DAYS GONE sur Playstation 4 [Test Jeux Vidéo]

 

Days Gone

 

Les créateurs de la saga Syphon Filter s’attaque au Survival Horror avec Days Gone, un jeu d’action aventure en monde croisement entre The Walking Dead et Sons Of Arnachy.

 

 

SYNOPSIS : Piégé par une horde de freaks, Deacon St John a été obligé de choisir entre suivre son épouse Sarah à bord d’un hélicoptère du Nero ou rester fidèle à son ami Booser. Un choix qu’il regrette amèrement depuis car le camp où Sarah a été emmené n’a pas tarder à être attaqué, portant à croire que la jeune femme n’a pas survécu. Gardant malgré tout le maigre espoir de la retrouver un jour, Deacon est devenu un drifter rendant service à différents camps de survivants qui ont appris à s’organiser entre la menace des Freaks et celle de bandes d’humains se faisant appeler les Rippers.

 

Puisque The Last Of US Part II se fait toujours désespérément attendre pourquoi ne pas vous laissez tenter par Days Gone  ? Développé par Bend Studio connu à ses débuts pour la saga Syphon Filter avant de s’être tourné sur l’adaptation de licence sur PSP et PS Vita comme Uncharted : Golden Abyss, ce nouveau survival horror a su lui aussi se faire attendre puisqu’il a été présenté pour la première fois lors de l’E3 2016. Ce n’est que trois ans plus tard que l’on peut enfin y jouer en exclusivité sur Playstation 4 depuis le 26 avril 2019 et le résultat risque de laisser un avis assez mitigé à la plupart des joueurs…

 

Days Gone

 

Soyons honnête, Days Gone n’est absolument pas le jeu qu’à voulu nous vendre Sony depuis les premières vidéos en 2016. Si on pouvait croire que le jeu demanderait de tenter de survivre en permanence à de gigantesques hordes de zombies qu’il faudra absolument éliminer, ce n’est clairement plus le même jeu qui nous est parvenu. Certes les hordes de zombies sont bel et bien présent sur la vaste carte du jeu mais jusqu’à la toute dernière partie du scénario, il sera bien inutile de tenter d’aller les titiller car vous ne ferez pas le poids avant de nombreuses heures de jeu. Clairement inspiré par les séries The Walking Dead et Son Of Arnachy et le film World War Z, Days Gone glisse le joueur dans la peau du Biker Deacon St John. Si vous cherchez des gunfights incessants et beaucoup d’action, vous feriez mieux de laisser tomber tout de suite. Days Gone est un jeu  d’action et aventure en monde ouvert qui demande beaucoup de temps avant d’entamer les choses sérieuses.

Le jeu consiste pour la plupart du temps à accepter de faire le coursier pour différents camps. Au guidon de sa nouvelle moto que vous pourrez progressivement personnaliser pour améliorer l’apparence et surtout les performances, Deacon va sillonner l’immense carte du jeu infesté de zombies. à la recherche d’objets ou pour sauver des compagnons en détresse. Curieux au début de découvrir le monde de Days Gone, on passera de nombreuses heures à s’arrêter en cours de route pour aller visiter les maisons et désosser les voitures à la recherche d’objets utiles dans la progression du jeu où simplement pour le plaisir de faire son touriste. Difficile aussi de résister à l’envie de tuer chaque zombie rencontré. Lorsqu’on verra à quel point le scénario n’avance que très lentement, on finira par avoir envie de sauter de mission en mission sans vraiment plus s’attarder. Le sentiment d’être totalement libre dans un monde ouvert s’estompera à cause de nombreuses coupures liés au chargement de scènes cinématiques bavardes et sans grand intérêt qui nous permettront de découvrir le passé de notre héros. Certaines d’entre elles seront même interactives vous laissant diriger Deacon mais leur lenteur est vraiment exaspérante.

 

Days Gone

 

Il faudra se montrer très patient pour que le jeu rentre dans le vif du sujet. Le scénario nous fera croire que l’on va bientôt pouvoir se mettre à éradiquer les hordes de zombies mais comme dans une série télé, il faudra vivre plusieurs autres intrigues avant de vraiment aller se frotter aux hordes. Comme dans The Walking Dead, ce ne sont pas les zombies le véritable danger de ce monde mais les humains qui n’hésiteront pas à se retourner les uns contre les autres nous faisant perdre de vue l’objectif premier de la lutte contre ces infestés. Il y a d’abord les Rippers des fous aux cranes rasés qui se comportent presque comme des infestés, il y a des anarchistes qui tendent des embuscades et enfin il y a les agents du Nero. Ceux là sont curieusement inattaquable à cause de leur tenue de protection qui n’a pourtant rien d’une armure et nécessiteront de passer en mode infiltration pour mener à bien les missions face à eux. Mais là où Days Gone est particulièrement prenant c’est qu’il a une durée de vie vraiment colossale. Alors qu’on pensera parfois arriver au bout du jeu, il nous réservera alors une autre carte quasiment aussi grande à explorer à nouveau avec de toutes nouvelles intrigues.

C’est là que commenceront réellement les choses sérieuses avec une difficulté plus poussée. Les zombies ne cessent en effet d’évoluer et de nouvelles espèces plus redoutables font aussi leur apparitions. Fort heureusement, Deacon peut lui aussi s’améliorer grâce à l’acquisition de points de compétence l’aidant à le rendre plus efficace dans la survie et le combat. Il lui faudra aussi remettre le courant dans différents camps abandonnés du Nero pour y trouver des injecteurs qui pourront faire monter votre santé, votre endurance et votre concentration au tir. C’est pourquoi, il sera nécessaire de prendre son temps pour jouer à Days Gone et ne pas abuser du voyage rapide. Il vous faudra tuer beaucoup de zombies mais aussi partir à la chasse ou à la cueillette et revendre vos récompenses dans les différents camps pour avoir des points de confiance et de l’argent pour acheter de nouvelles armes et améliorer votre moto. Celle-ci est indispensable pour vous déplacer sur la vaste map mais pendant longtemps son petit réservoir vous obligera un peu trop régulièrement à partir à la recherche de carburant dans des stations services ou dans des jerrycans abandonnés avant de pouvoir enfin acquérir un plus large réservoir. Il en va de même pour la résistance au choc, la maniabilité et la vitesse de votre engin qui ne fera que s’améliorer en changeant les pièces mécaniques. Il sera aussi possible de changer la couleur ou utiliser des décorations acquises en cours de partie pour personnaliser sa moto.

 

Days Gone

 

Pour se défendre face aux différents assaillants, Deacon dispose d’un large arsenal. Pour lutter individuellement contre les zombies, le plus efficace sera les armes blanches : des haches, des machettes ainsi que des battes et des planches de bois qu’il sera possible de transformer en armes plus destructrices en ajoutant des clous ou des lames. Le soucis de ces armes c’est qu’elles s’abîment durant les combats et devront être régulièrement réparées pour ne pas les perdre. Il sera aussi possible pour plus de discrétion d’utiliser une arbalète tel Daryl dans The Walking Dead mais cette arme assez peu efficace et faible en munition ne se montrera pas franchement utile. Enfin il y a les armes lourdes : pistolet, mitrailleuse, fusil à pompes que l’on pourra ramasser sur le terrain ou acheter dans les camps. Enfin on pourra poser des bombes et utiliser des cocktails Molotov pour se débarrasser des nids des mutants afin de réduire leur nombre dans la zone.

Lorsque vous vous trouverez enfin dans l’obligation d’éliminer une horde, cela représentera un véritable challenge. Il faudra certainement tenter plusieurs stratégies pour arriver à vos fin. Trouver le coin inaccessible pour les zombies qui vous permettra d’en éliminer tranquillement un maximum ou bien trouver le moyen de leur couper l’envie de vous suivre comme traverser un cours d’eau. Si par malheur, vous n’arriverez pas à leur échapper, se retrouver poursuivi par une bonne cinquantaine d’ennemi en même temps est assez impressionnant visuellement et vous procurera une bonne dose d’adrénaline pour vous en sortir. Il sera toujours possible pour cela de semer des embûches mais la mort vous attendra régulièrement au tournant.

 

Days Gone

 

Même une fois la fin du scénario atteinte, ce n’est pas pour autant que le jeu sera terminé. De nouvelles missions viendront se rajouter dont une qui ressemble à une sorte de scène post générique laissant imaginer qu’une suite pourrait être dans la tête des développeurs. Il vous faudra aussi certainement terminer quelques missions secondaires et surtout tenter de vous débarrasser de toutes les hordes maintenant bien visibles sur la carte mais bon courage pour cela ! Il reste aussi à trouver des objets cachés et aller voir toutes les plaques historiques sur l’ensemble de la map pour ceux qui voudront obtenir tous les trophées. De plus les développeurs ont rajouté différents challenge accessibles depuis le menu du jeu. Il consistent à survivre le plus longtemps aux attaques d’humains ou de zombies, ou bien ils peuvent être des courses contre la montre en moto.

Days Gone n’est cependant pas dépourvu de défauts. Si il s’agit d’un jeu AAA pour Sony, le jeu semble tout de même moins bien fini que les autres gros titres exclusifs de la Playstation 4. La complexité de ce vaste monde ouvert nécessite de long temps de chargement et il ne sera pas rare de voir de gros problèmes d’affichage avec des décors apparaissant parfois vraiment au dernier moment. Les graphismes ont clairement été downgradé par rapport aux vidéos présenté à l’E3 et même les ambitions des développeurs semblent avoir été revues à la baisse. Question jouabilité, le jeu se montrera la plupart du temps très convenable mais c’est curieusement toujours au moment où on est le plus en danger que l’on sentira ses limites comme être coincé pour un rien quand on veut fuir en moto. 

 

Days Gone

 

Loin d’être parfait, on aura cependant tendance à fermer les yeux sur les menus problèmes de Days Gone tant le jeu de Bend Studio aura réussi à nous divertir de nombreuses heures. Si vous avez envie de vous prendre pour un biker dans le monde de The Walking Dead, nul doute que vous trouverez pleinement de quoi vous satisfaire avec ce survival horror malheureusement pas aussi ambitieux que ce qu’il semblait être à l’origine.

 

MON AVIS : 4/5

GRAPHISMES : 5/5
SON : 5/5
JOUABILITÉ : 4/5
DURÉE DE VIE : 5/5
INTÉRÊT : 5/5

 

 

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • NOMBRE DE JOUEURS : 1
  • GENRE : Survival Horror
  • DÉVELOPPEUR : Bend Studio
  • RÉALISATEUR : John Garvin & Jeff Ross
  • SCÉNARISTES : John Garvin & Anne Toole
  • AVEC LES VOIX DE : Sam Witwer, Jim Pirri, Courtnee Draper & Nishi Munshi
  • ÉDITEUR : Sony Interactive Entertainment Europe
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISPONIBLE SUR : Playstation 4
  • SITE OFFICIEL : https://bendstudio.com/games/days-gone/
  • DATE DE SORTIE : 26 avril 2019