Critique Ciné : AGENTS TRÈS SPÉCIAUX – CODE U.N.C.L.E. de Guy Ritchie


 

 

Agents Très Spéciaux - Code U.N.C.L.E.

 

 

Depuis la sortie de son second Sherlock Holmes, on attendait le réalisateur Guy Ritichie sur de nombreux projets. Il aura cependant fallu patienter quatre ans pour voir l’un de ces films se concrétiser. C’est finalement Agents Très Spéciaux – Code U.N.C.L.E qui sort en premier. Entre les enquêtes de Sherlock Holmes et son fidèle Watson et cette histoire d’espionnage mené par un autre duo, on peut trouver pas mal de points communs.

 

 

En pleine Guerre Froide, Napoleon Solo, un agent de la CIA et Illya Kuryakin, agent du KGB, sont obligés de collaborer pour tenter de retrouver un scientifique allemand qui pourrait fournir une bombe atomique à une organisation secrète. Pour le retrouver, il leur faudra tout d’abord mettre la main sur sa fille Gaby Teller, une jeune femme de caractère qui ne va pas faciliter leur mission.

On en aura manger du film d’espionnage cette année ! Après Kingsman, Spy, Mission:Impossibile Rogue Nation et en attendant le nouveau James Bond, voici l’adaptation de la série Des Agents Très Spéciaux. Une série qui a le même père que le célèbre Agent 007 qui a probablement inspiré en partie Mission:Impossible sorti deux ans plus tard. Si aujourd’hui son héros Napoleon Solo n’est plus autant dans les mémoires qu’un James Bond où même qu’un Jim Phelps, pour les américains la série reste suffisamment culte pour donner l’envie à Warner Bros d’en faire un long métrage.

Agents Très Spéciaux - Code U.N.C.L.E.

Il y a eu une sacrée valse de réalisateurs et d’acteurs avant que le studio n’arrive à boucler son casting définitif et celui qui mettrait en image cette histoire. Il s’en est fallu de peu pour voir Tom Cruise dans le rôle de Napoleon Solo sous la direction de Steven Soderbergh. Si au final nous sommes pas vraiment perdant question réalisateur avec Guy Ritchie, le casting des deux rôles principaux est plus étonnant. Le pari risqué de miser sur deux jeunes acteurs encore assez peu connu. Henry Cavill, le nouveau Superman de Man Of Steel et des prochains films DC Comics est Napoleon Solo et Armie Hammer, héros du film Lone Ranger, joue Illya Kuryakin.

Les deux hommes, qui ont encore toutes leurs preuves à faire, manquent cruellement de charisme pour porter cette histoire. Le ton du film se voudrait proche de celui des Sherlock Holmes toujours sur le fil entre sérieux et comique. Le problème c’est qu’il manque un acteur de la trempe d’un Robert Downey Jr ou d’un Jean Dujardin façon OSS 117 pour savoir jouer ce genre de rôle. Avec ces deux acteurs taillés pour l’action, l’humour tombent totalement à plat.

Agents Très Spéciaux - Code U.N.C.L.E.

Mais le gros problème de ce film, c’est son rythme. Pour se la jouer classe et élégant, le long métrage se traîne en longueur à la manière de Skyfall. Agents Très Spéciaux manque surtout de scènes d’action vraiment détonantes surtout pour faire le poids face au mastodon qu’est devenu la franchise Mission:Impossible. Ici l’action passe clairement au second plan, elle est même parfois en contre champs, saucissonnée par des split screens ou totalement muette car recouvert par de la musique. Résultat on s’ennuie ferme devant des scènes de bla-bla sans intérêt et un scénario trop simple et manquant cruellement de suspense et d’originalité.

Heureusement qu’Alicia Vikander est là pour remonter le niveau. L’actrice montante en est à son troisième film sorti cette année sur nos écrans. Très belle et pétillante, elle ridiculise totalement les deux héros même si elle aussi doit conjuguer avec ce scénario anémique. Autre recrue féminine, Elizabeth Debicki, découverte dans le remake de Gatsby Le Magnifique, joue ici la grande méchante du film à la tête d’une organisation secrète façon James Bond. Un rôle qui aurait pu là encore être beaucoup plus développé.

 

Agents Très Spéciaux - Code U.N.C.L.E.

 

 

MON AVIS :

 1/5 

Adaptation d’une série que les moins de cinquante ans ne doivent probablement pas connaître, Agents Très Spéciaux – Code U.N.C.L.E. sent sérieusement la naphtaline. Après les très réussis Sherlock HolmesGuy Ritchie n’a pas réussi à dépoussiérer ce feuilleton. Il faut dire qu’il n’est pas aidé par ces deux acteurs principaux Henry Cavill et Armie Hammer qui ont certes le physique de l’emploi mais pas l’humour nécessaire pour supporter le décalage du scénario. Passer l’introduction du film, on s’ennuiera ferme devant ce film d’espionnage qui semble se moquer des scènes d’actions mais n’a rien de mieux à proposer.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : The Man From U.N.C.L.E.
  • RÉALISATEUR : Guy Ritchie
  • AVEC : Henry Cavill, Armie Hammer & Alicia Vikander
  • SCÉNARISTES : Guy Ritchie & Lionel Wigram
  • MUSIQUE : Daniel Pemberton
  • GENRE : Espionnage / Action
  • DURÉE : 1h57
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Warner Bros. France
  • SITE OFFICIELhttp://www.manfromuncle.com/
  • DATE DE SORTIE : 16 septembre 2015

 

 

BONUS : le générique de la série d’origine en version longue

 

 

 

A LIRE AUSSI :