Critique Ciné : JUSQU’A CE QUE LA FIN DU MONDE NOUS SEPARE de Lorene Scafaria

critiquecin-.jpg

 

  

 

 

FICHE TECHNIQUE :

 – TITRE ORIGINAL : Seeking A Friend For The End Of The World

 – REALISATEUR : Lorene Scafaria

 – AVEC : Keira Knightley & Steve Carrell

 – GENRE : Comédie Dramatique

 – DUREE : 1h40

 – SITE OFFICIEL : http://focusfeatures.com/seeking_a_friend_for_the_end_of_the_world

 – DATE DE SORTIE : 08 Aout 2012

 

 

BANDE ANNONCE :

 

 

SYNOPSIS: Un astéroïde est sur le point de s’écraser sur Terre ne laissant aucune chance de survie a ses habitants. Pour chacun c’est le
moment de profiter de ces instants de la façon qui le souhaite. Pour Dodge, dont la femme vient de le quitter,  c’est l’occasion d’aller retrouver son premier
amour tandis quePenny, sa voisine désespérée,souhaiterait trouver un moyen de repartir en Angleterre rejoindre sa famille. Ils choisissent de partir ensemble pour s’entraider a
réaliser leur souhait.

 

 

CRITIQUE : La fin du monde est un sujet traité très souvent ces derniers temps au cinéma mais rarement de façon aussi originale que ce
long métrage Jusqu’à Ce Que La Fin Du Monde Nous Sépare. Un mélange habile d’anticipation, de survival, de road movie, de comédie dramatique et de comédie romantique comme
en a rarement vu et mené par deux excellents comédiens.

Jusqu’à ce que La Fin Du Monde Nous Sépare est le premier long métrage de la scénariste Lorene Scafaria  a qui l’on doit l’adaptation d’ Une Nuit à
New York
(Nick & Nora’s Infinite Playlist). Cette fois ci elle prend les postes de scénariste et réalisatrice pour inventer une belle histoire romantique sur fond
d’apocalypse. Un film à la fois drôle et touchant mais aussi inquiétant et porteur de réflexion.

A travers le parcours de ses deux voisins qui ne s’étaient jamais adressé la parole auparavant, on peut voir comment chacun à sa façon se prépare au pire. Il y a les prévoyants qui espère
survivre ou au contraire ce qui préfère en finir avant l’inévitable, il y a ceux qui préfère faire comme si de rien n’était et ceux qui compte bien profiter du temps qui leur reste de la
meilleure façon possible. Nos deux héros sont de ce dernier cas de figure plus poussé par le destin que par une véritable envie. Ce film nous vraiment nous poser la question Que ferions nous dans
cette situation ?

 

 

Steve Carrell est le premier rôle du long métrage de Lorene Scafaria, il incarne une nouvelle fois ce quarantenaire un peu trop pantouflard (rôle qui semble lui
coller à la peau à la vue de sa filmographie) qui va retrouver gout à la vie au contact de sa voisine Penny, personnage lunaire brillamment interprété par la toujours craquante
Keira Knightley. Ils forment tous deux un couple pour le moins surprenant mais vraiment bien trouvé. Leur périple leur fera croiser la route de différents personnages parfois
complètement barrés, parfois plus émouvant et d’un pauvre chien abandonné.

Ce long métrage est tellement réussi qu’il nous ferait presque souhaiter la fin du monde ! On s’amuse beaucoup à suivre le parcours de ce couple improbable et on ne voit pas le temps passer. Les
personnages sont tellement attachants qu’on aimerait qu’il trouve une ultime solution  à leur fin irréductible car même si le film pourrait paraître pessimiste il délivre malgré lui un
message d’espoir et provoque l’envie de vivre chaque instant de sa vie en n’en perdant pas une miette.

Malgré son sujet apocalyptique, Jusqu’à Ce Que La Fin Du Monde Nous Sépare délivre vraiment un message positif et nous fait vivre une très belle histoire pleine d’humour et
d’émotions. Un long métrage vraiment rafraichissant qui mériterait sincèrement de remporter un franc succès.

  

 

 

MON AVIS : 4/5

 

 

 

 A LIRE AUSSI :

 – la critique d’UNE NUIT A NEW YORK : http://xav-b.over-blog.com/article-29395248.html

 – la critique de CRAZY STUPID LOVE : http://xav-b.over-blog.com/article-85541574.html

 – la critique de CRAZY NIGHT : http://xav-b.over-blog.com/article-50853833.html

 – la critique de A DANGEROUS METHOD : http://xav-b.over-blog.com/article-96099206.html

 – la critique de NEVER LET ME GO : http://xav-b.over-blog.com/article-68549511.html

 – la critique de LA ROUTE : http://xav-b.over-blog.com/article-40827698.html

 – la critique de LE LIVRE D’ELI : http://xav-b.over-blog.com/article-43402271.html

 – la critique de BIENVENUE A ZOMBIELAND : http://xav-b.over-blog.com/article-40115234.html

 – la critique de JE SUIS UNE LEGENDE : http://xav-b.over-blog.com/article-15056105.html