KIDDING de Dave Holstein [Critique Séries TV]

 

 

Jim Carrey fait enfin son grand retour dans la série Kidding passé pour le moment trop inaperçue alors qu’elle ne mérite que des éloges. Maintenant disponible en DVD, il serait vraiment dommage de passer a côté.

 

 

SYNOPSIS : Présentateur vedette d’une émission de marionnettes très populaire depuis prés de vingt ans, Jeff Pickles est pourtant au bout du rouleau. N’arrivant pas a surmonter la mort accidentel de l’un de ses fils, son couple a volé en éclat. Au bord du précipice, ses proches craignent qu’il finisse par exploser en vol face a la cruauté de ce monde si éloigné de celui enchanteur de son émission.

 

Cela fait un moment que Jim Carrey subissait une trop longue traversée du désert. En dehors de quelques second rôles notamment dans Kick Ass 2 et un direct to video Dark Crimes, les occasions de le retrouver ont étés plutôt rares. Avec Kidding il semble avoir retrouvé un rôle taillé sur mesure dans la lignée de ceux qu’il tenait dans The Truman Show et Eternal Sunshine Of The Spotless Mind. Créée par Dave Holstein scénariste de la série Weeds, Kidding lui permet justement de retrouver le réalisateur Michel Gondry dont la folie créative transpire dans chacun des épisodes.

 

Kidding

 

Préparez-vous plus souvent à pleurer qu’à rire devant Kidding car la série s’inscrit dans la vague très à la mode de toutes ses séries au ton à la fois dépressif mais aussi emplies de moments vraiment drôles et touchants. On ne voit pas qui mieux que Jim Carrey aurait ainsi pu porter ce rôle d’un fantaisiste au bord du gouffre. Tout en sensibilité il nous offre une prestation sur le fil du rasoir où toutes les émotions passent dans son regard.

Sur dix épisodes d’une vingtaine de minutes, Kidding raconte l’histoire de Jeff Pickles dans sa tentative de surmonter la perte de son fils et la séparation avec son épouse tout en tentant de garder en façade une certaine joie de vivre pour ne pas choquer les fans qui pourrait le croiser. Producteur du show, son père veille au grain pour que rien ne puisse entraîner l’annulation du programme. Au lieu d’aider son fils, c’est avant tout l’avenir de l’émission qui l’inquiète et il ne se généra pas pour trouver n’importe quelle façon de remplacer Jeff le jour ou il sombrera pour de bon. Entreprise familiale, la sœur de Jeff s’occupe de la conception des marionnettes et devra elle aussi gérer plusieurs problèmes dans son foyer.

 

Kidding

 

Pat sa conception en épisode de vingt minutes, la série évite de s’étirer inutilement et ne comporte aucun temps mort. En seulement dix épisodes, la série offre de nombreuses intrigues toutes captivantes. On est curieux et inquiet de savoir comment la santé mentale de Jeff va évoluer et comment il va surmonter toutes les épreuves. On sera aussi régulièrement émerveillé par les trouvailles visuelles dans la réalisation avec des détails qu’on ne remarquera pas toujours du premier coup comme un plan séquence de transformation d’un appartement absolument génial dont le secret est révélé dans les bonus du DVD.

Le casting de Kidding est un véritable sans faute. Au côté de Jim Carrey, Frank Langela joue un père au fond assez cruel mais tout de même souvent amusant. Catherine Keener joue la sœur pleine de bons sentiments qui semble pourtant elle aussi pas loin de la dépression. Judy Greer joue l’épouse de Jeff, une sorte de spécialité pour elle qui joue le même genre de role dans Ant-man et Jurassic World à la différence qu’ici elle nous devoilera regulierement ses seins de façon toute a fait gratuite mais qui s’en plaindra.

 

Kidding

 

Kidding est sans aucun doute l’une des meilleures surprises parmi les nouvelles séries de l’année. Les retrouvailles entre Jim Carrey et Michel Gondry font mouche à nouveau comme une évidence. La prestation toujours sur le fil entre humour et drame de l’acteur mériterait vraiment d’être récompensée. Nul doute qu’une fois commencé, vous ne pourrez plus vous arrêter d’enchaîner les épisodes.
MON AVIS : 5/5

 

 

LE DVD : sorti uniquement en DVD on ne peut pas dire que celui ci soit a la hauteur de la série. L’encodage très approximatif laisse apparaître de gros problèmes de pixellisation des le menu et quelque soit la taille de l’écran. La luminosité des images est elle aussi très inégale parfois trop claire et d’autres fois trop sombre. Quel dommage qu’a l’air des télés Ultra Haute Definition nous ne puissions pas encore bénéficier d’un support a la hauteur pour voir des séries de cette qualité.

 

Kidding

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • SHOWRUNNER : Dave Holstein
  • RÉALISATEURS : Michel Gondry, Jake Schreier, Minkie Spiro
  • AVEC : Jim Carrey, Frank Langella, Catherine Keener, Judy Greer & Ginger Gonzaga
  • SCÉNARISTES : Dave Holstein, Noah Haidle, Joey Mazzarino & Jas Waters
  • COMPOSITEUR : David Wingo
  • GENRE : Comédie Dramatique
  • DURÉE : 279 minutes
  • NATIONALITÉ : Américain
  • ÉDITEUR : Universal Pictures Vidéo
  • SITE OFFICIEL : https://www.sho.com/kidding
  • DATE DE SORTIE EN DVD : 2 octobre 2019
  • SPÉCIFICITÉS DU DVD : 16/9 – 1.78 :1 – Couleurs – Dolby Digital : Anglais 5.1, Français 2.0 – Sous titres français et anglais
  • BONUS : Rencontre avec M. Pickles, Rencontre Avec La Famille Pickles, Tournage d’une scène avec Shaina, Comment Kidding a Vu Le Jour