LE RETOUR DU HEROS de Laurent Tirard [Critique Ciné]

 

Le Retour Du Héros

 

Jean Dujardin retrouve le réalisateur Laurent Tirard pour Le Retour Du Héros, tentative de remettre au goût du jour la comédie en costume qui a fait les grandes heures du cinéma français.

 

 

SYNOPSIS : Alors qu’il venait de demander la main de Pauline à ses parents, le Capitaine Neuville doit rejoindre l’armée napoléonienne pour partir à la guerre. Ayant promis à la jeune femme de lui écrire, Pauline se languit de recevoir de ses nouvelles mais les semaines et les mois passent sans aucunes lettres au point qu’elle est prête à mourir de chagrin. Pour la sortir de là, sa sœur Elisabeth décide de se faire passer pour le Capitaine en lui envoyant des lettres racontant ses exploits. Au bout de quelques temps, elle le fait passer pour mort pour que Pauline se trouve un nouvel amoureux. Deux ans plus tard, le vrai Capitaine Neuville qui avait déserté l’armée rentre enfin au pays où il est considéré comme un héros à cause des lettres d’Elisabeth. Pour ne pas se retrouver dans l’embarras, la jeune femme aimerait se débarrasser du Capitaine mais celui-ci compte bien profiter de cette nouvelle notoriété.

 

On se rappelle tous avec émotion des grandes comédies et des films d’aventures en costumes qui ont fait les grandes heures du cinéma français tels que Cartouche ou Le Bosssu, mais pour les chaînes de télévision actuelles, il paraît que le public français ne veut plus en voir. Histoire de leur prouver le contraire, le réalisateur Laurent Tirard a choisi de réaliser malgré tout le film Le Retour Du Héros qui lui permet de retrouver Jean Dujardin deux ans après la comédie Un Homme A La Hauteur qui était déjà une bien mauvaise idée. C’est àse demander si il est justement lui même à la hauteur pour succéder à André Hunebelle, Jean-Paul Rappenau ou Philippe De Broca à la vue de sa filmographie de plus en plus navrante.

 

Le Retour Du Héros

 

En découvrant Le Retour Du Héros, on remarque que le film repose sur de grosses failles scénaristiques. Au début du film, on voit le Capitaine Neuville se faire laver et habiller par des domestiques et quitter ses terres pour rendre visite à la famille Beaugrand. Visiblement sa réputation est telle que Madame Beaugrand est très flattée qu’il fasse l’honneur à leur famille d’épouser leur fille Pauline. Pour avoir obtenu le grade de Capitaine, on peut imaginer qu’il a bien reçu une véritable éducation militaire et réaliser des exploits. Pourtant à aucun moment dans le film, il semble montrer le moindre talent ni honneur militaire. Seconde faille du scénario, comment expliquer qu’après avoir déserté, il puisse tranquillement revenir dans sa région et se pavaner en profitant de sa nouvelle réputation créée par Elisabeth sans se faire immédiatement arrêter par les soldats de Napoléon pour sa trahison ?

Comment à partir de là pouvoir profiter de cette histoire ? Tout parait complètement faux dans ce film sans moyens et très mal mis en scène. On a l’impression de voir un très mauvais vaudeville tant tous les acteurs surjouent chaque situation. Rien dans l’intrigue ne tient la route, reposant uniquement sur la crédulité de la Famille Beaugrand et de tout leur entourage fasciné par les récits de plus en plus grotesques de cet héros de pacotille. Laurent Tirard avoue curieusement s’être beaucoup inspiré de western pour réaliser Le Retour Du Héros sans que l’on comprenne trop pourquoi. C’est particulièrement gênant dans la bande originale du film qui oscille entre musique de mauvaises comédies limite cartoonesque et musique de western qui n’a pas sa place ici. De nombreuses touches volontairement anachroniques viendront aussi régulièrement nous sortir du récit comme des phrases d’un célèbre discours d’Emmanuel Macron, le débat sur l’égalité entre les hommes et les femmes ou bien econre les arnaques pyramidales.

 

Le Retour Du Héros

 

C’est surtout pour Jean Dujardin que l’on avait envie de découvrir Le Retour Du Héros persuadé qu’entre son amour pour Jean-Paul Belmondo et sa prestation excellente dans les OSS 117, il pourrait être excellent dans le rôle de ce mythomane. Mais sans bons scénaristes, on constate qu’au final, Jean Dujardin n’est pas grand chose comme il l’a prouvé dans la plupart de ses autres comédies. A le voir ici, on ne comprend vraiment pas comment il a pu un jour recevoir l’Oscar du meilleur acteur, prouvant à quel point Harvey Weinstein avait la main mise sur la cérémonie. A sa décharge, il n’est vraiment pas aidé par Mélanie Laurent qui fait ses premiers pas dans la comédie de manière totalement hystérique à hurler constamment. Elle a beau se démener, elle n’arrivera jamais à nous faire décrocher ne serait-ce qu’un sourire tant elle n’est pas faite pour ce genre de rôles.

Laissé totalement  en roue libre, les seconds rôles touchent le fond à commencer par Evelyne Buyle et Christian Bujeau navrant dans les rôles des parents Beaugrand. Encore assez peu connu, Christophe Montenez, qui joue le mari de Pauline, n’aurait pas du mentionner qu’il est membre de la Comédie Française tant cette comédie fera tâche sur son C.V. artistique. Même si il est au cœur des rares scènes vraiment amusantes du film, il n’est pas suffisamment mis en valeur par le réalisateur. Seule Noémie Merlant, pourtant pas spécialiste de la comédie, se sort plutôt bien de ce naufrage par son entrain et son grain de folie.

 

Le Retour Du Héros

 

Que trop rarement vraiment amusat, Le Retour Du Héros est une énorme déception car on aurait en effet bien aimé pouvoir retrouver l’ambiance des excellentes comédies costumées devenues des classiques du cinéma français. Ce ne sera jamais le cas du film de Laurent Tirard clairement formaté pour une diffusion télé où il fera certainement plus d’audience que de spectateurs en salles tant le film n’a rien de cinématographique. Trop cliché, Jean Dujardin peine à convaincre dans le rôle de ce Capitaine lâche et mythomane. Quand à Mélanie Laurent, elle ferait bien d’abandonner tout de suite les rôles comiques car elle n’est clairement pas faite pour ça. Si on rajoute les nombreuses incohérences du scénario, on tient là certainement une des pires comédies française de l’année.

 

MON AVIS : 1/5

 

 

CRITIQUE :

  • RÉALISATEUR : Laurent Tirard
  • AVEC : Jean Dujardin, Mélanie Laurent, Noémie Merlan, Christophe Montenez, Evelyne Buyle et Christian Bujeau
  • SCÉNARISTES : Laurent Tirard et Grégoire Vigneron
  • COMPOSITEUR : Mathieu Lamboley
  • GENRE : Comédie
  • DURÉE : 1h30
  • NATIONALITÉ : Français
  • DISTRIBUTEUR : StudioCanal
  • DATE DE SORTIE : 14 février 2018