N’IMPORTE QUI de Raphaël Frydman [Critique Ciné]

 

http://nsm08.casimages.com/img/2014/03/12/14031202064117207912057476.jpg

 

Révélé au grand public pour avoir réussi à se faire passer pour un jouer de Lorient lors de la remise de la coupe de France au club de foot, Remi Gaillard a bénéficié d’un bouche à oreille incroyable pour ses vidéos humoristiques sur Internet. Des canulars en caméra caché qui atteignent désormais plus de 1,6 milliards de vues dans le monde entier. Un  énorme succès qui lui vaut aujourd’hui de tenter sa chance au cinéma, Carton assuré ?

Ce projet de long métrage pas vraiment assumé par l’humoriste sent l’opportunisme à plein nez. La volonté de producteurs de miser sur l’immense succès de Rémi Gaillard sur Internet pour faire un film façon Jackass à la française. Un genre dans lequel Michael Youn avait plutôt bien réussi son coup avec Les 11 Commandements en 2014. Le projet ici malheureusement bien moins maîtrisé n’est finalement pas à la hauteur des attentes.

C’est le réalisateur Raphaël Frydman qui a imaginé seul cette histoire où Rémi Gaillard se voit forcer d’arrêter ses gags pour ne pas perdre la femme qu’il aime. Grosse erreur de la part d’un metteur en scène qui n’avait jamais tâté à la comédie et qui n’a pas pu monter un film depuis 2000. Au lieu de donner carte blanche à l’humoriste pour 1h20 de délires, il préfère le mettre dans une fiction au milieu d’une fausse bande d’amis et bien loin de son univers.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/03/12/14031202065117207912057479.jpg

Si il ne s’en sort pas trop mal en tant que comédien, les passages les plus drôles restent les quelques extraits des anciens sketchs déjà visibles gratuitement et à volonté sur Internet. Il faudra attendre plus d’une heure avant que le naturel de Rémi reprenne le dessus et ressortent les panoplies pour nous livrer enfin de nouveaux gags pendant les vingts dernières minutes. Dans cette dernière partie, le réalisateur Raphaël Frydman semble déjà s’être barré avec ses caméras de cinéma et le film se termine au caméscope.

Les producteurs Wild Bunch et Jean-François Richet, réalisateur du diptyque Mesrine, espéraient peut être pouvoir remplir facilement les caisses de Wild Bunch pour produire des films indépendants plus ambitieux avec ce film mais pour cela il aurait fallu donner carte blanche à Rémi Gaillard pour réaliser lui même son propre film. Johnny Knoxville a démontré avec Bad Grandpa qu’il était tout à fait possible de mélanger habilement sketchs déjantés et scènes de fictions, ici la balance est totalement déséquilibrée et on est loin de se retrouver devant le film que l’on pouvait espérer.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/03/12/14031202064917207912057478.jpg

Le réalisateur Raphaël Frydman a voulu créer une bande à Rémi Gaillard pour accentuer le coté Jackass ou 11 Commandements. L’humoriste qui officie la plupart du temps seul doit partager l’écran avec des acteurs de seconde catégorie qui ne tire pas franchement le film vers le haut. On trouve notamment Nicole Ferroni vue dans l’Emission On Ne Demande Qu’A En Rire en petite amie de Rémi ainsi que Alban Ivanov, un des héros de la comédie Les Mythos qui avait fait un gros bide en 2011.

N’allez pas chercher un autre message dans le film de Rémi Gaillard que celui dont il a fait sa règle de vie : « C’est en faisant n’importe quoi qu’on devient n’importe qui ». C’est en effet 1h20 de n’importe quoi qui vous attend dans ce film, malheureusement pas autant que ce qu’on pouvait espérer. Si c’était pour voir que vingt minutes de sketchs inédits filmé au caméscope numérique, cela ne vaut pas franchement le coup de sortir ce film au cinéma.

 

http://nsm08.casimages.com/img/2014/03/12/14031202150417207912057480.jpg

 

MON AVIS

2/5

On espérait un film bête et méchant, qui permettrait juste de rigoler devant des gags consternants mais irrésistibles pendant 1h20 mais le réalisateur Raphaël Frydman avait visiblement des ambitions qui ne collent pas à l’univers de Rémi Gaillard. Un film a conseiller donc uniquement aux possesseurs de cartes illimitées car il ne mérite vraiment pas de débourser un seul centime, mieux vaut aller voir les sketchs sur Internet.

 

FICHE TECHNIQUE :

  •  – RÉALISATEUR : Raphaël Frydman
  •  – AVEC : Rémi Gaillard, Nicole Ferroni & Alban Ivanov
  •  – SCENARIO : Raphaël Frydman
  •  – GENRE : Comédie
  •  – DURÉE : 1h20
  •  – MUSIQUE : Raphaël Naquet
  •  – SITE OFFICIELhttp://www.nimportequi.com/fr/
  •  – DATE DE SORTIE : 05 Mars 2014