Critique Ciné : N.W.A. STRAIGHT OUTTA COMPTON de F. Gary Gray


 

N.W.A. Straight Outta Compton

 

Pionniers du Gangsta Rap avec leur premier album Straight Outta Compton, le groupe N.W.A. reste surtout dans les mémoires en France pour avoir lancé la carrière de Dr Dre et de Ice Cube. A l’occasion du vingtième anniversaire de la disparition d’Easy E, le leader du groupe, les deux hommes ont voulu lui rendre hommage en produisant le long métrage N.W.A. Straight Outta Compton qui revient sur la courte mais brillante carrière du groupe qui a influencé tout ce qui a pu se faire en matière de rap depuis. Un long métrage réalisé par F. Gary Gray (Friday) que tous fans de ce courant musical se doit donc d’aller découvrir.

 

 

AVERTISSEMENT

DES SCENES, DES PROPOS OU DES IMAGES PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITE DES SPECTATEURS

 

En 1987 Compton, petite commune de la banlieue de Los Angeles, était principalement connue pour sa violence, ses trafics de drogues et ses guerres de gang. Pour tenter de s’en sortir Andre va tenter de convaincre plusieurs de ses amis d’abandonner leurs magouilles pour se lancer dans la musique. L’honnêteté de leurs textes et la puissance de leur musique va les propulser immédiatement au sommet des charts mais le succès monte vite à la tête…

Le début du film de N.W.A. Straight Outta Compton pourrait faire croire que le film est une adaptation du jeu vidéo GTA. C’est pourtant la réalité de cette banlieue dangereuse de Los Angeles où il ne faisait vraiment pas bon vivre dans les années 80/90. Guerre de gangs, trafic de drogues, fusillades étaient le lot quotidien des habitants du quartier qui n’avaient peu d’espoir de s’en sortir dans la vie en habitant ici. Ils devaient en plus de ça faire face à une police très agressive qui avait tendance à mettre dans le même panier tous les noirs de la ville même les plus innocents.

N.W.A. Straight Outta Compton

Parce qu’ils avaient la chance d’avoir un talent particulier pour la musique et l’écriture, Dr Dre, Easy E, Ice Cube et quelques uns de leurs amis ont eu la chance de pouvoir s’échapper de là en fondant le groupe N.W.A. qui signifie Niggaz With Attitudes. le succès de leur premier album Straight Outta Compton, qui est aujourd’hui considéré comme un monument du genre, les a définitivement sorti de la galère. Le film accéléré bien sur cette réussite pour tenir dans un récit déjà long de 2h30. Aujourd’hui Dr Dre est un producteur influent qui a lancé la carrière de Snoop Dog et Eminem mais aussi la marque de casques Beats Audio. Ice Cube de son coté est désormais presque plus connu pour ses rôles au cinéma mais cela est une autre histoire qui sera peut être elle aussi portée plus tard au cinéma.

Elles paraissent désormais loin les années de galères et le gros problème du film c’est que justement on comprend bien vite que l’argent a beaucoup changé la mentalité des ces rappeurs rebelles et gangsta devenu rappeurs bling-bling. Du coup le film qu’on espérait sombre et violent et porteur d’un message utile contre la répression policière des noirs aux Etats Unis encore tragiquement d’actualité cette année ne fait que survoler trop rapidement ce sujet. Les émeutes de 1992 sont suggérés par des images à la télé et le film préfère se concentrer sur les tensions à l’intérieur du groupe et les fêtes démesurées dans lesquelles partait tout l’argent gagné.

N.W.A. Straight Outta Compton

Comme un feuilleton, le film développe son intrigue favorisant les producteurs Ice Cube et Dr Dre a qui l’on donne le bon rôle et Eazy E qui sert de caution tragique. Manipulé par un producteur véreux, ruiné puis malade, il est le cœur du film. Le long métrage sent pourtant aussi l’installation d’autres personnages comme si les deux rappeurs voulaient lancer une franchise façon Marvel. On aperçoit Tupac et Snoop Dogg et la fin très ouverte pourrait presque laisser apparaître un  » A Suivre… »

Les acteurs choisis pour incarner les membres de N.W.A. sont particulièrement ressemblants. Surtout celui qui joue Ice Cube qui n’est autre que son propre fils O’Shea Jackson Jr. En revanche le flls de Eazy E n’a pas été retenu pour jouer son père. Peut être parce que son rôle est tout de même le fil conducteur du récit et le plus dramatique. Il est du coup interprété par Jason Mitchell vu dans Broken City et Contrebande. Corey Hawkins n’est pas de la famille de Dr Dre mais a tout de même quelques traits communs. Détail amusant, Paul Giamatti qui jouait le manager véreux de Brian Wilson dans Love & Mercy rempile dans un rôle de manager pas si éloigné dans ce long métrage.

 

N.W.A. Straight Outta Compton

 

 

MON AVIS :

 2/5 

Un biopic produit par ces protagonistes ne peut franchement pas être réellement objectif et c’est bien là le problème principal du film qui édulcore la véritable histoire pour faire briller l’aura de Dr Dre et Ice Cube. Le long métrage de F. Gary Gray permet tout de même d’avoir un aperçu du milieu difficile dont ils sont sortis et leur influence dans le rap game qu’ils ont portés au sommet avec leur premier disque plein de rage avant de lui faire perdre sa crédibilité noyé sous les dollars et les tubes formatés pour la radio. Ils manquent cependant des anecdotes amusantes pour rendre ces 2h30 un peu moins fastidieuses. Que l’on soit fan de rap ou pas, N.W.A. Straight Outta Compton permettra de découvrir ce milieu et reste pour cela intéressant sans être le grand film que le succès au box office US aurait pu nous faire croire.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : F. Gary Gray
  • AVEC : O’Shea Jackson Jr, Corey Hawkins & Jason Mitchell
  • SCÉNARISTES : Alan Wenkus & Andrea Berloff
  • MUSIQUE : Joseph Trapanese
  • GENRE : Biopic, Musical
  • DURÉE : 2h27
  • DISTRIBUTEUR : Universal Pictures International France
  • NATIONALITÉ : Américain
  • SITE OFFICIEL : http://www.straightouttacompton.com/
  • DATE DE SORTIE : 16 septembre 2015

 

BONUS : Le clip original du morceau Straight Outta Compton de N.W.A.

 

 

A LIRE AUSSI :