BARRY SEAL : AMERICAN TRAFFIC de Doug Liman [Critique Ciné]

 

Barry Seal : American Traffic

 

Après avoir enchaîné les films d’action avec plus ou moins de succès, Tom Cruise s’offre une parenthèse avec Barry Seal : American Traffic. L’adaptation d’une histoire vraie riche en rebondissements.

 

 

SYNOPSIS : Pilote de ligne, Barry Seal arrondissait ses fins de mois en transportant illégalement des cigares dans son cockpit. Repéré par la C.I.A. il va se faire embaucher pour aller prendre des photos des guérillas en Amérique du Sud. Attrapé par le cartel de la drogue, il va accepter de transporter de la drogue jusqu’aux Etats Unis à bord de son petit avion. Un échange qui le rendra immensément riche mais le mettra aussi en grand péril.

 

Tom Cruise est un acteur fidèle. Lorsqu’il délaisse un temps Christopher McQuarrie c’est pour retrouver Doug Liman avec lequel il avait tourné Edge Of Tomorrow. Avant de tourner la suite de ce film de science fiction, c’est pour la libre adaptation de l’histoire incroyable mais vrai de  la vie du pilote américain Barry Seal qu’ils se retrouvent ici. Un film qui ressemble à des vacances pour Tom Cruise entre La Momie et Mission : Impossible 6 puisqu’il n’y a pas ici de scènes d’action spectaculaire.

 

Barry Seal : American Traffic

 

Alors qu’il est mort et enterré depuis vingt quatre ans, Pablo Escobar et le Cartel de Medellín semblenr être plus que jamais à la mode avec des films comme Paradise Lost ou Infiltrator et la série Narcos qui compte désormais trois saisons. Le risque de frôler l’overdose se rapproche et les pratiques des trafiquants de drogue n’ont désormais plus trop de secrets pour les spectateurs. Alors qu’il s’agit d’une histoire vraie, jamais encore racontée au cinéma, il se dégage clairement de Barry Seal : American Traffic des allures de déjà vu. Car le pilote de la T.W.A. était un véritable roublard qui a su se créer son « Rêve Américain » à sa manière en détournant les lois. On ne compte plus le nombre de filous de ce genre a déjà avoir eu leur vie adaptée par Hollywood.

Malgré le manque d’originalité, l’histoire de Barry Seal : American Traffic se suit malgré tout sans déplaisir car elle est riche en rebondissements. Tourné dans un style très léger souvent proche de la comédie, Barry Seal nous raconte chronologiquement toutes les étapes qui ont fait de lui une sorte d’agent double qui a accepté en toute conscience d’être utilisé aussi bien par les autorités américaines que par le Cartel de Medellín comme « le Gringo capable de tout transporter ». Une véritable aventure qui lui fera frôler la mort ou la prison à de multiples reprises mais qui va le rendre tellement riche qu’il ne saura plus où mettre tout l’argent liquide qu’il reçoit chaque semaine. La reconstitution de l’Amérique des années 70/80 se fait surtout dans l’impressionnante collection de véhicules aujourd’hui vintage qui fera baver les amateurs d’automobiles. On aurait en revanche bien aimé profité d’une bande son vraiment composée de classique de l’époque plutôt q’une partition qu plagie les Rolling Stones et Led Zeppelin.

 

Barry Seal : American Traffic

 

Tom Cruise s’est visiblement beaucoup amusé avec ce nouveau rôle. Même si il ne ressemble absolument pas au vrai Barry Seal, l’acteur que l’on sait pas franchement adepte des transformations physiques pour ses films, s’est juste laissé poussé un peu les cheveux alors qu’il aurai du prendre plusieurs kilos. Le film lui permet de jouer à nouveau les pilotes trente ans après Top Gun dont il prépare actuellement la suite. Toujours prêt en revanche à faire toutes les cascades de ses films, c’est lui qui a vraiment piloté les avions dans chacune de ses scènes.

Pour jouer son épouse, Tom Cruise a chois Sarah Wright, une très jolie actrice encore assez peu connue vue dans la série Parks & Recreation. C’est avec plaisir que l’on retrouve le sympathique Domnhall Gleeson qui joue ici l’agent de la C.IA. qui va se jouer de Barry Seal. Dans le rôle du beau frère dérangé on trouve l’inquiétant Caleb Landry Jones vu dans Get Out et la dernière saison de Twin Peaks. On sera surpris de retrouver l’actrice Jayma Mays vue dans Glee dans le rôle d’une politique qui souhaite plus que tout mettre  Barry Seal au trou.

 

Barry Seal : American Traffic

 

Une impression de déjà vu domine lorsqu’on regarde Barry Seal : American Traffic. Non seulement parce qu’il traite de trafic de drogues mais aussi pour son coté self made man devenu illégalement riche à en crever. Malgré le manque d’originalité, on se laissera cependant porté par cette histoire pleine de rebondissements où Tom Cruise toujours aussi omniprésent apporte une touche d’humour.Mais devrait on vraiment rire de cette histoire qui soulève tout de même beaucoup de questions sur la politique américaine et qui contient tout de même sa part de drame ?

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : American Made
  • RÉALISATEUR : Doug Liman
  • AVEC : Tom Cruise, Sara Wright, Domnhall Gleeson et Caleb Landry Jones
  • SCÉNARISTE : Gary Spinelli
  • COMPOSITEUR : Christophe Beck
  • GENRE : Biopic, Thriller, Policier
  • DURÉE : 1h55
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Universal Pictures France
  • SITE OFFICIELhttp://www.americanmademovie.net/
  • DATE DE SORTIE : 13 septembre 2017