THE NICE GUYS de Shane Black [Critique Ciné]

 

The Nice Guys

 

Après avoir explosé le box office avec Iron Man 3, le réalisateur Shane Black revient avec The Nice Guys à un projet plus intimiste dans la lignée de Kiss Kiss Bang Bang. La promesse d’un film drôle et rempli de suspense.

 

 

SYNOPSIS : Après la mort mystérieuse de la star du X Misty Mountains dans un accident de voiture, Jackson Healy et Holland March,  deux détectives aux méthodes radicalement opposées vont être engagés pour retrouver la trace d’Amelia, une jeune femme qui pourrait bien en savoir plus sur cet accident.

 

Auteur des scénarios des quatre épisodes de la saga L’Arme Fatale mais aussi du Dernier Samaritain, Shane Black peut être considéré comme l’un des maîtres du Buddy Movie. Il l’a prouvé à de multiples reprises même dernièrement jusque dans Iron Man 3 qui en a pris les allures sous l’impulsion de Robert Downey Jr. Son nouveau film The Nice Guys en est probablement la meilleure incarnation avec un nouveau duo de personnages haut en couleur et pas très futé absolument formidable.

 

The Nice Guys

 

Les choses avaient pourtant mal commencé entre Holland March et Jackson Healy. Le premier est un détective privé officiel mais que l’alcool a transformé en loques. Heureusement que sa fille Holly est là pour lui rappeler ses rendez vous et assurer derrière lui. Le second est plutôt un hitman payé pour casser la figure de ceux qu’on lui demande. C’est ainsi qu’ils vont se rencontrer alors que March recherche Amelia, Healy est engagé d’abord pour l’en dissuader. Mais lorsque Amelia disparaît pour de bon, les deux hommes vont être contraint de faire équipe pour la retrouver.

C’est un Ryan Gosling totalement inédit que l’on découvre dans The Nice Guys. Jamais l’acteur de Drive ne nous avait à ce point fait rire dans un long métrage.  Il dévoile ici une nouvelle facette de son talent sans peur de casser son image de beau gosse qui en prend pourtant un sacré coup. C’est lui qui joue le vrai détective privée de l’histoire. Un mec totalement idiot qui ne doit sa réussite qu’à des coups de chance. Il est moins étonnant de retrouver Russell Crowe dans le rôle d’un cogneur. L’acteur est en effet un habitué des films d’action cependant The Nice Guys est la première véritable comédie dans lequel il apparaît. son personnage préfère généralement frappé plutôt que parler mais plus il frappe fort et plus ennuis s’accumulent.

 

The Nice Guys

 

On ressent dans The Nice Guys la même influence des Pulps qui avait déjà donné naissance à Kiss Kiss Bang Bang. Il y est à nouveau question de détectives privés, de crimes mystérieux et de cadavres à la pelle comme dans nombreux de ces romans à trois sous avec lequel Shane Black a grandit. Comme dans son premier film, on s’amuse beaucoup devant les péripéties de March et Healy. Par contre l’intrigue en elle même est assez confuse et nécessitera probablement un second visionnage pour être comprise. Il  y est question d’un tournage porno, d’un groupe d’activistes anti-pollution et de gens haut placés dans le gouvernement américain avec tellement de personnages qu’il faudra être particulièrement attentif pour tout saisir.

C’est Margaret Qualley, fille de l’actrice Andy MacDowell vue auparavant dans Palo Alto,  qui incarne le personnage d’Amelia au cœur de l’intrigue de The Nice Guys mais la vraie découverte du film est la jeune Angourie Rice qui joue la fille du détective très débrouillarde et amusante sans qui son père ne serait plus grand chose. A noter aussi la présence rarissime de Kim Basinger dans un rôle ambigu. on remarquera aussi le court passage de l’ultra sexy Murielle Telio au début du film dans le rôle de la Pornstar Mysty Mountains.

 

The Nice Guys

 

Tous ceux qui ont mis Kiss Kiss Bang Bang dans leur liste de films cultes devrait être totalement séduit par The Nice Guys. Le réalisateur Shane Black reprend ici exactement la même recette pour son nouveau film auquel il ne manque que Robert Downey Jr. Il est cependant très efficacement remplacé par un étonnant Ryan Gosling qui nous dévoile un don pour la comédie qu’on ne lui connaissait pas encore. Son duo avec Russell Crowe est certainement la meilleure incarnation du buddy movie de ces dernières années et probablement une future référence. Vraiment très drôle, The Nice Guys souffre cependant d’une conclusion un peu bancale qui l’empêche d’être un véritable chef d’oeuvre. Il reste pour autant une excellente comédie aux situations et aux dialogues vraiment très drôles dont il serait dommage de se priver.

 

MON AVIS : 4/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Shane Black
  • AVEC : Russell Crowe, Ryan Gosling et Margaret Qualley
  • SCÉNARISTES : Shane Black et Anthony Bagarozzi
  • COMPOSITEURS : John Ottman et David Buckley
  • GENRE : Policier, Comédie
  • DURÉE : 1h56
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : EuropaCorp Distribution
  • SITE OFFICIELhttp://www.theniceguysmovie.com/
  • DATE DE SORTIE : 15 mai 2016

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *