DRACULA UNTOLD de Gary Shore [critique ciné]

 

Dracula Untold

 

En dévoilant les origines de Dark Vador, George Lucas exauçait le voeu de millions de fans mais a surtout lancer une mode vraiment néfaste à Hollywood. Tout studio en manque d’inspiration cherche maintenant à nous servir l’origine des grands méchants du cinéma. Après la sorcière Maléfique chez Disney, Universal exhume leur classic monster Dracula pour nous raconter comment il est devenu le plus redouté de tous les vampires.

Lorsqu’il était le prisonnier des Turcs, Vlad III a du commettre des horreurs sur les champs de batailles lui valant le surnom de Vlad L’Empaleur. Revenu dans son pays, le souverain prone désormais la paix en payant chaque année la somme exigée par le Sultan Mehmet II. Mais quand celui-ci exige en plus qu’ils leur donnent 1000 enfants en plus de son propre fils, Vlad va reprendre les armes pour les défendre. Il n’hésitera même pas à se sacrifier pour acquérir les pouvoirs d’un inquiétant démon.

Ce projet de prequelle de Dracula avait tout d’excitant lors de son annonce puisqu’Alex Proyas, réalisateur de The Crow et Dark City, était censé le réaliser avec Sam Worthington. Le projet avait malheureusement fini par capoter à cause de problèmes de budget avant de ressusciter avec Gary Shore à la barre. Ce nom ne vous dira forcement rien puisqu’il s’agit du premier film de cet apprenti réalisateur remarqué par une fausse bande annonce qui copiait le style de Zack Snyder.

Dracula Untold

Le scénario de Dracula Untold est également signé par des débutants et c’est peut être le problème principal de ce long métrage très éloigné de l’oeuvre de Bram Stoker ou même de la véritable histoire de Vlad Tepes. Universal connait bien le célèbre vampire pour lui avoir consacré des dizaines de films depuis 100 ans avec notamment le Dracula de Francis Ford Coppola qui reste à ce jour la meilleure adaptation du roman. Pourtant avec Dracula Untold, ils ont choisi d’offrir un tout nouveau regard sur le Prince des Ténèbres en le transformant en gentil souverain respectable frappé d’une malédiction ! Les fans de Bram Stocker vont certainement crier au scandale face à ce massacre équivalent à celui de Maléfique de Disney qui enduisait la terrible sorcière de guimauve indigeste.

Le mythe du vampire va en prendre encore un coup avec ce Dracula Origins. Si il a bien la force, la capacité de transformation et la crainte des objets en argent et du soleil. Cette nouvelle histoire de malédiction qui dit qu’en passant trois jours sans boire de sang humain il pourra redevenir humain est déjà dur à avaler. Le voir se battre seul contre une armée de 1000 hommes a coup de nué de chauve-souris n’est pas ce qu’on attend d’un vampire. Il n’y a que les deux scènes avec le Maître Vampire qui seront inquiétantes, pour le frisson il faudra repasser. Dracula Untold et son histoire improbable se rapproche plus de la saga Underworld que des oeuvres gothiques de la Hammer.

Dracula Untold

On voit bien mal comment cette Origin Story pourrait un jour nous mener au véritable Dracula qui a fait trembler tant de spectateurs sous les traits de Bela Lugosi ou Christopher Lee. Mais en oubliant ce scénario et en jugeant le film pour ce qu’il est, qu’en reste t’il vraiment ? Le seul point positif du film est son esthétique très réussi. Costumes, décors, effets spéciaux et images sont particulièrement soignés mais tout cela fait plus penser à un film de guerre d’Heroïc Fantasy qu’à un véritable film de vampires horrifiques.

Une impression d’Heroic Fantasy renforcé par la présence de Luke Evans dans le rôle titre. L’acteur de Le Hobbit porte bien l’armure et pourrait faire un héros crédible si on oublie les performances d’acteurs plus prestigieux dans le même rôle. Mais aussi par celle de Charles Dance, connu pour son rôle dans Game Of Thrones, en inquiétant Maître Vampire. L’épouse de Vlad III qui joue un rôle important dans cette tragédie est interprétée par Sarah Gadon la nouvelle muse de David Cronenberg qui se fera ainsi remarqué d’un plus large public.

Dracula Untold

MON AVIS

1/5

Dans la soixantaine de films plus ou moins inspirés par l’oeuvre de Bram Stoker, on ne dénombre plus les nombreux navets sortis. Il est cependant dommage de voir ce Dracula Untold les rejoindre aussi vite d’autant plus que le film est censé lancer un Cinematic Universe semblable à celui de Marvel avec les Universal Monsters. Cela laisse déjà craindre le pire si ils sont tous massacrés de la sorte. On ressort de la salle avec une impression d’immense gachis. Quand aura nous le droit à un vrai film de vampires digne de ce nom ?

FICHE TECHNIQUE :

  •   – REALISATEUR : Gary Shore
  •  – AVEC : Luke Evans, Sarah Gadon, Dominic Cooper
  •  – SCENARISTES : Matt Sazama & Burk Sharpless
  •  – GENRE : Fantastique
  •  – DUREE : 1h32
  •  – MUSIQUE : Ramin Djawadi
  •  – SITE OFFICIELhttp://www.dracula-lefilm.com/
  •  – DATE DE SORTIE : 1er Octobre 2014

BONUS : Christopher Lee le vrai Dracula !