LA FORME DE L’EAU – THE SHAPE OF WATER de Guillermo Del Toro [Critique Ciné]

 

 

Lion d’Or à Venise et déjà multi-récompensé aux Golden Globes et au Bafta, La Forme De L’Eau – The Shape Of Water, la nouvelle fable de Guillermo Del Toro est bien parti pour faire un carton aux Oscars avec treize nominations mais ce n’est pas la peine d’attendre les résultats pour foncer découvrir cette pure merveille.

 

 

SYNOPSIS : Femme de ménage dans un laboratoire gouvernemental américain en pleine guerre froide, Elisa Esposito va être témoin de l’arrivée d’une étrange créature marine. La jeune femme qui est muette souffre d’une grande solitude et ne va pas tarder à se prendre d’affection pour la créature maltraitée. Rapidement ces sentiments vont tourner en un amour réciproque qui va pousser Elisa à vouloir faire s’échapper la bête.

 

Vous connaissez beaucoup de films potentiellement Oscarisable qui dans ses premières minutes montre son héroïne se masturber dans son bain ? C’est la preuve de la liberté que Guillermo Del Toro a disposé pour réaliser La Forme De L’Eau – The Shape Of Water. Parce qu’il n’a pas réussi à filmer sa version de La Belle Et La Bête et mettre en chantier un troisième Hellboy, il semble avoir voulu mélanger ici ces deux histoires en imaginant l’histoire d’amour entre une simple femme de ménage muette et une créature aquatique, considérée comme un Dieu dans sa région, qui rappelle beaucoup Abe Sapien. Avec cette histoire aux tons sépias et vert d’eau emprunt de nostalgie et bourrée d’hommages aux classiques du cinéma et des comédies musicales avec en plus des messages forts sur la tolérance, le racisme, la solitude et le harcèlement sexuel, il n’est pas dur de comprendre pourquoi il se place en grand favori des Oscars.

 

La Forme De L'Eau - The Shape Of Water

 

Véritable fable, Le début de La Forme De L’Eau – The Shape Of Water fait beaucoup penser au Fabuleux Destin D’Amélie Poulain avec cette héroïne pas comme les autres et cet univers rétro des années 50 ou 60. Cette jeune femme qui vit au dessus d’un magnifique cinéma déserté par les spectateurs trompe son ennui avec son voisin ancien illustrateur de publicité en quête d’une seconde chance lui même un peu bizarre avec son obsession pour les tartes. C’est sourire aux lèvres et avec des étoiles plein les yeux que l’on découvre ces premiers moments. Après cette mise en bouche, l’histoire devient encore plus captivante pour raconter le début de l’idylle entre Elisa et cette créature sans nom avant de devenir de plus en plus sombre avec la montée du détestable nouveau responsable de la sécurité du laboratoire et une sous intrigue impliquant des Russes qui s’intéressent eux aussi à la créature.

Comme pour chaque fable, Guillermo Del Toro a tout de même tenu à faire passer plusieurs messages au delà de la simple mais pas si banal histoire d’amour. C’est avant tout un grand message de tolérance sur l’acceptation de l’autre qu’il soit d’une autre couleur ou d’une autre orientation sexuelle. En faisant se dérouler l’action du film en pleine guerre froide, le réalisateur peut profiter ainsi du fait que les mentalités étaient moins ouvertes qu’aujourd’hui pour accentuer cette idée de rejet de l’autre. La Forme De L’Eau – The Shape Of Water est aussi un film féministe qui colle parfaitement au débat du moment avec le mouvement de libération de la parole Time’s Up. avec le personnage de Richard Strickland gros macho dont on prendra un malin plaisir à se moquer.

 

La Forme De L'Eau - The Shape Of Water

 

Visuellement, le film est totalement incroyable avec de sublimes images magnifiquement éclairés et des trouvailles dans presque chacun des plans. Remplis de clin d’œils à différents classiques comme l’avait fait l’année dernière La La LandLa Forme De L’Eau – The Shape Of Water mériterait d’être décortiqué image par image dans les écoles de cinéma. Il faudra en effet être sacrément cinéphile pour capter chacune des références.  Les effets spéciaux sont aussi de très bonnes factures notamment pour la créature mélange d’Abe Sapien de HellBoy et de La Créature Du Lagon Noir. Avec sa bande originale pleine d’accordéons, le compositeur français Alexandre Desplat influence forcement l’impression un peu rétro du film.

C’est un choix audacieux que d’avoir confié le premier rôle à Sally Hawkins mais son visage hors du commun colle bien à l’image de fable de ce film. Sans dire un seul mot, elle porte tout de même le film tout en douceur et en humour. Le contraste est énorme face à l’impressionnant Michael Shannon particulièrement inquiétant dans ce rôle de macho responsable de la sécurité. C’est avec plaisir que l’on retrouve Octavia Spencer vue récemment dans Les Figures De L’Ombre et Mary qui apporte de la bonne humeur en collègue de Elisa. Richard Jenkins en voisin un peu cinglé est lui aussi très amusant. Pour incarner la créature, Guillermo Del Toro a une nouvelle fois fait appel au spécialiste Doug Jones qui jouait déjà Abe Sapien dans Hellboy et d’autres monstres dans Le Labyrinthe de Pan ou Crimson Peak.

 

La Forme De L'Eau - The Shape Of Water

 

On pourrait trouver la recette de La Forme De L’Eau – The Shape Of Water vraiment facile de la part de Guillermo Del Toro à compiler ainsi tous les éléments d’un film à fort potentiel Oscarisable et en s’inspirant largement des œuvres qui ont bercés sa jeunesse où même plus récentes. Le résultat est cependant tellement magnifique que l’on oubliera bien vite toutes les facilités et le manque d’originalité qui font que le film est  déjà accusé de toutes part de plagiat. Les récompenses obtenues sont en tout cas largement mérité pour ce qui pourrait être le meilleur film de  Guillermo Del Toro.

 

MON AVIS : 5/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : The Shape Of Water
  • RÉALISATEUR : Guillermo Del Toro
  • AVEC : Sally Hawkins, Doug Jones, Richard JenkinsMichael Shannon, Octavia Spencer et Michael Stuhlbarg
  • SCÉNARISTES : Guillermo Del Toro et Vanessa Taylor
  • COMPOSITEUR : Alexandre Desplat
  • GENRE : Fantastique, Romance
  • DURÉE : 2h03
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Twentieth Century Fox France
  • SITE OFFICIELhttp://www.foxsearchlight.com/theshapeofwater/
  • DATE DE SORTIE : 21 février 2018