CATS de Tom Hooper [Critique Ciné]

 

Cats

 

Après Les Misérables, le réalisateur Tom Hooper s’attaque à une nouvelle comédie musicale culte en adaptant au cinéma le célèbre Cats de Andrew Lloyd Webber.

 

 

SYNOPSIS : Abandonnée dans les rues de Londres, la chatte Victoria va faire la connaissance des Jellicle Cats. Ils sont tous réunis pour cette nuit très spéciale où seulement une fois par an l’un d’entre eux est choisi par leur doyenne Deuteronomy pour entrer au Paradis de la Jellicosphère où il pourra commencer une nouvelle vie.

 

Il n’aura fallu qu’une malheureuse bande annonce dévoilée bien trop tôt au Comic Con de San Diego en juillet dernier pour sceller le destin de cette adaptation de la comédie musicale culte Cats. Un mauvais choix de mise en scène d’avoir voulu garder des visages d’apparence humaine sur des corps de chats numériques aura suffit à rebuter le public et les critiques aux Etats Unis. C’est donc avec une certaine appréhension qu’on s’installe à notre tour devant ce film avec cependant une certaine confiance en son réalisateur Tom Hooper qui ne nous avait jusque là pas déçu avec Le Discours d’un Roi et son adaptation de la comédie musicale Les Misérables. Alors ce nouveau long métrage méritait-il vraiment d’être ainsi rejeté a l’avance ou mérite t-il au contraire que l’on s’y intéresse de plus près ?

 

Cats

 

Tout d’abord commençons par une évidence. Ce n’est même pas la peine de songer une minute à aller voir Cats si vous n’êtes pas fan de comédies musicales et de numéros de danse car le film de Tom Hooper n’est que cela. Une adaptation très fidèle de l’oeuvre originelle de Andrew Lloyd Webber qui reste encore a ce jour l’une des comédies musicales les plus populaires du West End londonien depuis 1981. Mais même pour les fans de la première heure, il y aura un sacré challenge à surmonter avant de pouvoir pleinement profiter de cette adaptation. Celle du parti pris du tout numérique qui fera très mal aux rétines au premier abord voir même nous donnera envie de quitter la salle devant tant de laideur. 

Il y a tout d’abord les décors londoniens qui paraissent affreusement synthétiques mais  ce sont surtout les personnages du film qui sont tout simplement ratés. Outre les réguliers problème d’échelle entre les décors et les personnages qui semblent par moment subitement minuscules même pour des chats, c’est vraiment leur apparence qui choque. Si sur scène nous pouvions comprendre que ces chats gardent un semblant d’apparence humaine faute de pouvoir dresser de vrais chats à chanter et danser. Il semble inimaginable de ne pas nous proposer mieux pour l’adaptation cinématographique que ces bestioles au visage, aux jambes et aux mains si humaines. Le résultat qui aura pourtant coûter plus de 100 millions de Dollars n’est même pas a la hauteur des costumes de scènes que l’on peut voir maintenant depuis près de quarante ans.

 

Cats

 

Porté par un scénario bien moins riche que celui du Fantôme De L’Opéra puisqu’il s’agit de la simple adaptation d’un recueil de poèmes de T.S. Eliot, Cats ne raconte au fond pas grand chose. L’héroïne Victoria n’est que la première spectatrice d’un défilé de chats qui raconteront en chanson et en danse leur vie marquée d’heureux souvenirs ou de moments de galère. Seules les apparitions du sinistre Macavity qui voudrait s’emparer de cette place au Paradis viendra mettre un peu de frissons et casser la routine de ce simple défilé de chansons.

Dans sa mise en scène, le film n’est qu’un enchaînement de tableaux plus ou moins réussis et fantaisistes. Certains pourront se montrer vraiment inventifs et délirants tandis que d’autres se contenteront de nous montrer en bien trop gros plans ces visages de chats soulignant les défauts dans la conception de ces personnages. Dans l’ensemble on a presque l’impression de voir une captation à grand budget de la version scène plus qu’un véritable long métrage mais retrouver les chansons dans des versions très fidèles à celles d’origine aura certainement de quoi réjouir les fans.

 

Cats

 

Dans les costumes de ces chats on reconnaîtra quelques têtes bien célèbres et d’autres bien plus confidentielle. L’héroïne Victoria est jouée par la danseuse classique Francesca Hayward qui mettra plus en avant sa souplesse que ses talents vocaux même sil sont indéniables. Habituellement confié à un homme le rôle de Old Deuteronomy est ici tenue par Judi Dench et a du nécessiter quelques aménagement pour s’adapter à sa voix. Idris Elba retrouve un rôle de méchant en devenant l’impressionnant Macavity. Rebel Wilson sera fidèle à elle même dans le rôle de Jennyanydots tandis que Ian McKellen arrivera à nous émouvoir en Gus. Taylor Swift sera l’invité de marque du film participant même à l’écriture d’une nouvelle chanson. Mais c’est surtout le choix de Jennifer Hudson, révélation du film Dreamgirls frappée par une tragédie en pleine gloire, qui est le plus judicieux pour tenir le rôle de la pauvre Grizabella qui nous éblouira par son interprétation de Memories qui vous restera sans aucun doute en tête longtemps après la fin de la séance.

 

Cats

 

D’une laideur qui nous donnerait presque envie de quitter la salle dès les premières minutes, cette adaptation de Cats finira tout de même par nous séduire par la qualité de son interprétation. Très fidèles aux versions d’origine, ces chansons arriveront à nous rendre plus indulgent sur le parti pris de la mise en scène. Et si nous sommes bien loin de la réussite que fût son adaptation des Misérables, ce portage de Cats sur grand écran devrait sans peine séduire les fans de la comédie musicale même si elle aura du mal à convaincre le spectateur lambda.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Tom Hooper
  • AVEC : Francesca Hayward, Judi Dench, Idris Elba, Jennifer Hudson, Laurie Davidson, Rebel Wilson & Taylor Swift
  • SCÉNARISTES : Tom Hooper & Lee Hall d’après la comédie musicale de Andrew Lloyd Webber et l’oeuvre de T.S. Eliot
  • COMPOSITEUR : Andrew Lloyd Webber
  • GENRE : Comédie Musicale;
  • DURÉE : 1h51
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Universal Pictures International France
  • SITE OFFICIEL : https://www.universalpictures.fr/micro/cats#iframe1
  • DATE DE SORTIE : 25 décembre 2019

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.