ÇA de Andres Muschietti [Critique Ciné]

 

Ça

 

Après un téléfilm qui a traumatisé plus d’une génération depuis sa sortie, Ça l’un des plus grands best-sellers de Stephen King a enfin le droit à une véritable adaptation au cinéma prête a terroriser de nouveaux innocents qui ne savent pas encore ce qui les attend.

 

 

SYNOPSIS : Se sentant responsable de la disparition de son petit frère dans une bouche d’égout, Bill se refuse a croire qu’il peut être mort. Profitant des grandes vacances, il va convaincre ses copains du Club des Losers de l’aider à le retrouver. Mais alors que d’autres disparition d’enfants sont régulièrement rapportées, la petite bande va découvrir qu’un mystérieux clown pourrait être a l’origine de ses étranges disparitions.

 

Vingt sept ans, c’est la fréquence à laquelle l’affreux clown Grippe-Sous revient terroriser les habitants de la petite ville de Derry. C’est aussi le nombre d’années qui séparent cette nouvelle adaptation cinématographique du téléfilm de Tommy Lee Wallace. Un temps prévu avec Cary Fukunaga, créateur de la série True Detective, à la barre avant qu’il ne claque la porte pour divergences artistiques avec le studio, c’est finalement Andres Muschietti, révélé par le film d’horreur Mama, qui a été choisi pour réaliser le long métrage. Son expérience dans l’épouvante lui a permis d’imposer sa vision de l’oeuvre culte de Stephen King. Nous ne sommes pas ici dans un remake du téléfilm mais dans une véritable nouvelle adaptation du roman.

 

Ça

 

Sans que cela soit indiqué sur les affiches, le film d’Andres Muschietti ne raconte que la première partie de l’histoire a l’époque où les héros ne sont encore que de jeunes adolescents d’une douzaine d’années. Là où le livre se déroulait dans les années 50, époque à laquelle Stephen King avait l’âge de ses jeunes héros, Andres Muschietti a choisi de transposer l’histoire en 1988, période où il était lui même adolescent. Cela permettra en plus de faire une seconde partie qui se déroulera à notre époque. Ce changement d’époque donne à cette nouvelle adaptation un petit côté Goonies mais cela pousse aussi forcement à la comparaison avec la série Stranger Things dont les deux réalisateurs mourraient d’envie de faire eux aussi une nouvelle adaptation de Ça.

Si le Grippe-Sous du téléfilm était déjà bien flippant grâce a la prestation mémorable de l’excellent Tim Curry, la barre semble ici avoir été mis encore plus haut dans l’épouvante. le nouveau clown incarné par Bill Skargård, vu dans la série Hemlock Grove d’Eli Roth, ne fait même plus semblant d’être sympathique. Il suffit de voir sa tête pour déjà se sentir mal à l’aise. De quoi largement faire détaller tous les coulrophobes et en faire de nouveaux au grand désespoir des clowns professionnels qui ont carrément appelé au boycott du film. Il serait pourtant bien dommage de les écouter tant ce film est une réussite. Se nourrissant des peurs des enfants pour les dévorer, Grippe-Sous nous fait ici beaucoup penser à Freddy Krueger, le célèbre croque mitaine des Griffes De La Nuit tant ses différentes tentatives pour attraper les enfants ressemblent à de véritables cauchemars. On sent clairement aussi une inspiration du côté de James Wan avec des scènes qui feront beaucoup penser à Conjuring.

 

 

La belle petite bande qui s’appelle eux même le club des losers est pour beaucoup dans la réussite de cette nouvelle adaptation. En dehors de Finn Wolfhard, héros de la serie Stranger Things, bien camouflé derrière de grosses lunettes à double foyer, la plupart de ces jeunes acteurs ne sont pas encore connus mais sont appelés à le devenir tant ils se montrent tous excellents. Si on veut nous faire croire que les acteurs qui joueront les versions adultes de ces personnages dans le second film n’ont pas encore été choisi, il est difficile de ne pas déjà voir des ressemblances entre ces enfants et des comédiens bien connus. Impossible par exemple de ne pas voir la ressemblance entre la jeuneet brillante Sophia Lillis et Amy Adams. La réplique sur Loïs Lane ne semble d’ailleurs pas si anodine que cela puisque c’est elle qui l’incarne dans le nouveau D.C. Universe. Il nous reste au moins un an pour fantasmer sur le reste du casting idéal pour la suite.

Cette nouvelle adaptation de Ça prend beaucoup de liberté avec le roman d’origine mais à pourtant été validée par Stephen King en personne. Si les monstres qui terrorisent les enfants ont étés modernisés, les thèmes du livre ont bien été respectés. On y retrouve notamment celui du harcèlement a l’école représenté par un quatuor de petites brutes pas très loin d’être de véritables psychopathes. Et que dire des parents et des autres adultes qui peuplent cette ville et ont tous l’air de dégénérés habités par l’esprit de Grippe-Sous que les enfants préfère appeler Ça par rapport aux différentes formes qu’il peut prendre. On sent ici et là quelques coupes maladroites dans le film qui créent des ellipses regrettables mais le film faisant déjà deux heure et quart, il aurait été difficile d’entrer dans tous les détails. On retiendra surtout les très belles images du film, des scènes vraiment chocs et une sublime bande originale signée Benjamin Wallfisch.

 

Ça

 

Malgré une bande annonce alléchante, c’est sans grand espoir que l’on allait découvrir cette nouvelle adaptation de Ça car si certains  romans de Stephen King ont souvent donnés  de très grand films, d’autres se sont révélés être de véritables catastrophes. Heureusement le film d’Andres Muschietti est une très bonne surprise à  classer en bonne position dans la première catégorie. A mi-chemin entre Les Goonies et Les Griffes De La Nuit avec un soupçon de ConjuringÇa est sans aucun doute l’un des meilleurs films d’horreur sorti cette année. Reste encore à voir si la seconde partie qui mettra en scène un casting de quarantenaires pourra être aussi réussi. C’est seulement là que l’on pourra juger cette nouvelle adaptation dans son intégralité mais il faut dire que c’est tout de même vraiment très bien parti.

 

MON AVIS : 5/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : It
  • REALISATEUR : Andres Muschietti
  • AVEC : Bill Skarsgård, Jaeden Lieberher, Sophia Lillis, Finn Wolfhard, Jack Dylan Grazer, Jeremy Ray Taylor, Wyatt Oleff et Nicholas Hamilton
  • SCÉNARISTES : Chase Palmer, Cary Fukunaga & Gary Dauberman d’après l’oeuvre de Stephen King
  • COMPOSITEUR : Benjamin Wallfisch
  • GENRE : Épouvante, Horreur
  • DURÉE : 2h15
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Warner Bros France
  • SITE OFFICIELhttp://itthemovie.com/
  • DATE DE SORTIE : 20 septembre 2017