CinémaCritique Ciné

DREAM SCENARIO de Kristoffer Borgli [Critique Ciné]

Dream Scenario

Le studio A24 nous surprend encore avec l’intrigant Dream Scenario qui offre à Nicolas Cage l’un de ses meilleurs rôles.

Si vous êtes à la recherche de films qui sortent de l’ordinaire, il suffit en général de repérer le logo du studio A24 et vous ne serez certainement pas déçu. Après les réecents Everything Everywhere All At Once et Beau Is Afraid, les producteurs le démontrent à nouveau avec Dream Scenario au cinéma depuis le 27 décembre 2023. Une histoire des plus folle et intrigante qui offre un nouveau rôle en or à Nicolas Cage.

On le sait c’est lorsque Nicolas Cage joue dans des films hors normes qu’il montre le meilleur de lui même. De plus en plus rare, c’est désormais la plupart du temps dans des rôles très décalés que nous pouvons le voir réapparaitre de temps en temps au cinéma. Apres avoir joué son propre rôle dans Un Talent En Or Massif et le Comte Dracula dans Reinfield, le revoici dégarni, barbu et vieillissant dans Dream Scenario. Il y incarne Paul Matthews, un professeur de biologie à l’université qui va curieusement se mettre à apparaitre dans les rêves de plus en plus de personnes qui ne l’ont pourtant jamais rencontré.

Dream Scenario

Écrit et réalisé par Kristoffer Borgli, dont nous avons pu découvrir le premier film Sick Of Myself au mois de mai, et produit par Ari Aster, le réalisateur de Beau Is Afraid et Midsommar, Dream Scenario ressemble à une histoire que le scénariste Charlie Kauffman aurait bien pu imaginer, lui qui avait écrit le scénario du film Adaptation dans lequel jouait Nicolas Cage. Nous irons de surprise en surprise dans le déroulement de cette histoire réellement originale.

Au début nous pourrions nous croire dans une sorte de comédie fantastique alors que ce professeur est en train de devenir un phénomène mondial en apparaissant ainsi dans les rêves les plus fous sans jamais intervenir dans leur déroulement. Malgré lui cela va faire de lui une véritable célébrité voir même un fantasme pour certaines. D’abord amusé par ce phénomène étrange, il sera bien vite submergé par la tournure que prendra les événements lorsque les rêves tourneront aux cauchemars. Malgré lui, sa vie deviendra alors un véritable enfer dont il ne saura comment en sortir.

Dream Scenario

Il ne faudra pas trop d’effort pour comprendre que le réalisateur Kristoffer Borgli cherche à dénoncer le phénomène de Cancel Culture avec Dream Scenario. Combien de personnes adulées se sont vu ainsi subitement bannir de manière totalement arbitraire alors qu’ils n’avaient rien fait de repréhensible en vérité. Une dénonciation de la toute puissance des réseaux sociaux capable de faire et défaire les réputations. Le tout sans jamais perdre en humour et nous étonner régulièrement par sa mise en scène complétement folle.

Habitué bien souvent à en faire des tonnes, Nicolas Cage est ici étonnamment tout en retenu. Un personnage qui ne ressemble à aucun de ceux qui l’a pu interpréter auparavant qui démontre son véritable talent. Présent dans toutes les scènes, il est la seule véritable star du film mais il est particulièrement bien entouré avec notamment Michael Cera dans un petit rôle de patron d’agence d’influenceur, Julianne Nicholson dans le rôle de son épouse, Tim Meadows en doyen d’université et ami ou encore Dylan Gelula en atout de charme.

Dream Scenario

Vous n’oserez plus jamais rêver de Nicolas Cage après l’avoir vu dans Dream Scenario. Réellement excellent dans ce rôle, l’acteur prouve ici à quel point il a pu souvent gâcher son talent dans des films médiocres. Malheureusement trop décalé pour le grand public, cette prestation ne restera certainement connue que des plus cinéphiles qui auront la chance de finir l’année en beauté avec le film du réalisateur et scénariste Kristoffer Borgli dont nous suivrons désormais la carrière de près. 

MON AVIS :
5/5

A Lire Aussi

Madame Web

MADAME WEB de S.J. Clarkson [Critique Ciné]

Après Venom et Morbius, le Spiderverse de Sony Pictures  accueille Madame Web dans un long métrage qui risque de faire rager les fans.

Daaaaaali! de Quentin Dupieux [Critique Ciné]

DAAAAAALI! de Quentin Dupieux [Critique Ciné]

Quentin Dupieux signe un hommage très singulier à Salvador Dali dans son nouveau film Daaaali!

L'Étoile filante

L’ÉTOILE FILANTE de Abel et Gordon [Critique Ciné]

Le duo Abel & Gordon se frotte au Film Noir  de manière toujours aussi originale dans leur cinquième film L’Etoile Filante.

A Man

A MAN de Kei Ishikawa [Critique Ciné]

Film le plus récompensé au Japon en 2022, l’intriguant A Man mérite grandement d’être découvert.

Nicky Larson - City Hunter : Angel Dust

NICKY LARSON – CITY HUNTER : ANGEL DUST de Takeuchi Kazuyoshi [Critique Ciné]

Pour son trente cinquième anniversaire Ryo Saeba reprend du service dans le nouveau film Nicky Larson – City Hunter : Angel Dust.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.