22 MILES de Peter Berg [Critique Ciné]

 

22 miles

 

Mark Wahlberg retrouve le réalisateur Peter Berg pour la quatrième fois avec 22 Miles, une série B d’action décérébrée qui aimerait devenir une franchise. Il faut avouer que c’est plutôt mal parti…

 

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS AVEC AVERTISSEMENT

 

SYNOPSIS : A la tête d’une unité d’élite non officielle, James Silva et son équipe sont chargé d’escorter jusqu’à l’avion qui pourra l’exfiltrer  Li Noor, un policier qui détient le code d’accès d’un disque dur remplis d’informations cruciales. Long de 22 Miles, le parcours sera semé d’embûches.

 

Avec quatre films tournés ensemble, on peut presque parler de couple de cinéma pour Mark Wahlberg et le réalisateur Peter Berg. Après le très réussi Du Sang Et Des Larmes, le duo nous avait déçu avec le film catastrophe Deepwater avant de se racheter un peu avec le thriller Traque à Boston. Leur nouveau long métrage 22 Miles flirte cette fois-ci avec la série B d’action décérébrée écrite par une débutante en la matière Lea Carpenter dont le réalisateur Peter Berg est fan du roman qu’elle avait écrit sur les Navy Seals qui avait su mélanger scènes d’action et histoire familiale. C’est la même recette qu’elle applique ici pour un résultat qui aurait clairement eu plus sa place en direct to vidéo que sur grand écran.

 

22 Miles

 

Sans prendre la peine d’installer ses personnages, 22 Miles entre directement dans le vif du sujet avec une scène où les soldats d’élite menés par James Silva (Mark Wahlberg) vont faire le ménage dans une maison de banlieue où se cache des terroristes russes. Passé cette première scène, c’est dans le générique d’ouverture que l’on nous présentera ce fameux James Silva, rescapé d’un grave accident où sont morts sa mère et son frère, il a désormais du mal à contrôler ses colères. Pour se calmer il doit en permanence faire claquer un élastique à son poignet. Rien ne nous sera en revanche expliqué concernant les véritables enjeux de sa nouvelle mission mais déjà on sera effaré de voir qu’il s’agit encore une fois d’une histoire de disque dur et de guerre froide. James Silva va se retrouver contraint de protéger un indic foireux joué par Iko Uwais qui leur fait du chantage. Il ne leur donnera le code pour décrypter le disque dur que si ils arrivent à l’exfiltrer.

S’en suit alors un enchaînement de scènes d’actions brouillonnes et épileptiques qui aimeraient faire dans l’ultra-violence mais qui n’impressionnent pas tant que ça. Il n’y a strictement aucun réalisme dans ces scènes de fusillades en pleine rue où les piétons aux alentours ne semblent même pas en panique. Mais surtout, c’est le manque d’originalité dans toutes ces scènes qui feront que l’on décrochera rapidement avec l’envie de quitter la salle. Véritable travail d’amateur, les scènes de dialogues sont curieusement filmées de bien trop près nous donnant envie de se réfugier au dernier rang de la salle. A coté de ces scènes d’action, Peter Berg tenait à ce que ses soldats aient quelque chose d’humain. C’est pourquoi le personnage joué par Lauren Cohan sera plus préoccupée par son divorce que par sa mission. La suite de 22 Miles étant déjà en cours d’écriture, le film ne prend même pas la peine de s’achever sur une véritable conclusion préférant nous laisser en plan comme si il s’agissait d’un épisode de série télé.

 

22 Miles

 

Si 22 Miles parait aussi raté c’est aussi en grande partie la faute de Mark Wahlberg. Il est absolument horripilant dans le rôle de Frank Silva qui est tout le temps énervé et passe son temps  à hurler sans raison sur ses équipes.  On aura rapidement envie le claquer aussi souvent qu’il fait claquer l’élastique qu’il porte au poignet pour tenter de se calmer. Si Lauren Cohan compte quitter la série The Walking Dead pour tenir des rôles aussi insipides que celui qu’elle joue ici, elle ferait mieux de bien vite changer d’avis. Censée nous émouvoir avec ses problèmes de divorce, on n’aura en fait rien à faire cette sous intrigue qui n’aura même pas de conclusion. Pour séduire le public asiatique, Peter Berg a choisi Iko Uwais pour jouer le contact à protéger, cela donne des scènes de combats à mains nues dans la lignée de The Raid qui pourrait faire plaisir aux fans.

L’ultime tristesse est de voir John Malkovich venir à nouveau cachetonner dans le rôle du chef de l’unité spéciale avec une coupe de cheveux totalement improbable. On sent qu’il a dû jouer toutes ses scènes en l’espace d’une journée en échange d’un gros chèque sans se soucier de rajouter une nouvelle tache à sa filmographie. Si vous espériez voir Ronda Rousey se castagner façon M.M.A. ce n’est pas la peine de voir le film car elle ne manie ici que la mitraillette et sa dernière scène est franchement ridicule. Vue récemment dans Come As You Are, la touchante Emily Skeggs semble avoir été engagé comme punching ball humain servant à Frank Silva deverser toute sa haine alors qu’elle n’a rien fait pour le mériter. Les fans de K-Pop pourront apercevoir la jolie chanteuse Chae-rin Lee faire tapisserie en experte informatique.

 

22 Miles

 

Avec 22 Miles, Peter Berg confond long métrage et série télé. Persuadé qu’il pourra transformer cette quatrième collaboration avec Mark Wahlberg en une lucrative franchise, il s’abstient de donner une fin à son long métrage prenant clairement les spectateurs pour des vaches à lait. Le scénario écrit par une débutante ne se soucie guère d’installer correctement une histoire totalement incompréhensible qui recycle des choses vues et revues dans des centaines de film d’action avant et nous fera bien rire à vouloir nous faire croire à une nouvelle guerre froide. Série B complètement décérébré, le film aurait plus sa place dans un bac à soldes de supermarché qu’au cinéma et trouvera une bonne place dans le classement des pires films de l’année.

 

MON AVIS : 0/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Mile 22
  • RÉALISATEUR : Peter Berg
  • AVEC : Mark Wahlberg, Lauren Cohan, Iko Uwais, John Malkovich & Ronda Rousey
  • SCÉNARISTES : Lea Carpenter & Graham Roland
  • COMPOSITEUR : Jeff Russo
  • GENRE : Action
  • DURÉE : 1h35
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Metropolitan Filmexport
  • SITE OFFICIELhttp://mile22.movie/
  • DATE DE SORTIE : 29 août 2018