LES ANIMAUX FANTASTIQUES 3 : LES SECRETS DE DUMBLEDORE de David Yates [Critique Ciné]

LES ANIMAUX FANTASTIQUES 3 : LES SECRETS DE DUMBLEDORE de David Yates [Critique Ciné]

Les Animaux Fantastiques 3 : Les Secrets De Dumbledore

Devant encore faire ses preuves, la saga des Animaux Fantastiques se poursuit enfin avec la sortie du troisième volet Les Secrets de Dumbledore.

Prequel de la saga Harry Potter censé nous éclairer sur le passé obscur du Professeur Dumbledore, la saga des Animaux Fantastiques ne nous a pour l’instant pas encore convaincu de sa réelle utilité. Apres un premier épisode nous présentant le zoologiste Newt Scamander et les gentils de l’histoire et un second épisode plus centré sur le méchant Gellert Grindelwald et ses sbires, il y avait de quoi espérer que l’intrigue de cette nouvelle saga décolle enfin dans ce troisième épisode Les Secrets de Dumbledore. Malheureusement, ce ne sera pas encore pour cette fois ci.

S’il aura fallu attendre quatre ans pour découvrir enfin cette suite, il ne se sera passé que six mois entre les événements du premier film et le début de ce troisième volet. Lié par un pacte de sang avec Grindelwald, le professeur Dumbledore se voit obligé de compter encore sur Newt Scamander pour essayer de déjouer les plans du cruel sorcier bien décidé à prendre le pouvoir sur le monde magique afin de se débarrasser une bonne fois pour toutes de tous les moguls.

Les Animaux Fantastiques 3 : Les Secrets De Dumbledore

Les Secrets De Dumbledore commence par une scène où Albus Dumbledore a rendez-vous avec Gellet Grindelwald autour d’une tasse de thé. Rien ne sera étonnamment fait pour nous expliquer pourquoi le redoutable sorcier a de nouveau changé de visage. Ceux qui ne sont pas au courant que Warner Bros a décidé d’écarter Johnny Depp de la saga suite à la pression des réseaux sociaux alors qu’il était soupçonné de maltraitance envers sa compagne Amber Heard, ne sauront pas pourquoi le méchant a maintenant le visage de Mads Mikkelsen qui incarne Grindelwald comme s’il s’agissait d’un méchant de James Bond qu’il a déjà incarné dans Casino Royale.

Beaucoup moins adapté aux enfants que la saga Harry Potter, on sait que l’histoire de la saga des Animaux fantastiques est une allégorie de la montée du fascisme en Allemagne. Grindelwald étant clairement l’Adolf Hitler du monde des sorciers, militant pour une race supérieure d’hommes au sang pur. Alors que le scénario a été écrit il y a plus de trois ans, le film resonne aussi beaucoup avec l’actualité du moment entre les élections présidentielles en France ou l’extrême droite a de forte chance d’accéder au pouvoir et avec les délires de Vladimir Poutine dans sa guerre conte l’Ukraine. Plus troublant le film montre que ses rivaux laissent à Grindelwald la possibilité d’être choisi comme dirigeant tout en étant persuadé qu’il ne sera pas choisi tout comme l’on peut soupçonner Emmanuel Macron d’avoir tout fait pour être face à Marine Le Pen au second tour afin d’être réélu.

Les Animaux Fantastiques 3 : Les Secrets De Dumbledore

Habitué a nous pondre des pavés de plus de 600 à 1 000 pages, J.K Rowling se montre définitivement une bien piètre scénariste. Elle prend encore une fois bien trop son temps pour poursuivre cette histoire avec des scènes dont on peut s’interroger sur la réelle utilité. C’est même sur l’utilité de l’ensemble de ce nouvel épisode que l’on peut se poser des questions. Bien moins sombre que le précédent, cette suite semble marquer un retour en arrière dans l’ascension d’un Grindelwald bien moins inquiétant que celui incarné par Johnny Depp. On sortira de la projection sans avoir l’impression d’avoir appris quoi qu’il soit de nouveaux dans ces fameux « Secrets De Dumbledore » que le film devait nous révéler. Il y a même de quoi se demander à la fin de cette histoire ce que pourrait raconter les deux autres films initialement prévus.

Bien qu’il ne se soit jamais montré à la hauteur de cette franchise, c’est encore David Yates qui est au commande de ce nouveau film. En pilotage automatique, il n’a clairement plus rien d’innovant à nous montrer avec ce septième long métrage du Wizarding World qu’il dirige. Toutes les maigres scènes d’action nous donne une impression de déjà-vu et la bonne moitié d’entre elles sont plongées dans l’obscurité comme pour masquer la faiblesse des effets spéciaux numériques. Là où Alfonso Cuaron avaient su mettre rebattre les cartes après les deux films de Chris Columbus, David Yates n’a jamais était capable de nous surprendre. Pour le bien de cette franchise, il serait grand temps de le remplacer ! 

Les Animaux Fantastiques 3 : Les Secrets De Dumbledore

On peut aussi se poser la question de la réelle utilité de ces « Animaux Fantastiques« . Il ne semble définitivement être qu’un simple moyen d’inclure des sortes de Pokémons dans l’univers d‘Harry Potter. Dans ce troisième film, ils ne semblent être là que pour nous émouvoir ou nous faire rire là où les humains dégagent très peu d’émotion. Se dire que le choix du grand représentant des sorciers ne dépend que d’une espèce de Bambi est quand même une drôle d’idée. Si Warner Bros voulait vraiment en faire des produits dérivés, ils auraient pû au moins soigner leur design.

S’il avait été évoqué que Newt Scamander ne serait pas forcement au centre de la saga des Animaux Fantastiques, il reste encore le héros de ce troisième volet. Toujours très bien interprété par un Eddie Redmayne que l’on ne voit plus très souvent ces derniers temps, nous retiendrons avant tout de ce film la scène très amusante où il part à la rescousse de son frère enfermé dans un cachot lugubre. Censé toujours être la caution comique de la saga, Dan Fogler ne propose rien de nouveau dans le genre par rapport aux précédents volets. On s’étonnera de voir que la pauvre Katherine Waterston ne tient plus qu’un tout petit rôle dans ce troisième film. Nous aurions aussi aimé voir un peu plus Jude Law dans le rôle de ce jeune Dumbledore qui pourrait faire bien mieux que simplement prodiguer de bons conseils. On pourra aussi regretter la pauvreté de l’intrigue autour de Credence joué par un Ezra Miller qui ressemble de plus en plus au Professeur Rogue et qui pourrait passer à la trappe dans le prochain film à cause de ses récents démêlés judiciaires. Quand  à William Nadylam dans le rôle de Yusuf Kama, on pourra se demander qu’elle est son utilité dans cette intrigue.

Les Animaux Fantastiques 3 : Les Secrets De Dumbledore

Au bout de trois épisodes où l’on se pose encore la question de savoir ce que cherche réellement à nous raconter J.K. Rowling dans Les Animaux Fantastiques. il y a de quoi se demander si cette nouvelle saga n’est pas juste le moyen de tirer sur la corde du succès d’Harry Potter. Il ne se dégage plus aucune magie de ce nouveau long métrage sans originalité. Warner Bros ferait bien mieux d’adapter la pièce de théâtre Harry Potter Et L’Enfant Maudit avec Daniel Radcliffe et les autres plutôt que de perdre leur argent et notre temps avec cette saga des Animaux Fantastiques qui n’est clairement pas l’histoire à laquelle nous nous attendions.

MON AVIS :
2/5

A Lire Aussi

Coupez !

COUPEZ ! de Michel Hazanavicius [Critique Ciné]

Avec Coupez !, Michel Hazanavicius se lance un pari fou en signant le remake d’une célèbre série z japonaise.

The Northman

THE NORTHMAN de Robert Eggers [Critique Ciné]

Avec The Northman, Robert Eggers sera t-il capable de nous étonner autant qu’avec ses précédents films ?

Le Roi Cerf

LE ROI CERF de Masashi Ando & Masayuki Miyaji [Critique Ciné]

Ancien animateur du Studio Ghibli, Masashi Ando passe pour la première fois à la réalisation chez Production I.G. avec Le Roi Cerf.

Doctor Strange In The Multiverse Of Madness

DOCTOR STRANGE IN THE MULTIVERSE OF MADNESS de Sam Raimi [Critique Ciné]

Doctor Strange est de nouveau confronté au Multiverse dans sa seconde aventure solo Doctor Strange In The Multiverse Of Madness.

Vortex

VORTEX de Gaspar Noé [Critique Ciné]

Gaspar Noé va de nouveau vous nouer les tripes avec son nouveau film Vortex.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.