Critique DVD : THE WARD de John Carpenter

critiqueDVD-blu-ray.jpg

 

http://img18.imageshack.us/img18/8895/thewards.jpg

 

 

FICHE TECHNIQUE :

 – REALISATEUR : John Carpenter

 – AVEC : Amber Heard, Lindsay Fonseca & Danielle Panabaker

 – GENRE : Horreur

 – DUREE : 88 minutes

 – SITE OFFICIELhttp://theward.theofficialjohncarpenter.com/

 – DATE DE SORTIE : 1er février 2012

 

 

BANDE ANNONCE :

 

SYNOPSIS : Visiblement traumatisée, la jeune Kristen est rattrapé par la police alors qu’elle vient de mettre feu à une
ferme. Elle est placée au service psychiatrique d’un hôpital pour se faire soigner. Dès la première nuit des phénomènes étranges se passent, les couloirs de l’hôpital semblent hantés mais comment
arriver a faire croire cela aux médecins lorsqu’on est pris pour folle ?

 

http://img42.imageshack.us/img42/2954/thewardphotopromo03.jpg

 

CRITIQUE : Alors que ces classiques étaient régulièrement pillés, remakés ou « préquellés » avec plus ou moins de succés le réalisateur
John Carpenter se faisait lui même de plus en plus rare au cinéma. Son dernier film Ghosts Of Mars remonte déjà à plus de dix ans et même si on avait pu le voir
à l’oeuvre dans la série TV Les Maîtres De L’horreur, c’est sur grand écran que l’on attendait son grand retour. Enfin auteur d’un nouveau film nous n’aurons malheureusement pas
la chance de le voir au cinéma car celui sort finalement directement en DVD & Blu-Ray.

Mais pourquoi une telle injustice ? Le nouveau Carpenter aurait franchement mérité de trouver une place sur grand écrans quand on voit le niveau vraiment décevant de la majorité
des films d’horreurs qui arrivent a sortir en salles. Apres tout  nous avons bien eu le droit tout recemment a un prequel de The Thing ! Même les derniers succès s’inspirent
eux aussi indirectement des oeuvres de John Carpenter.

Avec The Ward, John Carpenter a bien compris que ce qui était à la mode était de refaire des films d’horreurs comme dans les seventies. Le succès des films de
Rob Zombie et Ti West sont là pour le démontrer et le nouveau Carpenter reprend donc cette patte seventies en situant son histoire a cette
époque. Visiblement le réalisateur n’a pas perdu la main et s’amuse en permanence avec les codes du film d’horreur pour faire sursauter le spectateur. Et le pire c’est que cela marche à la
perfection.

 

http://img715.imageshack.us/img715/3121/phototheward201013.jpg

 

Autre bonne idée, celle d’enfermer dans son asile plein de trés mignonnes jeunes actrices à la carriere montante. La sexy Amber Heard (Zombieland,
HellDriver) tient le rôle principal du film tandis que les autres malades sont incarnées par Danielle Panabaker (héroïne du remake de Vendredi
13
), Lindsay Fonseca (Kick Ass), Laura Leigh, et dans un autre genre Mamie Gummer, fille de Meryl
Streep
parfaite pour un role de folle. Elle sont soignées par Jared Harris vu récemment en Moriarty dans Sherlock Holmes 2.

On est immédiatement pris par l’ambiance et l’histoire de The Ward. Le long métrage se montre par moment réellement effrayant et parfaitement jubilant pour les fans d’angoisse.
On se demande où nous emmène Carpenter avec son nouveau long métrage. Malheureusement la fin du film n’est pas tout a fait au niveau  de notre attente avec un twist
surprenant plus que décevant car il ne tient pas vraiment la route. Ce n’est malheureusement pas une première chez Carpenter.

Véritable leçon d’épouvante, The Ward mérite franchement d’être acheté les yeux fermés. John Carpenter prouve ici qu’il est encore loin de la retraite et nous
sert un trés grand film. Les jeunes réalisateurs peuvent en prendre de la graine, John Carpenter ne se fera pas oublier si facilement.

 

http://img39.imageshack.us/img39/9031/phototheward20104.jpg

 

MON AVIS : 4/5