Critique Ciné : TALE OF TALES de Matteo Garrone


 

Tale Of Tales

 

 

Près de deux cent ans avant les contes de Charles Perrault et des Frères Grimm, l’auteur italien Giambattista Basile a popularisé des contes qui se racontaient au sud de l’Italie dans un recueil traduit en français sous le titre Le Conte Des Contes. Trois des histoires issues de ce livre désormais méconnu du grand public sont aujourd’hui remis au gout du jour par le réalisateur Matteo Garrone dans une grande fresque fantastique intitulée Tale Of Tales présentée au Festival de Cannes au mois de mai et à découvrir désormais dans les salles depuis le 1er juillet 2015.

 

AVERTISSEMENT

DES SCÈNES, DES PROPOS OU DES IMAGES PEUVENT HEURTER LA SENSIBILITÉ DES SPECTATEURS

 

 

Dans trois royaumes voisins vivent des souverains pour le moins étrange : Une reine obsédée par l’envie de devenir mère, un roi qui cherche à marier sa fille et un autre qui ne peut résister aux charmes féminins.

C’est un travail loin d’être évident d’adapter les contes si particulier de Giambattista Basile. Parmi les cinquante histoires présentes dans les deux tomes du Conte Des Contes, les scénaristes ont choisi d’en adapter trois dont les intrigues pourraient se croiser. Le destin de trois femmes de trois âges différents avec chacune ses envies lié à leur âge. Une voudrait trouver son prince charmant, une autre rêve d’être maman et la troisième de retrouver sa jeunesse.

Tale Of Tales

Dans la première histoire, Salma Hayek incarne la Reine de Selvascura qui se morfond de ne pas avoir d’enfants jusqu’au jour où un magicien lui révèle un moyen. Son mari le roi (John C. Reily) perdra sa vie pour réaliser son vœu mais le sortilège utilisé engendrera deux enfants quasiment identique issue de la reine et d’une servante qui a partigé à l’exécution du sort. Très possessive la reine ne supportera pas que les deux garçons se fréquentent.

Le second conte est celui du Roi d’Altomonte joué par Toby Jones. Devenue grande, sa fille souhaiterait quitter le château pour voir du pays mais pour cela elle devra trouver un homme à épouser. Le roi lui est devenu obsédé par une puce qu’il a choisi d’élever jusqu’à ce quelle atteigne un taille démesurée. Pour trouver un prétendant à sa fille, le roi organise un challenge qui donnera un vainqueur loin d’être idéal mais que la Princesse va être obligé de suivre.

Tale Of Tales

La troisième histoire suit Vincent Cassel dans le rôle du Roi de Roccaforte. Un coureur de jupon invétéré qui porte son dévolu sur une teinturière qu’il n’a jamais vu mais dont la voix la fait succomber. Le problème est que celle ci est en réalité une vieille femme qui vit avec sa soeur. Malgré son grand âge, elle aimerait bien séduire le monarque. Un coup du destin va lui permettre de retrouver sa jeunesse mais sa soeur ne supporte pas d’être séparée d’elle.

Au lieu de nous raconter ces trois histoires les unes après les autres, le réalisateure Matteo Garrone a choisi de les entremêler alors qu’elles n’ont aucun rapport entre elles. Une bien mauvaise idée qui donne l’impression au film de se traîner en longueur. Le montage est particulièrement frustrant car c’est toujours au moment où les contes deviennent le plus intéressant que le réalisateur décide de changer de personnage. Difficile du coup de suivre attentivement ces trois récits.

 

Tale Of Tales

 

 

 

MON AVIS :

 2/5 

Matteo Garrone a particulièrement réussi tout l’esthétique vraiment enchanteur nécessaire à ces trois contes mais les histoires sont au final tellement glauques qu’on a du mal à se laisser porter. Les œuvres de Giambattista Basile ne sont définitivement pas aussi enchanteresses que celles des frères Grimm ou de Charles Perrault et on sortira du coup déçus par le sentiment de ne pas s’être évadé. Ce n’est pourtant pas la faute d’un casting en tout point impeccable mais principalement du montage désordonné qui nous empêche d’apprécier pleinement ces histoires.

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Il Racconto dei Racconti
  • RÉALISATEUR : Matteo Garrone
  • AVEC : Salma Hayek, Vincent Cassel & Toby Jones
  • SCÉNARISTE : Edoardo Albinati, Ugo Chiti, Matteo Garrone & Massimo Gaudioso
  • MUSIQUE : Alexandre Desplat
  • GENRE : Fantastique
  • DURÉE : 2h13
  • NATIONALITÉ: Italien, Français, Britannique
  • DISTRIBUTEUR : Le Pacte
  • SITE OFFICIEL : http://ilraccontodeiracconti.it/
  • DATE DE SORTIE : 1er juillet 2015

 

 

A LIRE AUSSI :