MARY de Marc Webb [Critique Ciné]

 

Mary

 

Faute d’avoir pu achever sa trilogie The Amazing Spider-Man, Marc Webb revient avec Mary à ce qu’il sait faire de mieux : raconter de belles histoires.

 

 

SYNOPSIS : A la mort de sa sœur, Frank Adler se retrouve à devoir élever seul sa petite nièce. A maintenant 7 ans, il est temps pour Mary d’entrer au C.P. pour se faire des amis de son age. Sa maîtresse ne tardera pas à se rendre compte que la jeune fille est en fait une surdouée mais Frank refuse de la voir intégrer une école privée où elle ne  serait entourée que de gens comme elle. La directrice de l’école décide alors d’appeler la grand mère de Mary qui ne va pas hésiter  à intenter un procès à son propre fils pour récupérer la garde de la fillette.

 

Injustement mal-aimé,  The Amazing Spider-Man 2 : Le Destin d’Un Héros avait scellé le sort du reboot des aventures de l’Homme Araignée par Marc Webb. Si le ton du premier épisode était raté, cette suite avait su pourtant rectifier le tir et se montrer à la hauteur de la trilogie précédente signée par Sam Raimi. Maintenant que Peter Parker a rejoint les Avengers, il était temps pour le réalisateur Marc Webb de tourner la page. Révélé en 2009 avec la comédie romantique très originale (500) Jours Ensemble, il était plutôt étonnant de le voir propulsé à la tête d’un blockbuster de super héros. Le revoir aujourd’hui renouer avec la comédie dramatique a de quoi nous réjouir et Mary se révèle une très bonne surprise.

 

Mary

 

Marc Webb n’en a pas tout à a fait fini avec les super héros puisqu’il a confié le premier rôle masculin à Chris Evans connu pour son rôle de Captain America. Le réalisateur a visiblement su déceler en l’acteur une facette plus sensible qu’on ne lui connaissait pas. Loin du super soldat moralisateur, il compose ici un personnage fragile et rempli de doute pour lequel on aura forcement beaucoup de compassion. Il forme un duo attachant avec la jeune McKenna Grace impressionnante de talent à seulement neuf ans au moment du tournage. Il faut dire qu’en seulement quatre ans, elle s’est déjà forgée une belle filmographie avec des rôles à la télé dans Designated Survivor et au cinéma avec plusieurs films encore inédits en France.

Il n’y aura pas besoin d’atteindre la fin du film pour être régulièrement très ému par l’histoire de Mary tant le duo est crédible dans leur relation. Figurant  sur la fameuse Black List des scénarios à adapter de toute urgence, Mary pose les bonnes questions sur l’éducation. Frank qui n’a jamais demandé à être papa de substitution et qui a lui même souffert d’une éducation très particulière par une mère autoritaire ne veut pas reproduire le même schéma avec Mary. Mais comme dans Captain Fantastic, il y a toujours des donneurs de leçons pour empêcher de faire ce qu’il paraît bon pour ses enfants. Après avoir échoué avec sa fille qu’elle a poussé à bout, la grand mère ne se rend même pas compte qu’elle est sur le point de commettre la même erreur avec Mary juste dans le but d’en faire une des grandes savantes de notre Histoire en résolvant l’un des plus grands problème mathématique de tous les temps.

 

Mary

 

Chris Evans et McKenna Grace sont bien entourés dans Mary avec la présence d’Octavia Spencer, révélation de La Couleur Des Sentiments,  en voisine affectueuse qui tient à la petite fille tout autant que Frank. Il y a aussi Jenny Slate que l’on ne connait pas encore trop en France qui joue l’institutrice attentionné de Mary. Sans oublier aussi le pauvre chat borgne baptisé Fred. On aimera aussi détester Lindsay Duncan, en mère typiquement anglaise autoritaire et rigide.

Si on est bien souvent emporté par l’émotion, on ne pourra s’empêcher de trouver certains aspects  de l’histoire un peu bancal. On pourra trouver curieux que dans ses interrogations sur l’avenir de Mary, Frank ne songe même pas à demander clairement à la petite fille ce qu’elle préférerait. On regrettera aussi que les personnages secondaires bien développés dans la première partie, sont un peu trop mis de coté dans la seconde partie focalisé sur le duel judiciaire entre Frank et sa mère. Rien de cela ne gachera cependant le plaisir passé devant ce film.

 

Mary

 

C’est vraiment une belle histoire que nous offre encore Marc Webb avec Mary. Une grande partie de cette réussite repose sur l’incroyable prestation pleine de vie de  la petite McKenna Grace. De quoi se dire que nous sommes en train de voir les premiers pas d’une future grande actrice. Chris Evans démontre aussi ici ses véritables capacités de jeu généralement brimées dans les films d’action où on a pu le voir le plus souvent. Très émouvant,le film est cependant un vrai feel good movie qui pourra donner envie de faire des enfants ou de renforcer les liens familiaux.

 

MON AVIS : 4/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Gifted
  • RÉALISATEUR  : Marc Webb
  • AVEC : Chris Evans, McKenna Grace, Octavia Spencer, Lindsay Duncan & Jenny Slate
  • SCÉNARISTE : Tom Flynn
  • COMPOSITEUR : Rob Simonsen
  • GENRE : Comédie Dramatique
  • DURÉE : 1h41
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : 20th Century Fox France
  • SITE OFFICIELhttp://www.foxsearchlight.com/gifted/
  • DATE DE SORTIE : 13 septembre 2017