Critique Ciné : AYA DE YOPOUGON de Marguerite Abouet et Clément Oubrerie

critiquecin-.jpg

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1374181259.jpg

 

FICHE TECHNIQUE :

 – REALISATEURS : Marguerite Abouet et Clément Oubrerie

 – AVEC LES VOIX DE : Aïssa Maïga, Tella Kpomahou & Jacky Ido

 – GENRE : Animation

 – DUREE : 1h24

 – PAGE FACEBOOKhttps://www.facebook.com/pages/Aya-de-Yopougon/98058886870

 – DATE DE SORTIE : 17 Juillet 2014

 

 

BANDE ANNONCE :

 

 

 

 

SYNOPSIS : Aya est une jeune fille studieuse de 19 ans qui rêve de devenir medecin. Mais pas facile d’y arriver lorsque son père ne vous
encourage pas et que ses meilleures amies sont plutot du genrre à aller faire la fête tous les soirs dans les maquis à la recherche du mari idéal pour les entretenir.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1374624347.jpg

 

CRITIQUE : Une vague de films communautaires s’abat sur les cinémas français cet été. C’est ainsi qu’après Né Quelque Part
et Paris à Tout Prix et qui nous faisait découvrir le Bled et Metro Manila pour Manille C’est maintenant au tour de Aya De Yopougon de nous
présenter la Côte d’Ivoire des années 1970. Des films qui tombent à pic pour choisir sa prochaine destination de vacances.

Aya de Yopougon est l’adaptation d’une bande dessinée qui compte actuellement six tomes et qui a été particulièrement remarquée dès son premier tome. Celui-ci remporta d’ailleurs
le prix du premier album en 2006 au Festival d’Angoulème. Ce sont ses auteurs Marguerite Abouet et Clément Oubrerie qui ont eux mêmes réalisés cette adaptation
comme avant eux Joan Sfarr ou Marjane Satrapi avait fait de même avec respectivement Le Chat Du Rabin et Persepolis.

La bande dessinée ressemblait déjà pas mal dans le genre au style d’Hergé : ligne claire et grande bulle de dialogue. Il est donc quasiment logique que le dessin animé qui en est
tiré ressemble elle aussi à la série animée Tintin réalisée par Ellipse dans les années 90. Le soucis c’est qu’on est maintenant vingt ans aprés et que la réalisation n’a pas
évoluée. Pire elle même parfois en dessous du niveau de la série TV.  L’animation est par moment parfois baclée, on est en tout cas bien loin des chefs d’oeuvre du Studio
Ghibli
.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1374624471.jpg

 

Le film commence par une veille publicité africaine qui donne immédiatement le ton. On est plongé au coeur de la Cote D’ivoire dans les années 70 avec des expressions typiquement africaine qui
pourraient bien ne pas être comprises par tout le monde. Certaines parraissent même peut être trop modernes puisque très utilisées ces temps ci par les jeunes et le rappeur La Fouine. L’histoire
est au début vraiment amusante, mais rapidement le manque de véritable intrigue fini par lasser. Le comble c’est que les auteurs n’ont même pas pris la peine de faire une véritable conclusion
comme si il était logique de voir la suite prochainement.

Les personnages du film sont tous interprétés par des acteurs africains plus ou moins connus. C’est Aïssa Maïga qui prete sa voix à Aya. Même si le film porte
son nom, l’héroïne n’est en fait bien souvent plus spectatrice qu’actrice de cette histoire. Parmi les autres acteurs connu ont peu cité l’humoriste Claudia Tagbo,
 Jacky Ido vu dans Lockout et Eriq Ebouaney vu dans La Horde.

Même si il s’agit d’un dessin animé, Aya de Yopougon ne doit pas être vu par tout le monde. Les jeunes enfants risquent bien de ne rien comprendre à l’intrigue du film qui ne
repose absolument pas sur un comique de situation. Ce n’est pas Kirikou ! Le film dénonce le traitement qu’il est fait aux femmes et n’est pas qu’un simple divertissement. Seuls
les Africains pourront vraiment subir toutes les subtilités de cette histoire qui leur rappellera forcement des situations vécues.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1374624736.jpg

 

MON AVIS : 2/5

 

A LIRE AUSSI

 – la critique de PERSEPOLIShttp://xav-b.over-blog.com/article-6951779.html

 – la critique de LE JOUR DES CORNEILLEShttp://xav-b.over-blog.com/article-111030446.html

 – la critique de LA COLLINE AUX COQUELICOTShttp://xav-b.over-blog.com/article-97488252.html

 – la critique de L’ECUME DES JOURS avec Aïssa Maïgahttp://xav-b.over-blog.com/article-117154382.html

 – la critique de L’AGE D’HOMME avec Aïssa Maïgahttp://xav-b.over-blog.com/article-12375296.html

 – la critique de SUR LA PISTE DU MARSUPILAMI avec Aïssa Maïgahttp://xav-b.over-blog.com/article-103133348.html

 – la critique de PRETE MOI TA MAIN avec Aïssa Maïgahttp://xav-b.over-blog.com/article-4438275.html