BOHEMIAN RHAPSODY de Bryan Singer [Critique Ciné]

 

Bohemian Rhapsody

 

Vingt sept ans après sa mort, Freddie Mercury le chanteur du groupe Queen est au centre du biopic Bohemian Rhapsody pour immortaliser à jamais sa légende.

 

 

SYNOPSIS : Depuis leur rencontre en 1970 jusqu’au mythique concert du Live Aid en 1985, découvrez l’incroyable parcours de Queen passé des concerts dans les pubs aux plus grands stades grace au talent combiné de quatre artistes qui n’avaient pourtant rien en commun mais qui ont réussi à créer une alchimie qui en a fait l’un des plus grands groupes de l’histoire du rock.

 

Qu’il a été compliqué à monter ce biopic de Freddie Mercury et Queen ! Soucieux de présenter l’image la plus positive du chanteur, ses anciens camarades le guitariste Bryan May et le batteur Roger Taylor se sont montré extrêmement pointilleux pour que le film se montre à la hauteur du talent de l’artiste sans écorner la légende. Le plus dur fût avant tout de trouver l’acteur à la hauteur du projet, après Sacha Baron Cohen viré parce qu’il voulait montrer la face obscure du chanteur et Ben Wishaw parti car le film mettait trop de temps à voir le jour, c’est finalement Rami Malek, héros de la série Mr Robot, qui incarne brillamment Freddie Mercury. La recherche du réalisateur n’a pas été sans peine non plus et même si le film est signé Bryan Singer, c’est en fait le monteur Dexter Fletcher qui a vraiment achevé le long métrage suite aux absences répétés du metteur en scène.

 

Bohemian Rhapsody

 

Il ne faut surtout pas rater le début du film car la célèbre fanfare de la Fox a été repris pour le film par Bryan May et Roger Taylor. C’est par la fin que commence ensuite le film avec l’arrivée de Freddie Mercury dans les coulisses du Live Aid. C’est en effet sur le concert mythique du 13 juillet 1985 que les scénaristes ont choisi de faire s’achever le film avec un groupe au sommet de sa gloire qui n’avait pourtant pas encore mis un terme à sa carrière puisque le chanteur s’est accroché à la vie jusqu’en 1991 permettant à Queen de sortir encore quatre albums. Les fans et ceux qui connaissent ne serait-ce qu’un peu la discographie et la vie du groupe se rendront bien compte que le film prend rapidement pas mal de liberté avec la véritable histoire avec de nombreux raccourcis. Impossible en effet de résumer en 2h14 quinze années d’une carrière aussi prolifique et parsemée de chansons devenues de véritables classiques du rock.

Si on aimerait pouvoir découvrir tous les secrets derrière la conception de chacun des albums du groupe, il vaudra mieux aller voir dans les différents documentaires consacré à Queen et Freddie Mercury. Bohemian Rhapsody se veut en effet être un véritable film capable de séduire même ceux qui ne serait pas familier avec le groupe. On y retrouve donc forcement les mêmes ficelles que dans la plupart des biopics musicaux sortis à ce jour. Il semble en effet être toujours plus intéressant d’explorer les failles et filmer les disputes plutôt que simplement  montrer l’incroyable travail effectué pour arriver au succès que l’on connait. Tout cela n’est cependant que montrer très discrètement sans dévoiler les véritables vices du chanteur. Dommage aussi de ne pas nous montrer un peu plus la vie des autres membres du groupe qui ne semble vivre qu’à travers le chanteur.

 

Bohemian Rhapsody

 

Si on peut reprocher quelque chose au film, c’est dans la volonté flagrante de Bryan Singer à chercher plusieurs fois à nous faire verser quelques larmes en poussant un peu trop le coté dramatique avec parfois quelques lourdeurs dans la mise en scène. Du genre la scène de dispute sous la pluie, dont on peut douter de la véracité. En fait ce sont bien plus souvent les scènes musicales qui arriveront le plus à nous émouvoir en nous montrant ce qui se cache derrière leur conception et grâce à l’incroyable reconstitution qui montre l’évolution du groupe.

Ceux qui regardent la série Mr Robot savent déjà à quel point Rami Malek est un bon acteur mais loin du héros neurasthénique de la série de Sam Esmail, il se transcende ici en Freddie Mercury. On oubliera très vite l’acteur pour avoir l’impression de voir le véritable chanteur de Queen tant il a su reproduire sa façon d’être. Si ils ne sont pas encore très connu, les acteurs incarnant les autres membres de Queen ne sont pas en reste dans les reproduction des scènes de concerts. Ils ne restent cependant que des rôles secondaires dans le film qui cherche à mettre avant tout en avant Freddie Mercury. Le film révèle aussi le personnage de Mary Austin, premier amour et meilleure amie du chanteur qui est toujours restée dans l’ombre. Elle est ici incarnée par Lucy Boynton déjà à l’affiche du film musical Sing Street. Vous reconnaîtrez aussi peut être les acteurs Aidan Gillen et Mike Myers bien maquillé pour incarner les managers et patron de label.

 

Bohemian Rhapsody

 

Formidable reconstitution de quelques uns des moments clés de la vie de Queen et de la vie tumultueuse de son chanteur Freddie Mercury, Bohemian Rhapsody devrait sans peine séduire les fans du groupe et les amateurs de rock. Si le scénario fait preuve de quelques facilités et cherchera parfois artificiellement à nous émouvoir, il saura aussi nous faire rire et surtout nous faire taper du pied lors des scènes de concerts parfaitement récrées au point qu’on aura du mal à ne pas vouloir applaudir. Avec ce film, Rami Malek fait un sérieux candidat pour l’Oscar du meilleur acteur.
MON AVIS : 4/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Bryan Singer
  • AVEC : Rami Malek, Gwilym Lee, Ben Hardy, Joseph Mazzello & Lucy Boynton
  • SCÉNARISTES : Anthony McCarten & Peter Morgan
  • COMPOSITEUR : John Ottman et la musique de Queen
  • GENRE : Biopic, Film Musical
  • DURÉE : 2h14
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Twentieth Century Fox France
  • SITE OFFICIELhttps://www.foxmovies.com/movies/bohemian-rhapsody
  • DATE DE SORTIE : 31 octobre 2018