BABYLON de Damien Chazelle [Critique Ciné]

BABYLON de Damien Chazelle [Critique Ciné]

Babylon - Copyright 2022 Paramount Pictures. All Rights Reserved.

Damien Chazelle exprime à nouveau tout son amour pour la musique et le cinéma dans Babylon.

Il était temps ! Comme si les multiples récompenses reçues pour La La Land lui aurait mis une insupportable pression, le réalisateur Damien Chazelle a pris tout son temps avant de revenir avec un projet personnel. Acceptant de simplement tourner First Man ou perdant son temps avec la série The Eddy pour Netflix, Babylon est clairement la suite spirituelle de La La Land que nous attendions tous. Malheureusement, le film montre que Damien Chazelle est peut être bel et bien tout simplement en manque d’inspiration.

Passé l’introduction scatophile du principal héros de Babylon. Le film débute par une impressionnante scène de fête digne du Gatsby Le Magnifique de Baz Luhrman. De longs plans séquences d’orgies pleins de corps dénudés et d’actes sexuels osés qui auront du mal à trouver leur place en prime time à la télévision mais qui justifie à eux seuls la nécessité de voir Babylon sur le plus grand écran possible.

C’est clairement le Once Upon A Time… In Hollywood de Quentin Tarantino qui semble avoir principalement inspiré Damien Chazelle pour Babylon. Lui aussi a décidé de rendre hommage au cinéma à travers un film fleuve de plus de trois heures situé dans les années 20 au moment de l’arrivée du cinéma parlant. Il va même jusqu’à reprendre deux des trois acteurs principaux du film de Quentin Tarantino : Margot Robbie et Brad Pitt.

Babylon - Copyright 2022 Paramount Pictures. All Rights Reserved.

Comme son modèle, Babylon prend tout son temps pour dérouler son histoire avec son titre apparaissant seulement après un prologue de plus de vingt minutes. Là aussi, ce long métrage se constitue d’une succession de scènes du quotidien de quatre personnages principaux. Jack Conrad, une grande star du cinéma incarnée par Brad Pitt, Nellie LaRoy une apprentie starlette qui ne manque de culot jouée par Margot Robbie, Manny Torres un espagnol propulsé dans le monde du cinéma par hasard interprété par Diego Calva et  Sydney Palmer, un trompettiste noir passé de simple musicien de plateau à star de films musicaux dont le rôle a été confié à Jovan Adepo. Nous les suivront ainsi dans leur ascension et leur difficultés à se maintenir dans le métier sur une période de plusieurs années.

Si généralement ce genre de films est toujours donné favoris pour les plus prestigieuses récompenses, le manque d’originalité de Babylon explique bien pourquoi il a été snobé aux Golden Globes et dans les nominations pour les Oscars. Babylon fait en effet aussi beaucoup penser à The Artist avec également une petite touche du Loup de Wall Street. Cette période avait aussi déjà été bien traitée dans la mini- série Hollywood de Ryan Murphy sur Netflix.

A l’image de James Cameron, Damien Chazelle ne regarde pas sa montre et n’hésite pas à étirer certaines scènes à l’envie leur faisant malheureusement parfois perdre en efficacité. La scène du tourage du premier film parlant de Nellie LaRoy en étant le parfait exemple. C’est drôle les premières minutes avant de devenir rapidement lassant à force de répétition. Il y avait clairement que quoi couper sur les 3h et neuf minutes que durent Babylon pour gagner en efficacité.

Babylon - Copyright 2022 Paramount Pictures. All Rights Reserved.

Babylon partage de nombreux points communs avec La La Land comme une sorte de diptyque en hommage au cinéma. Si Emma Stone a finalement dû renoncer au rôle de Nellie LaRoy pour des soucis d’agenda, le compositeur Justin Hurwitz est lui bien de retour et cela s’entend bien tant certains thèmes semblent se faire écho. Il y a aussi la même impression que Damien Chazelle n’est pas fan des Happy Ending qui sont pourtant la norme à Hollywood.

Damien Chazelle s’inspire de tellement de films portés par Leonardo Di Caprio qu’il est étonnant de ne pas le voir dans Babylon. En incarnant à son tour une star du ciné has-been, Brad Pitt semble vouloir copier son ancien camarade de jeu comme s’il jalousait son rôle dans Once Upon a Time… In Hollywood où il était lui même excellent. Margot Robbie devrait aussi se méfier à incarner sans arrêt les jolies filles un peu folles. Apres l’avoir vu en Harley Quinn par trois fois il n’y a pas trop de surprises à la voir dans ce nouveau rôle.

C’est volontairement que Damien Chazelle a choisi l’inconnu Diego Calva pour incarner Manny. Fil rouge de cette histoire,  nul doute que Babylon devrait être un véritable tremplin pour l’acteur.  C’est progressivement que Jovan Adepo prendra sa place dans l’intrigue de Babylon alors qu’on pouvait le prendre au départ comme un simple second rôle. Lui aussi pas très connu, il risque aussi de marquer les esprits. Le film compte aussi de nombreux seconds rôles savoureux avec de véritables surprises au casting.

Babylon - Copyright 2022 Paramount Pictures. All Rights Reserved.

Difficile d’être à la fois scénariste et réalisateur d’un film aussi ambitieux que Babylon et Damien Chazelle semble avoir été dépassé par son projet. Techniquement le film nous en met plein la vue en multipliant les plans séquences et par la maitrise de la mise en scène. Les décors, les costumes et le talent des acteurs en font vraiment une réussite. Cependant l’histoire nous donne une telle impression de déjà-vu que nous ne pourrons qu’être déçu au final.

MON AVIS :
3/5

A Lire Aussi

Babylon

BABYLON de Damien Chazelle [Critique Ciné]

Damien Chazelle exprime à nouveau tout son amour pour la musique et le cinéma dans Babylon.

Goodbye

GOODBYE de Atsuko Ishizuka [Critique Ciné]

Attendu depuis un an le film d’animation japonais Goodbye est enfin sorti ce mercredi.

Terrifier 2

TERRIFIER 2 de Damien Leone [Critique Ciné]

Terrifier 2 va vous donner une bonne raison d’avoir peur des clowns.

Les Banshees D'inisherin

LES BANSHEES D’INISHERIN de Martin McDonagh [Critique Ciné]

Le réalisateur Martin McDonagh reforme le duo de son premier film dans Les Banshees D’Inisherin.

Avatar : La Voie De L'Eau - Copyright Walt Disney Company

AVATAR : LA VOIE DE L’EAU de James Cameron [Critique Ciné]

Attendu depuis 13 ans, Avatar : La Voie De L’Eau sort finalement ce mercredi pour tenter de sauver les salles de cinéma.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.