Critique Ciné : PALO ALTO de Gia Coppola

CritiqueCiné2014

http://nsm08.casimages.com/img/2014/06/12/14061202434917207912310559.jpg

Dans la famille Coppola, je demande la petite-fille. Après la fille Sofia et le fils Roman, les gènes de Francis Ford Coppola ont donné naissance à une autre cinéaste dans la famille : la jeune Gia Coppola qui à 27 ans signe son premier long métrage Palo Alto. Nouvelle exploration de l’adolescence vue du point de vue d’une nouvelle génération dont on sent bien la patte familiale.

 

 

April, Teddy, Fred et Emily sont des ados qui comme tout le monde à cet age là font leurs premières expériences de sexe, d’alcool et de drogues. L’envie de ne pas être comme les autres les pousse parfois à franchir les limites et si certains savent se modérer Teddy sous l’influence de son pote Fred risque de gros problèmes.

Palo Alto c’est un peu la réponse des années 2000 au drame Virgin Suicides de sa tante Sofia Coppola. L’adaptation de nouvelles écrites par l’acteur James Franco qui décrit la jeunesse d’aujourd’hui. Loin du Bling Ring californien, les jeunes de Palo Alto s’amusent comme tout ceux de leurs ages mais de manière moins exubérante. Gia Coppola filme leur quotidien, leurs doutes et leurs envies dans un style qui rappelle beaucoup les oeuvres de Sofia Coppola.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/06/12/14061202435517207912310560.jpg

Comme dans Somewhere, il ne se passe pas grand chose dans ce long métrage qui ne raconte pas vraiment une histoire. Une succession de scènes de vie dans lesquelles tous les personnages semblent s’ennuyer et rêver d’une vie meilleure. Il y a une histoire d’amour inavouée, un coach sportif attiré par les jeunes filles qu’il entraîne, une fille qui pense qu’il faut céder aux désirs de tous les garçons pour être considérée. Des histoires de jeunes qui se fourvoient et dont les parents semblent vivre dans un autre monde peu conscient des problèmes de leur progéniture.

Gia Coppola joue aussi avec le feu en parlant de pédophilie via le personnage joué par James Franco. Des plans litigieux sur des petites culottes, des cuisses ou des lèvres pulpeuses semblent donner des excuses aux hommes qui pourraient craquer pour ces adolescentes. C’est d’autant plus tendu que l’acteur ne cache pas son attirance pour les jeunes filles après avoir été choppé en flag sur Instagram avec l’une de ses fans.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/06/12/14061202440617207912310561.jpg

Il y aussi une notion de danger permanent dans le film via le personnage de Fred, personnage toujours en quête du grand frisson et qui cumule les bêtises en tout genre. Une très mauvaise influence pour tous ceux qu’il côtoie qui nous fait craindre l’arrivée d’un véritable drame. Un rôle intense bien interprété par le jeune Nat Wolff qui risque fort de se faire parler de lui dans les prochaines années.

D’autre « fils de » participent à ce film puisque le rôle principal est confiée à Emma Roberts (nièce de Julia) vue dans Scream 4 et Les Miller, Une Famille en Herbe qui malgré ses 23 ans est parfaitement crédible dans son rôle d’ado de 14/16 ans. Jack Kilmer est le fils de Val Kilmer, également présent dans le film, il joue le personnage principal masculin, jeune paumé trop influencé par son copain. Des acteurs méconnus dans l’ensemble mais qui sont parfaits dans leurs rôles. 

http://nsm08.casimages.com/img/2014/06/12/14061202441417207912310562.jpg

MON AVIS :

3/5

La relève de Sofia Coppola par sa nièce Gia semble être bien assurée. Voilà désormais les deux réalisatrices en sérieuse concurrence tant leurs films emploient les mêmes codes. Pour les fans c’est deux fois plus de plaisir mais attention au risque d’overdose !

 

FICHE TECHNIQUE :

 – REALISATRICE : Gia Coppola

 – AVEC : Emma Roberts, Jack Kilmer & James Franco

 – SCENARISTE : Gia Coppola

 – GENRE : Comédie Dramatique

 – DUREE : 1h40

 – SITE OFFICIELhttp://paloaltomovie.tumblr.com/

 – DATE DE SORTIE : 11 Juin 2014

A LIRE AUSSI :

  – la critique de THE BLING RING de Sofia Coppolahttp://xav-b.over-blog.com/article-118704796.html

 – la critique de DANS LA TETE DE CHARLES SWAN III de Roman Coppolahttp://xav-b.over-blog.com/article-119263924.html

 – la critique de TWIXT de Francis Ford Coppolahttp://xav-b.over-blog.com/article-104011980.html

 – la critique de SCREAM 4 avec Emma Robertshttp://xav-b.over-blog.com/article-71680629.html