Critique Ciné : SILENT HILL REVELATION 3D

critiquecin-.jpg

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=22121052silenthill.jpg

 

FICHE TECHNIQUE :

 – REALISATEUR : Michael J. Basset

 – AVEC : Adelaide Clemans, Sean Bean & Kit Harington

 – GENRE : Horreur

 – DUREE : 1h34

 – SITE OFFICIELhttp://www.silenthill3d.com/

 – DATE DE SORTIE : 28 novembre 2012

 

 

BANDE ANNONCE :

 

 

SYNOPSIS : Plusieurs années ont passées depuis que Sharon est revenue de Silent Hill et son père fait tout
pour tenir la promesse faite à sa mère de la tenir loin de la ville. Désormais, ils sont comme des fugitifs en cavale à changer en permanence de noms et de look pour échapper aux habitants de la
ville maudite. Mais cela a été en vain car ils ont toujours étés suivis. Alors que Sharon fête ses 18 ans, les habitants de Silent Hill enlève son père pour la
forcer à revenir dans la ville.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1355182239.jpg

 

CRITIQUE : Il aura fallu six ans pour voir la suite du film de Christophe Gans sortir enfin, autant dire qu’on y croyait
plus ! Pourtant comme si de rien n’était ce second film est la suite directe de la première adaptation du jeu vidéo de Konami toujours produit par Samuel Hadida
mais avec un nouveau réalisateur à la barre.

C’est Michael J. Basset, réalisateur du sous-estimé Solomon Kane, qui a pris le contrôle de ce nouvel épisode dont il s’est chargé de la réalisation ainsi que du
scénario. Par une pirouette scénaristique plutôt bien inspiré, il a transformé la jeune héroïne du premier film en l’héroïne du troisième jeu Heather Mason grace à l’idée de
changement d’identité. Il peut ainsi facilement reprendre l’histoire développé par Roger Avary et y inserer une bonne partie de l’intrigue du troisième jeu vidéo.

Le premier Silent Hill etait de loin l’adaptation la plus fidéle d’un jeu vidéo sur grand écran et cette suite suit vraiment le même chemin. L’univers glauque de Silent
Hill
, cette barrière entre rêve et réalité qui s’effondre est toujours aussi bien représentée. On retrouve aussi deux des monstres les plus flippants du jeu Pyramid Head
et les Infirmières toujours aussi inquiétants. Patrick Tatopoulos a repris du service pour un bestiaire vraiment impressionnant.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=00121131silenthill03.jpg

 

Ayant disparue dans Silent Hill, Radha Mitchell n’apparaît plus que dans une courte scène, laissant le rôle principale à Adelaïde Clemens.
L’actrice a été choisie pour sa ressemblance frappante avec l’héroïne du jeu et se montre ici bien convaincante. Sean Bean est de retour dans le rôle du pêre mais de façon
beaucoup moins présente. Carrie Ann Moss (Matrix) est méconnaissable dans le rôle de l’inquiétante chef de la secte et Malcom McDowell trouve
ici un rôle de fou qui lui va à la perfection.

N’allez cependant pas croire que ce Silent Hill Revelation soit vraiment une adaptation parfaite, comme dans le premier film l’histoire part un peu en sucette vers la fin
lorsqu’elle veut renouer l’histoire du premier film a celle du troisième jeu. Et même si la bande son est très réussie et signée en grande partie par le compositeur du jeu, l’ambiance sonore qui
rend le jeu si malsain est ici beaucoup plus soft pour ne pas faire trop peur au grand public.

Particulièrement bien réalisé avec de vrais effets 3D, Silent Hill Revelation tient désormais la palme de la meilleure adaptation de jeu vidéo au cinéma. Le petit clin d’oeil au
jeu Silent Hill Downpour met déjà l’eau à la bouche pour un troisième long métrage qui espérons le sortira bien plus vite que ce second.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1355182689.jpg

 

MON AVIS : 3/5

 

A LIRE AUSSI :

 – la critique de SILENT HILLhttp://xav-b.over-blog.com/article-2589741.html

 – la critique de RESIDENT EVIL RETRIBUTIONhttp://xav-b.over-blog.com/article-110771267.html

 – la critique de THE SECREThttp://xav-b.over-blog.com/article-110067958.html