DOCTOR SLEEP de Mike Flanagan [Critique Ciné]

 

Doctor Sleep

 

Puisque Stephen King a voulu lui meme donné une suite à Shining avec Doctor Sleep, il est donc tout a fait normal d’en voir maintenant l’adaptation au cinéma.

 

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

 

SYNOPSIS : Après s’être battu pendant des années contre les fantômes de son passé, Danny Torrance avait finir par enfouir au plus profond de lui son Shining. Mais alors qu’il démarrait une nouvelle vie, la jeune Abra Stone va faire appel à lui pour la sauver de la maléfique Rose O’Hara et sa bande qui se nourrissent du Shining.

 

Si Shining est devenu une oeuvre culte aussi bien librairie qu’au cinéma, personne ne ressentait vraiment forcement le besoin d’une suite. Si l’idée trottait déjà la tête de Stephen King depuis 1987, ce n’est finalement qu’en 2013 qu’est paru en librairie le livre Doctor Sleep. Les œuvres du romancier étant toutes cycliquement adapté sur petit et grands écrans, il était donc certain que ce roman finirait forcement par arriver un jour en salles. En grand fan du maître de l’horreur, c’est le réalisateur Mike Flanagan qui s’est emparé de cette histoire après avoir déjà adapté le livre Jessie pour Netflix.

 

Doctor Sleep

 

Même si Stephen King avait détesté l’adaptation de Shining faite par Stanley Kubrick qui est pourtant devenue un monument du cinéma, Mike Flanagan a voulu tout de même faire de son adaptation de Doctor Sleep une suite directe de l’oeuvre de Kubrick en reprenant l’esthétique de l’hôtel, l’apparence des personnages et certaines musiques emblématique du long métrage. Pour autant le réalisateur n’a pas cherché à tout prix à se prendre pour le Maestro en copiant à la lettre son style même si certains mouvements de camera rappellent parfois la mise en scène du film culte. On pourra regretter qu’au lieu d’utiliser les effets spéciaux utilisés dans Rogue One, où le dernier Terminator qui permettent de faire revenir des personnages disparus, Mike Flanagan a malheureusement préféré engager de nouveaux acteurs pour incarner les personnages de Shining. Cela donne souvent lieu à un mauvais concours de sosie surtout pour l’apparition de Jack Torrance.

C’est cependant bien avant tout la patte Stephen King que l’on ressent immédiatement dans cette intrigue aux influences chamanistiques et par ses décors de petites villes typiques. Si il sera préférable d’avoir au moins vu, voir même lu Shining avant de se plonger dans cette suite, Doctor Sleep peut également très bien se suffire à lui même puisqu’au delà de la suite de l’histoire de Danny Torrance, c’est vraiment une nouvelle intrigue que Stephen King nous raconte ici. Devenu adulte Danny Torrance a complètement raté sa vie a cause du traumatisme subi à l’hôtel Overlook. Il se verra offrir un nouveau départ en trouvant une place d’aide soignant dans un hospice ou il sera surnommé Doctor Sleep pour sa manière d’aider les patients en fin de vie a accueillir la mort. 

 

Doctor Sleep

 

Mais Doctor Sleep introduit surtout un nouveau personnage maléfique. Une sorcière millénaire appelée Rose The Hat en version originale ou Rose « Claque » O’Hara en version française qui s’est entouré d’une bande inquiétante de différentes personnes dotés de pouvoirs. Pour survivre à travers les années, ils kidnappent et tuent dans d’atroces souffrances d’autre possesseur du Shining. Ses pouvoirs seront repérés par la jeune et talentueuse Abra Stone qui ne tardera pas à devenir la nouvelle cible de la sorcière. La jeune fille devra tenter de convaincre Danny d’utiliser à nouveau ses pouvoirs pour l’aider à arrêter Rose. Une intrigue qui n’a donc plus rien à voir avec celle de l’Hôtel Overlook et qui ne nous apportera pas plus d’explication sur le Shining mais qui se suit vraiment avec curiosité sans que l’on ait le temps de s’ennuyer un instant en deux heures et demi que dure le film.

C’est Ewan McGregor qui a été choisi pour incarner ce Danny Torrance au fond du trou, fort de son expérience dans le registre avec son rôle mythique dans Trainspotting. C’est toujours avec le même plaisir que l’on retrouve le comédien qui porte sans problème le film sur ses épaules. Face à lui se trouve Rebecca Fergusson plus sublime que jamais dans ce rôle inquiétant de la sorcière Rose. On sera surpris de voir Jacob Tremblay tenir un tout petit rôle ou il se montre cependant magistral. Sortie de nulle part la jeune Kyliegh Curran sans avoir vraiment l’occasion de briller. On remarquera bien plus la jeune Emily Alyn Lind dont le rôle de Snakebite Andi mériterait presque un spin off.

 

Doctor Sleep

 

Parce qu’il se suffisait bien à lui même, faire une suite à Shining paraissait aussi inutile que casse gueule. Pourtant Doctor Sleep s’avère être une très bonne surprise ! Sans vraiment apporter plus de réponse sur le Shining, le film a le mérite de proposer une intrigue qui ne cherche à faire dans la facilité en préférant raconter une toute histoire plutôt que de copier l’original. Rempli de mystères, le scénario nous captivera jusqu’à une scène finale un peu trop expéditive, marque de fabrique de Stephen King, qui l’empêche d’être une vraie réussite mais il n’en reste pas moins tout de même excellent.

 

MON AVIS : 4/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Mike Flanagan
  • AVEC : Ewan McGregor, Rebecca Ferguson, Kyliegh Curran, Emily Alin Lind & Cliff Curtis
  • SCÉNARISTES : Mike Flanagan d’après l’oeuvre de Stephen King
  • COMPOSITEUR : The Newton Brothers
  • GENRE : Fantastique
  • DURÉE : 2h32
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Warner Bros France
  • SITE OFFICIEL : http://www.doctorsleepmovie.net/
  • DATE DE SORTIE : 30 octobre 2019