Critique Ciné : ABLATIONS de Arnold de Parscau

CritiqueCiné2014

http://nsm08.casimages.com/img/2014/07/21/14072102112517742612400628.jpg

Avec son affiche qui fait penser au Dormeur Du Val, le premier film de Arnold de Parscau ne fait pourtant pas dans la poèsie. Revenge Movie  sur fond de trafic d’organe, Ablations est plutôt cauchemardesque. C’est surtout une première oeuvre ambitieuse à découvrir au plus vite.

 

 

Après une fête un peu trop arrosée lors d’un séminaire, Pastor Cartalas se réveille au bord d’une rivière sans savoir ce qu’il fait là. Rapidement il découvre qu’il a une cicatrice dans le dos et qu’on lui a volé un rein ! Plutôt qu’aller voir simplement la police, il préfère faire justice soi-même en retrouvant celui qui aurait pu lui faire ça et tenter de récupérer son rein quitte à y perdre son esprit.

Plus qu’un sombre thriller, Ablations est avant tout une histoire sur la folie. une idée qui est venue à Benoit Delépine persuadé un jour qu’on lui a volé un rein alors qu’il était bourré. Fier de cette hallucination, il a décidé d’en faire un long métrage. C’est pourtant uniquement en tant que scénariste qu’il est cette fois ci crédité, préférant laisser la réalisation à un jeune réalisateur fan de David Lynch et d’ailleurs gagnant d’un concours pour réaliser un clip pour ce grand metteur en scène également chanteur à ses heures perdues.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/07/21/14072102112517742612400629.jpg

Et c’est vrai qu’on retrouve bien l’univers étrange de David Lynch dans ce premier film. Arnold de Parscau a particulièrement soigné l’esthétique de cette oeuvre hors normes ponctuée d’hallucinations cauchemardesques très artistiques mais aussi parfois pour le moins dérangeantes. Tout comme le héros du film, le spectateur va être décontenancé par des apparitions surréelles entre rêve et réalité.

Ablations suit la lente déchéance d’un homme qui perd progressivement pied en enchaînant les mauvais choix. A vouloir faire justice lui même, il piétine dans son enquête et préfère se tourner vers une ancienne maîtresse médecin que d’avouer à sa femme ce qui lui est arrivé. Il faut dire que celle ci est du genre très jalouse et aurait certainement du mal à croire à cette incroyable histoire.

 http://nsm08.casimages.com/img/2014/07/21/14072102112617742612400631.jpg

Habitué à des rôles d’hommes costauds (Inglorious Basterds, 300 ou Nos Héros Sont Morts Ce Soir), Denis Ménochet est pour une fois bien fragile dans le rôle de Pastor Cartalas. Mari volage et lâche, on a du mal à oser s’imaginer à sa place capable de tromper sa femme quand elle s’appelle Virginie Ledoyen surtout pour lui préférer son ancienne amante jouée par Florence Thomassin. De l’autre coté Yolande Moreau et Philippe Nahon forment un duo que l’on aimerait franchement pas croiser que le spectateur découvrira bien vite qu’ils sont responsables du vol de son organe alors que lui se fourvoie sur une mauvaise piste.

Un peu lent, Ablations se suit pourtant avec intérêt pour découvrir si Pastor va finalement réussir à mettre  la main sur les coupables et réussir à se venger. On est constamment agréablement surpris par des plans très recherchés et des révélations dans le scénario vraiment intelligentes. Déjà très doué avec ses propres films, Benoît Delépine prouve ici qu’il est capable d’écrire aussi bien un bon thriller que de bonnes comédies sociales.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/07/21/14072102112617742612400630.jpg

MON AVIS

3/5

Reparti bredouille du Festival fantastique de Gerardmer, Ablations mérite pourtant toute l’attention d’un public amoureux de films de genre ambitieux. Il serait dommage de passer à coté de la première oeuvre d’un réalisateur que l’on qualifiera peut être un jour de David Lynch français. Très ambitieux son premier film n’est pas encore à la hauteur des chefs d’oeuvre du maître mais montre des débuts très  encourageants. A suivre…

FICHE TECHNIQUE :

 – REALISATEUR : Arnold De Parscau

 – AVEC : Denis Ménochet, Virginie Ledoyen & Florence Thomassin

 – SCENARISTE : Benoît Delépine

 – GENRE : Thriller

 – DUREE : 1h34

 – MUSIQUE : Matthieu Gonet

 – SITE OFFICIELhttp://www.advitamdistribution.com/ablations/

 – DATE DE SORTIE : 16 Juillet 2014

A LIRE AUSSI :

 – la critique de NOS HEROS SONT MORTS CE SOIR avec Denis Ménochethttp://xav-b.over-blog.com/article-120839069.html

 – la critique de INGLOURIOUS BASTERDS avec Denis Ménochethttp://xav-b.over-blog.com/article-35105941.html

 – la critique de EYAJAFJALLJÖKULL avec Denis Ménochethttp://xav-b.over-blog.com/article-120487941.html

 – la critique de AU NOM DU FILS avec Philippe Nahonhttp://xav-b.over-blog.com/article-123604485.html

 – la criitque de LES ADIEUX A LA REINE avec Virginie Ledoyenhttp://xav-b.over-blog.com/article-102512504.html

 – la critique de LOUISE MICHEL de Benoit Delépine avec Yolande Moreauhttp://xav-b.over-blog.com/article-26135538.html