Critique Ciné : LA TOUR 2 CONTRÔLE INFERNALE de Eric Judor

Il y a maintenant quinze ans, Éric Judor et Ramzy Bedia décrochaient leurs premiers grands rôles en tête d’affiche au cinéma dans La Tour Montparnasse Infernale. Le duo d’humoristes cartonnait alors sur scène et dans la série H et ce premier film, devenu culte aujourd’hui, dépassa les deux millions d’entrées en salles. Quoi de mieux donc pour leur retrouvailles que de donner enfin une suite à ce long métrage ?

SYNOPSIS : Après un accident de centrifugeuse, deux pilotes de l’air promis à un brillant avenir sont devenus de véritables légumes complétement débiles. Ils sont alors mutés comme bagagistes à l’Aéroport d’Orly Ouest où ils vont être témoins d’une prise d’otages.

Après Halal Police D’Etat, Éric et Ramzy ont passés ces cinq d’années à tenter des aventures en solo. Eric Judor devenait un acteur fidèle de Quentin Dupieux et se lançait dans la réalisation avec la série Platane tandis que Ramzy Bedia alternait entre comédies populaires comme Les Kaïra ou Les Seigneurs et des films plus engagés comme Des Lendemains Qui Chantent ou Je Suis A Vous Tout De Suite. Ils se sont retrouvés dans la seconde saison de Platane dans laquelle Eric imaginait déjà réaliser une suite à La Tour Montparnasse Infernale. Une idée devenue désormais une réalité avec le retour du duo au cinéma dans La Tour 2 Contrôle Infernale.

La Tour 2 Contrôle Infernale

C’est une forte envie de rejouer à nouveau les « gogols » qui a motivé le duo à s’atteler à cette suite et on peut dire qu’ils n’y sont pas allés avec le dos de la cuillère. Avec cette Tour 2 Contrôle Infernale, ils retrouvent tous le coté burlesque et complètement débile de leurs plus grands succès au cinéma. Vous êtes prévenus mieux vaut débrancher le cerveau avant d’entrer en salles car les 88 minutes du long métrage vous promettent un déluge de gags tout aussi idiots les uns que les autres. C’en est même à un tel point que le duo ne se soucie même pas de donner une vraie conclusion à leur histoire à la façon des Monty Python et rajoute même un aspect grand guignol au long métrage avec des effusions de sangs très amusantes.

Cette suite est en réalité une prequel qui comme le premier film s’inspire aussi de la saga Die Hard. Comme dans 58 Minutes Pour Vivre, l’histoire de La Tour 2 Contrôle Infernale se déroule dans un aéroport. On y suit les deux pères des héros de La Tour Montparnasse Infernale qu’un accident a rendu aussi stupide que leurs descendances. Eux aussi vont se retrouver bien malgré eux au cœur d’une prise d’otage organisée par le gang des Moustachious.

La Tour 2 Contrôle Infernale

Difficile de dire si c’est parce que le duo a perdu l’habitude de jouer les débiles ou parce que l’effet de surprise n’est plus là mais cette Tour 2 Contrôle Infernale paraît tout de même moins drôle que le premier long métrage. Alors que La Tour Montparnasse Infernale nous faisait passer de crise de rire en crise de rire sans nous laisser une seconde de répit, cette suite semble moins esclaffante. On a presque l’impression qu’Eric et Ramzy se forcent à jouer les débiles alors que cela paraissait beaucoup plus naturel dans leurs précédents films ensemble.

La très bonne idée de ce nouveau film est d’avoir choisi le chanteur Philippe Katerine pour jouer le chef du gang des Moustachious. Lui même totalement barré, il n’a aucun effort à se glisser dans la peau de ce personnage, un nouveau grand méchant du cinéma est né aussi drôle que redoutable ! On retrouve aussi des têtes familières pour les fans du premier film avec Marina Foïs, de retour aussi pour jouer la mère de son personnage du premier film. On regrettera ici de constater qu’elle n’aura malheureusement aucune vraie scène face au duo. Elle joue l’assistante d’un ministre de la défense qui se rêvait ministre de la culture joué par le très drôle Grégoire Oestmann. Serge Riaboukine, chef des méchants du premier film est aussi de retour dans un nouveau rôle moins important dans le gang des Moustachious.

La Tour 2 Contrôle Infernale

 

 

MON AVIS :

 3/5 

Si vous n’êtes pas familier de l’humour d’Eric et Ramzy, il y a de fortes chances que La Tour 2 Contrôle Infernale vous paraisse complètement débile mais c’est fait pour ! Il ne faudra pas chercher à comprendre quoi que ce soit à cette intrigue sans queue ni tête mais juste vous laisser porter par le flot de gags ininterrompu imaginé par le duo. Totalement absurde et souvent très drôle, cette suite n’égale peut être pas La Tour Montparnasse Infernale mais vaut tout aussi bien qu’un Halal, Police D’Etat ou qu’un Seuls Two. Les fans de la première heure seront très certainement ravis de cette reformation et attendront leur prochain projet ensemble avec impatience.

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Eric Judor
  • AVEC : Éric Judor, Ramzy Bedia, Marina Foïs & Philippe Katerine
  • SCÉNARISTES : Éric Judor, Ramzy Bedia & Nicolas Orzeckowski
  • MUSIQUE : David Sztanke
  • GENRE : Comédie
  • NATIONALITÉ : Français
  • DISTRIBUTEUR : Légende Distribution
  • PAGE FACEBOOK : https://www.facebook.com/LaTour2ControleInfernale/
  • DATE DE SORTIE : 10 février 2016

2 pensées sur “Critique Ciné : LA TOUR 2 CONTRÔLE INFERNALE de Eric Judor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *