Critique DVD : POURSUITE MORTELLE de Julian Gilbey

critiqueDVD-blu-ray.jpg

 

http://img692.imageshack.us/img692/3688/alptddvdfr2d.jpg

 

 

FICHE TECHNIQUE :

 – TITRE ORIGINAL : A Lonely Place To Die

 – REALISATEUR : Julian Gilbey

 – AVEC : Melissa George & Sean Harris

 – DUREE : 1h38

 – GENRE : Thriller

 – SITE OFFICIELhttps://www.facebook.com/Alonelyplacetodieuk

 – DATE DE SORTIE : 1er Février 2012

 

 

BANDE ANNONCE :

 

SYNOPSIS :  Une bande d’amis partis faire de l’escalade en Écosse viennent en aide a une petite fille kidnapée qu’ils ont retrouvé
entérrée vivante. Bien décidés à la sauver, ils vont affronter tous les dangers pour tenter de rejoindre le village le plus proche .

 

http://img198.imageshack.us/img198/5677/39509835653495102599812.jpg

 

CRITIQUE DU FILM : L’un des films les plus remarqué des dernières éditions du Festival de Stiges  et du
PIFF n’aura pas les honneurs d’une sortie en salles. Pourtant les grands espaces filmés par le réalisateur Julian Gilbey aurait bien mérité d’être vu sur grand
écran. A défaut on pourra toujours découvrir ce thriller haletant directement en DVD et Blu-Ray a partir du 1er février 2012.

Pour son quatrième film en tant que réalisateur et scénariste le réalisateur Julian Gilbey, toujours secondé par son frère Will, a voulu allier sa passion pour
le cinéma et sa passion pour l’escalade. Il en ressort un thriller d’escalade filmé entièrement en décors naturels sur une montagne écossaise vraiment inquiétante. Les deux frangins n’ont pas
hésités a faire tous le repérages eux-mêmes pour que leur histoire soit la plus crédible possible.

Cette excursion en montagne n’est pas sans rappeler le film français Vertige d’Abel Ferry (voir critique). Dans les deux cas le long métrage commence par une innocente ballade entre amis qui viret rapidement au cauchemar. Mais là ou vertige tirait vers le fantastique,
Poursuite Mortelle se transforme rapidement en thriller violent. Car en tentant de sauver la jeune fille kidnappée, la joyeuse bande va devenir la proie de kidnappeurs armés de fusil de sniper
vraiment pas prêts à laisser partir comme ça le moyen d’obtenir une belle rançon.

 

http://img12.imageshack.us/img12/2081/large564520.jpg

 

Le rôle principale du film est tenu par Melissa George, l’actrice rodée aux films d’horreur depuis Amityville et surtout Trente Jours De Nuit
est aussi une grande habituée du direct to DVD. Pourtant cette actrice mériterait sincèrement qu’on lui confie plus souvent de véritables rôles dans de grands projets. Elle donne ici vraiment de
sa personne en réalisant elle même les scènes d’escalades. Un sport qu’elle pratiquait déjà avant d’accepter le projet. En plus d’être très jolie elle se montre aussi capable de se battre et fait
preuve de véritables prouesses physiques.  A noter que l’on retrouve dans ce long métrage l’acteur Ed Speelers héros du film Eragon et Sean
Harris
vu dans Les Borgias et bientôt à l’affiche de Promotheus, la prequelle d’Alien.

Même si le film perd un peu en intensité quand les survivants arrivent enfin dans le village, on sera surtout décontenancé par l’apparition de nouveaux personnages qui compliquent le scénario.
C’est presque comme si l’on changeait subitement de long métrage. On n’aura finalement pas tous les éclaircissement nécessaires pour comprendre tous les tenants de cette histoire mais celà
n’empêche pas de passer réellement un bon moment d’angoisse dans son canapé.

Poursuite Mortelle mérite franchement d’être vu pour l’impressionnant travail abattu par l’équipe du film pour faire de ce thriller d’escalade quelque chose de vraiment
captivant. Avec un budget réduit Julian Gilbey réussit à tourner une nouvelle référence dans le survival encordé. Comme quoi la passion pour un projet est bien plus importante
que les millions de dollars.

 

http://img259.imageshack.us/img259/5636/large564512.jpg

 

MON AVIS : 3/5

 

LE DVD : L’image du DVD rend dans l’ensemble parfaitement bien les magnifiques décors naturels de montagnes et de forêts du film de
Julian Gilbey. Rien a redire non plus question ambiance sonore. En bonus on trouvera un long making of de 68 minutes sous titré en français qui reprend toutes les étapes du
tournage. Dommage que le distributeur français n’est pas rajoutés les autres bonus de l’édition anglaise que l’équipe du film était prete à lui offrir gratuitement.