HOTEL ARTEMIS de Drew Pearce [Critique Ciné]

 

Hotel Artemis

 

Le scénariste Drew Pearce passe pour la première fois à la réalisation d’un long métrage avec Hotel Artemis, un film de science fiction qu’il a inventé de toutes pièces et qui est appelé à se développer.

 

 

SYNOPSIS : cela semblait être un mercredi comme les autres à l’Hotel Artemis où se bousculent tous les gangsters blessés. Alors que la plus grosse émeute que Los Angeles ait connu bat son plein dans les rues, il n’aura fallu qu’une seule des règles de l’hôtel soit brisée pour que se déclenche une série de catastrophes qui va mettre en péril l’établissement.

 

Connu entre autres pour avoir écrit les scénarios d’Iron Man 3 et Mission : Impossible – Rogue Nation, Drew Pearce  a choisi de passer pour la première fois à la réalisation d’un long métrage avec Hotel Artemis. Une histoire totalement originale qu’il a imaginé de toutes pièces comme un projet véritablement ambitieux visiblement appelé à se transformer en franchise si le succès est au rendez-vous. Avec dans le rôle principal, Jodie Foster que l’on avait pas revu devant la caméra depuis Elysium il y a déjà cinq ans, il y a de fortes chances que le film suscite la curiosité d’autant plus que le reste de la distribution mérite aussi de découvrir cette histoire.

 

Hotel Artemis

 

Que personne ne s’inquiète, Jodie Foster n’a pas pris subitement un sacré coup de vieux. Si elle apparaît plus vieille de d’habitude dans Hotel Artemis, c’est lié au rôle ! Celui d’une infirmière qui gère d’une main de fer et avec beaucoup d’efficacité l’Hotel Artemis depuis plus d’une vingtaine d’années. Rappelant un peu l’hôtel de tueurs de John Wick, l’Hotel Artemis est en fait plus une clinique privé qu’un véritable hôtel qui ne reçoit que des gangsters membre du club pour se faire soigner généralement en urgence. En ce mercredi, elle va recevoir un braqueur  habitué des lieux joué par Sterling K. Brown (This Is Us, Black Panther) qui accompagne son frère gravement blessé en tentant de s’enfuir d’un casse raté.

On sera immédiatement séduit par cet univers à la fois rétro dans les décors Arts Déco de l’hôtel et  futuriste par l’équipement médical  high tech mais qui semble déjà bien usé. Il faut dire que le film se passe en 2038 donc pas si loin de notre époque. Dans cet univers évolue une brochette de personnages hauts en couleurs qui forment la clientèle de l’hôtel. Parmi les habitués, on peut croiser un marchand d’armes qui vient de perdre un œil joué toujours avec brio et humour par Charlie Day vu dans Comment Tuer Son Boss et Pacific Rim, une tueuse professionnelle jouée par Sofia Boutella qui nous régalera à nouveau de sa plastique et de ses capacités dans les scènes de combat comme dans Kingsman Agents Secrets ou Atomic Blonde. Pour assurer la sécurité de l’Hotel, l’Infirmière peut compter sur Everest joué avec brio par un Dave Bautista en grande forme aussi impressionnant que lorsqu’il catchait.

 

Hotel Artemis

 

Les débuts des ennuis viendront d’une policière blessée jouée par Jenny Slate vu récemment dans Mary qui prétend connaître l’Infirmière et surtout d’une petite frappe joué par Zachary Quinto, le Spock des nouveaux Star Trek, qui va progressivement faire monter la tension. Ce n’est cependant que lorsque son père, le plus grand gangster de la ville et propriétaire de l’Hotel va arriver à son tour que le règlement de l’Hotel Artemis va voler en éclat. Ce personnage est joué par un Jeff Goldblum très en forme,  qui arrive à être à la fois inquiétant mais aussi très drôle. Le face à face avec Jodie Foster, elle aussi impeccable et non dénuée d’humour, est particulièrement mémorable.

Après une longue exposition pour installer cet univers totalement captivant vient enfin le temps de l’action et des révélations. Si en terme d’action nous en aurons clairement pour notre argent avec de nombreuses scènes mouvementées et spectaculaires. On ne peut pas en dire autant du scénario qui s’essouffle bien vite et se montre au final pas à la hauteur des ambitions mises dans la création de cet univers et les mystères qui nous étaient présentés. Comme si il s’agissait d’un simple épisode d’exposition pour présenter les personnages d’une franchise appelée à se développer, certaines intrigues ne trouveront pas de conclusions tandis que d’autres seront malheureusement un peu trop vite expédiées comme les visions qui rongent l’Infirmière et l’arrivée dans l’hôtel de cette bande lourdement armée  pour un règlement de compte bien moins difficile que ce qu’on avait voulu nous faire croire. Il n’y a plus qu’à espérer que le film soit un succès à travers le monde pour qu’une suite obtienne le feu vert et corrige les menus défauts de ce premier volet.

 

Hotel Artemis

 

C’est avec beaucoup d’intérêt que l’on découvrira l’univers original d’Hotel Artemis créé de toutes pièces par le réalisateur et scénariste Drew Pearce. Des décors très réussis, une mise en scène impeccable, des personnages hauts en couleur et amusants joués par une belle brochette d’acteurs très motivés et le plein de mystère sont autant d’ingrédients qui laissent à penser que l’on va passer un très bon moment devant le film. Malheureusement alors que tout semblait bien parti, l’intrigue du film finira par caler et ne pas se montrer à la hauteur de ce qu’on pouvait s’imaginer. Au fond Hotel Artemis semble n’être qu’un épisode d’introduction d’une franchise en développement mais encore faudra-t-il que le succès en salles soit suffisant pour qu’une suite voit le jour.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Drew Pearce
  • AVEC : Jodie Foster, Dave Bautista, Sofia Boutella, Sterling K. Brown, Charlie Day et Jeff Goldblum
  • SCÉNARISTE : Drew Pearce
  • COMPOSITEUR : Cliff Martinez
  • GENRE : Science Fiction, Action
  • DURÉE : 1h35
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Metropolitan Filmexport
  • SITE OFFICIELhttp://hotelartemismovie.com/
  • DATE DE SORTIE : 25 juillet 2018