Chronique CD : WALTARI – RELEASE DATE

chroniqueCD.jpg

img172/2091/waltarireleasedatenu3.gif

 

FICHE TECHNIQUE :

 

TRACKLISTING :

  • 01. Get Stamped
  • 02. Big Sleep
  • 03. Let’s Puke Together
  • 04. Cityshamaani
  •    – Night Flight
  •    – Good Morning
  •    – Colgate County Showdown
  •    – The Incarnation Party
  •    – Sympathy
  • 05. Hype
  • 06. THD
  • 07. Sex In The Biergarten
  • 08. Wish I Could Heal
  • 09. Spokebone (Bonus Track)

 

LINE UP :

  • KARTSY HATAKKA : Chants, Basse, Programmation et claviers
  • JARIOT LEHTINEN : Guitares & Choeurs
  • SAMI YLI-SIRNIO : Guitares & Choeurs
  • JANNE IMMONEN : Claviers & Programmation
  • VILLE VEHVILAINEN : Batterie

img185/5752/waltarigd9.jpg

 

CHRONIQUE : Avant leur break de 2000 à 2004, il n’etait pas rare de voir débarquer dans les bacs un nouvel album de Waltari
à la surprise général des fans ravis de découvrir un nouveau joyau. C’était avant Internet, lorsqu’il etait moins facile d’avoir de nouvelles de ses artistes préférés. Pourtant c’est un peu ce
qu’il s’est à nouveau passé avec ce nouvel album Release Date qui subitement fût annoncé alors qu’aucun communiqué du groupe n’avait fait part de leur entrée en studio.

 

Release Date est déja le onzième album studio de Waltari et le troisième depuis leur retour en 2004. Aprés Rare Species où le groupe
semblait un peu grippé puis Blood SampleWaltari  renouait avec ses influences, voici enfin le véritable grand retour du groupe avec un album 100%
original, nouvel étape dans l’excellence qui caractérisait Waltari avant leur break.

 

Ca commence par un titre rappelant le Downing of Doom de Die Krupps que Waltari aimait reprendre sur scène et qu’ils ont maintenant fait leur.
On poursuit avec Big Sleep,un morceau où le batteur Ville s’en donne à coeur joie dans la maitrise de la double grosse caisse sur les refrains, un pur plaisir.
Le troisième titre Let’s Puke Together renoue avec le délire qui caractérise Waltari, morceau à la limite du death où le chant alterne entre voix claires et cris
guturaux sur des riffs d’aciers.

 

http://img709.imageshack.us/img709/7895/waltarireleasedatepromo.jpg

 

Release Date repose avant tout sur sa pièce maitresse CityShamaani. Un morceau de 36 minutes en cinq actes où le groupe experimente pour la première foois
une musique plus progressive. Le morceau est un véritable fourre tout comme seul Waltari est capable d’en faire : on retrouve du métal qui tache, un peu de rock fusion, de
l’electro, du jazz, du classique et un passage  flirtant avec le planant à la Pink Floyd. Rien que pour ce morceau, l’album mériterait qu’on se précipite pour
l’acheter mais Waltari ne s’arreté pas là et délivre huit autres brulots.

 

Aprés cette mini symphonie on revient à des titres plus courts aux couleurs variées. Le dansant  Hype et son beat electro, Le punkisant THD, le trash metal
de Sex In The Biergarten. Arrive ensuite l’un des meilleurs morceaux de l’album Wish I Could Heal, un titre qui a lui seul réunit tous les genres que l’on trouve
sur cet album en une seule chanson de 5 minutes. Ce n’est pas pour rien que le groupe l’a choisi comme premier single, il s’inscrit immédiatement comme un futur classique. On termine cet album
par Spokebone, titre annoncé comme un bonus track où Waltari mélange folklore traditionnel Finlandais et rythme éléctro comme il l’avait déja fait il y a plus de
dix ans avec le morceau culte So Fine. On aurait bien imaginé ce titre pour représenter la Finlande à l’Eurovision.

 

Comment Waltari arrive à se surpasser, cela reste un mystère. Aprés un retour au top avec Blood Sample, ils explosent leurs limites pour nous délivrer un nouveau chef d’oeuvre.
Il serait grand temps que les médias s’interressent de prés au talent de Kartsy Hatakka et réserve enfin l’accueil qu’il mérite à l’un des plus mesestimé groupe de la
planète.N’hesitez pas à vous précipitez chez votre disquaire pour vous procurer au plus vite cette nouvelle galette qui se révéle etre la meilleure surprise de ce début d’année.

 

MON AVIS : 5/5

  • Je ne connais pas du tout mais je vais écouter car vu ta note, passez à côté serait une erreur !