Critique Ciné : THE DICTATOR de Larry Charles

critiquecin-.jpg

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1341966795.jpg

 

FICHE TECHNIQUE :

 – REALISATEUR : Larry Charles

 – AVEC : Sacha Baron Cohen & Anna Farris

 – GENRE : Comédie

 – DUREE :1h23

 – SITE OFFICIEL : http://www.republicofwadiya.com/

 – DATE DE SORTIE : 20 juin 2012

 

 

BANDE ANNONCE :

 

 

 

SYNOPSIS : Le Général Aladeen, dirigeant de la République de Wadiya,est convoqué à l’ONU pour s’expliquer sur son programme
nucléaire. Arrivé à New York, il est kidnappé et rasé. Plus personne désormais ne peut reconnaître le Dictateur ce qui ne l’empêche pas pour autant d’être toujours aussi odieux. Arrivera t’il à
temps à se faire reconnaître et éviter que son pays devienne une démocratie comme le souhaiteraient ses opposants ?

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1341967210.jpg

 

CRITIQUE : Dans la lignée de Borat et Bruno, l’acteur Sacha Baron Cohen est de retour dans
son quatrième film avec Larry Charles. Les deux hommes reviennent avec un nouveau personnage haut en couleurs : Le Général Aladeen, dictateur à la tête de la République de
Wadiya. Une nouvelle orientation trouvé par l’acteur pour égratigner une fois de plus les États-Unis et tout ces pays donneurs de leçons.

La recette de The Dictator est quasiment la même que pour les précédents films du duo. On prend un personnage issu d’une communauté reculée et imaginaire et on le place dans un
monde qui lui est totalement étranger, le résultat fait forcement des étincelles. Mais là où Sacha Baron Cohen piégeait de vraies personnes de façon hilarante dans
Borat et Bruno, il n’y a dans The Dictator que des acteurs confirmés. L’effet est du coup un peu moins drôle et une impression de réchauffé
prédomine sur l’ensemble du film.

On rigole beaucoup durant The Dictator mais comme toujours Sacha Baron Cohen distille aussi un message très intelligent auquel on ne s’attend pas au premier
abord. Son discours à la fin du film est d’un mordant incroyable et prête réellement à réfléchir. On regrettera seulement qu’au final la plus grande partie du film ne soient pas à la hauteur des
vannes cinglantes que l’acteur a balancé pour la promo du film sur tous les plateaux dans le monde entier.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1341967061.jpg

 

Ca se bouscule au portillon pour faire ne serait ce qu’un caméo dans The Dictator. Anna Farris tient le le second rôle principal du film en écolo militante New
Yorkaise qui lui donne l’occasion de montrer une nouvelle fois sa folie même si elle a moins l’occasion de s’exprimer que dans ses propres projets. Ben Kingsley joue une fois de
plus le méchant de l’histoire qui s’oppose au personnage de Sacha Baron Cohen. Parmi les brèves apparitions on remarquera particulièrement celle de Megan Fox,
John C. Reilly et même Gad Elmaleh !

Impossible bien sur de ne pas penser au Dictateur de Charlie Chaplin en voyant The Dictator. Comme Chaplin en son temps qui
dépeignait un personnage ressemblant à Hitler avant même que celui ci mette en oeuvre son horrible plan, Sacha Baron Cohen s’inspire de Saddam
Hussein
et Mouammar Kadhafi pour son dictateur. Quand on pense que le scénario du film a été écrit bien avant le printemps arabe, on ne peut que saluer l’audace de
l’acteur.

Même si The Dictator est très marrant, on ne peut que regretter que le duo offre une nouvelle oeuvre un peu trop semblable à leur deux premiers efforts. Il n’y a plus franchement
d’effet de surprise dans cette troisième collaboration mais le film reste un excellent divertissement drôle et intelligent.

 

http://www.images-host.fr/view.php?img=1341967541.jpg

 

MON AVIS : 3/5

 

LIRE AUSSI :

 La critique de BORAT : http://xav-b.over-blog.com/article-4596823.html

 La critique de BRUNO  : http://xav-b.over-blog.com/article-34304997.html