THE BOOK OF HENRY de Colin Trevorrow [Critique DVD]

 

The Book Of Henry

 

Après Jurassic World, le réalisateur Colin Trevorrow revient aux films indépendants intimistes avec The Book Of Henry, une bouleversante histoire entre drame et thriller qui sort directement en DVD le 7 novembre 2017.

 

 

SYNOPSIS : Depuis que son mari l’a quitté, Susan tente tant bien que mal d’élever seule ses deux enfants Henry et Peter. Assez immature pour son age, elle peut heureusement se reposer entièrement sur son aîné Henry, véritable surdoué qui gère les finances et toutes les priorités du foyer. Dans l’impossibilité d’agir quand il découvrira que sa voisine et camarade de classe Christina est victime d’abus de la part de son beau-père, le jeune garçon va établir dans son carnet un plan bien précis à destination de sa mère.

 

Alors qu’on l’attendait sur l’Episode IX de la nouvelle trilogie Star Wars dont il a finalement été écarté par la production suite à des désaccords sur l’écriture du scénario, c’est directement en DVD que l’on retrouve le réalisateur Colin Trevorrow avec The Book Of Henry. L’éditeur Universal n’ayant pas voulu prendre de risques après son échec commercial dans les salles américaines, le film a été proposé en France d’abord uniquement en V.O.D. avant sa sortie en DVD ce 7 novembre 2017. Pourtant ce nouveau long métrage ne manque clairement pas de qualités et auraient très bien pu rencontrer son public en France plus attaché aux drames intimistes grâce à son casting exceptionnel.

 

The Book Of Henry

 

Cela fait dix huit ans que le scénariste Gregg Hurwitz porte en lui l’histoire de The Book Of Henry qu’il n’a cessé de retravailler année après année jusqu’à ce qu’il tombe dans les mains de Colin Trevorrow qui venait de se faire remarquer avec son premier film Safety Not Guaranted qui reste encore inédit en France. Le temps de tourner Jurassic World et le réalisateur était de retour pour réaliser enfin ce long métrage emmenant avec lui le prestigieux directeur photo John Schwartzman, célèbre pour son travail avec Michael Bay, et le compositeur Michael Giacchino avec qui il venait de signer le retour des dinosaures sur grand écran. Une équipe inespérée pour ce qui n’est qu’un petit film dramatique au budget très éloigné d’un blockbuster. Tourné sur pellicule pour lui donner un coté intemporel, The Book Of Henry est techniquement très réussi avec de très belles images automnales riches en couleurs et décorsdécors intimes mais refoulant de détails surprenant.

The Book Of Henry est avant tout l’histoire d’une mère et ses deux fils à laquelle on s’attachera très vite par leur simplicité et l’amour qui se dégage de leur relation. Susan n’est peut être pas la meilleure des mères mais elle fait de son mieux pour élever seule ses deux garçons même si elle préfère souvent jouer aux jeux vidéo que gérer la paperasserie du foyer et les tâches ménagères. Cela tombe bien car son aîné Henry est un surdoué qui prend lui très à cœur l’équilibre du foyer et gère tout à la place de sa mère. Peter, le plus jeune est lui un petit garçon tout à fait normal mais un peu complexé par ce grand frère génial qui invente d’incroyables machines et semble toujours à l’écoute du monde pour venir en aide à tous ceux qui en ont besoin. Cela commence par sa copine de classe et voisine Christina dont Henry malgré sa timidité et le peu de mots qu’il échange avec elle, découvrira bien vite qu’elle est maltraitée par son beau-père avec qui elle vit seule depuis la mort de sa mère.

 

The Book Of Henry

 

Alors qu’on s’était bien attaché à cette famille, une catastrophe transformera le film dans un des drames les plus émouvants de cette année. Dans l’impossibilité d’agir, Henry confiera le soin à sa mère d’agir à sa place pour sauver Christina des griffes de son beau-père en lui laissant des instruction dans un carnet et une cassette. Cela nous rappellera forcement la série 13 Reasons Why mais The Book Of Henry tournera alors véritablement au thriller. Un changement de style soudain assez surprenant qui nous sortira subitement de l’émotion et aura du mal à nous emporter tant cela semble trop différent du début du film. On y ressent même plus l’ingéniosité du jeune Henry qui transparaissait pourtant dans ces machines infernales faites de bric et de broc et les schémas digne de Leonardo Da Vinci qu’il a dessiné sur les murs de sa chambre qui font penser au T.S. Spivet de Jean-Pierre Jeunet. L’émotion finira cependant par reprendre le dessus pour la fin du film.

De par son casting, on voit bien que The Book Of Henry ne se destinait pas à une simple sortie en DVD. C’est en effet Naomi Watts qui joue cette mère célibataire pleine de courage. Elle retrouve ici deux jeunes garçons avec qui elle avait déjà tourné et qui sont parmi les plus prometteurs de leur génération. Le rôle d’Henry a été confié à Jaeden Lieberher avec qui elle a tourné St. Vincent visible en France sur Netflix mais qui est surtout connu pour son rôle dans Midnight Special et dans la nouvelle adaptation de Ça. Son autre fils Peter est incarné par le talentueux Jacob Tremblay, révélation du film Room, avec qui elle a tourné dans le moins réussi Oppression. Ces deux acteurs sont absolument parfait dans leurs rôles très émouvants au point que comme les héros de Stranger Things, on aimerait ne jamais les voir grandir. Plus discrète, Maddie Ziegler, célèbre petite danseuse des clips de Sia, incarne la voisine Christina qui ne parle pas beaucoup mais nous éblouira dans une très belle scène de danse. Son cruel beau-père est incarné par Dean Norris qui sait très bien être sur le fil pour cacher son coté sombre comme dans la série Breaking Bad où il jouait le beau-frère commissaire. Pour la touche humoristique mais non moins dénouée d’intensité, on peut compter sur l’excellente Sarah Silverman en meilleure amie et collègue de Susan.

 

The Book Of Henry

 

Il sera très dur de retenir ses larmes devant la très belle mais aussi très émouvante histoire de The Book Of Henry. Porté par un incroyable casting, on s’attachera très vite à cette petite famille avant d’être emporté par l’émotion de la tragédie. On sera cependant un peu moins convaincu par le coté thriller du film où l’inventivité d’Henry ne se fait pas assez ressentir dans la simplicité de son plan. Cela n’empêchera pas cependant pas le film de Colin Trevorrow d’être une magnifique réussite qui aurait mérité bien mieux qu’une simple sortie en V.O.D. et DVD et qu’il vous faut découvrir au plus vite.

 

MON AVIS : 4/5

 

 

LE DVD : Il y a de quoi être franchement déçu par le transfert en DVD de The Book Of Henry. Cette copie très terne ne rend clairement pas justice au travail du directeur photo John Scharwtzman et on pourra constater d’étrange moments flous ainsi que quelques effets d’aliasing qui rendent cette édition vraiment catastrophique. Quel dommage de ne pas nous avoir proposé d’édition Blu-Ray pour offrir un bel écrin à ce film. Comme nous sommes plutôt dans le registre du drame intimiste, le Dolby Digital 5.1 servira surtout à porter la bande originale composée par Michael Giacchino sans pour autant trop se faire remarquer. Question bonus nous aurons le droit à deux featurettes qui se complètent avec quelques images du tournage et des anecdotes sur la conception du film et son casting qui arriveront à nous faire remonter les larmes en revoyant certains scènes.

 

The Book Of Henry

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Colin Trevorrow
  • AVEC : Naomi Watts, Jaeden Lieberher, Jacob Tremblay, Maddie Ziegler & Dean Noris
  • SCÉNARISTE : Gregg Hurwitz
  • COMPOSITEUR : Michael Giacchino
  • GENRE : Drame / Thriller
  • DURÉE : 1h41
  • NATIONALITÉ : Américain
  • ÉDITEUR : Universal Pictures International France
  • SITE OFFICIELhttp://focusfeatures.com/thebookofhenry
  • DATE DE SORTIE : 7 novembre 2017
  • SPÉCIFICITÉS DU DVD : DVD-9 – Couleurs – 16/9 – 2.00:1 – Dolby Digital 5.1. : Anglais, Français, Espagnol – Sous Titres : Français, Arabe, Espagnol, Danois, Finlandais, Hindi, Islandais, Norvégien, Suédois, Anglais
  • BONUS : Le Tournage de The Book Of Henry, Le Cast de The Book Of Henry