SPIDER-MAN : FAR FROM HOME de Jon Watts [Critique Ciné]

Seconde aventure en solo du nouveau Peter Parker, Spider-Man : Far From Home à la lourde tâche de venir conclure la troisième phase du Marvel’s Cinematic Universe.  Mais est-il vraiment à la hauteur du challenge ?

 

SYNOPSIS : Suite a la disparition de Tony Stark, tout le monde voudrait voir en Spider-Man, le digne successeur d’Iron Man. Mais Peter Parker ne pense qu’a une seule chose, ses vacances en Europe avec toute sa classe ou il compte en profiter pour déclarer sa flamme à MJ. Ses plans seront cependant mis a mal par l’apparition de monstres élementaires gigantesques aux quatre coins du globe. Pour lutter contre Spider-Man va pouvoir compter sur un nouvel allié baptisé Mysterio.

 

Dire que ce Spider-Man : Far From Home était attendu est un doux euphémisme ! Suite directe d’Avengers : Endgame et dernier film de la troisième phase du Marvel’s Cinematic Universe, c’est dire quelle impatience les fans peuvent avoir de découvrir l’après Tony Stark. Apres l’exceptionnel Spider-Man Next Generation, Oscar du meilleur film d’animation, Jon Watts avait un sacré challenge pour cette seconde aventure en solo du nouvel homme araignée. Effet d’usure ou pari raté, ce dernier film du M.C.U est une amère déception.

 

 

En rebootant pour la troisième fois les aventures de Spider-Man, Sony Pictures et Marvel Studios ont voulu rajeunir la franchise pour en faire un teen movie. si le premier film était plutôt convaincant malgré déjà quelques défaut, ce deuxième opus déçoit en poussant le bouchon trop loin dans ce sens. Apres une courte introduction mettant en scène Nick Fury et Mariah Hill face à Mysterio, le film commence par la suite plus comme une comédie d’amourette collégienne qu’à un véritable film de super heros. Alors que Peter Parker ne rêvait que d’intégrer les Avengers on le retrouve quelque temps après les funérailles de Tony Stark qu’avec qu’une seule idée en tête, séduire MJ.

Difficile a croire que le combat contre Thanos et la perte de son mentor n’ont laissé ainsi aucune séquelle psychologique dans la tête d’un adolescent. Spider-Man Far From Home aurait du être un film sombre et triste, au lieu de cela il faudra supporter un humour vraiment lourdingue et jamais drôle avec un ton d’une étonnante légèreté. Si Jon Watts nous montre de temps en temps un Peter Parker en proie à quelques doutes, cela ne dure jamais très longtemps prouvant que le film vise clairement un public adolescents qui n’aiment pas les prises de têtes et non pas les fans de comic books.

 

 

Lorsque le film attaque enfin les scènes d’action, on sera frappé de voir que pour une fois dans un film Marvel,  les effets spéciaux ne sont clairement pas au niveau. A vouloir faire des monstres de feu, de terre, de feu et d’air, des éléments très difficiles à reproduire correctement en image de synthése, Jon Watts s’est mis une sacré épine dans le pied. Très moche, ces créatures sans âme ni personnalité ne font clairement pas de bon méchant et c’est sans réel intérêt que l’on devra subir ces scènes. Et même si cette intrigue cache un véritable twist dans l’histoire, on ne sera pas spécialement emballé par la suite car le subterfuge une fois dévoilée rendra le grand final totalement improbable et plein d’incohérences.

Après Michael Keaton, Spider-Man : Far From Home s’offre un nouvel acteur de poids avec Jake Gyllenhaal dans le rôle de Quentin Beck alias Mysterio. Une fois de plus l’acteur est impeccable dans ce nouveau rôle, malgré un scénario pas au niveau de son talent. Si Tom Holland reste un Spider-Man amusant, tout le casting qui l’entoure est particulièrement horripilant à commencer par Zendaya et sa version ultra complexée de M.J. qui n’a rien de charmant. Tous les autres acteurs comme Jacob Batalon qui veulent apporter de l’humour sont juste vraiment lourds et plombent le film. Heureusement que Samuel L. Jackson est là aussi pour relever le niveau !

 

 

Peut être parce qu’on a beaucoup trop vu, Spider-Man sur grand écran ces derniers mois, Spider-Man : Far From Home n’arrive plus à nous étonner. Difficile de croire à cette intrigue bien trop éloignée de quoi on était en droit d’attendre puisse captiver les foules. Le film manque clairement d’une bonne dose de psychologie et de scènes d’action à la hauteur surtout quand on le compare au dessin animé Spider-Man : Next Generation. Si il joue à fond la carte de la comédie, c’est en fait une bien triste façon de conclure pour de bon la phase trois du Marvel’s Cinematic Universe.

 

MON AVIS : 3/5

 

P.S. : Restez bien jusqu’à la fin du générique pour deux scènes Post Génériques vraiment importantes.

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Jon Watts
  • AVEC : Tom Holland, Jake Gyllenhaal, Samuel L. Jackson, Zendaya & Jon Favreau
  • SCENARISTES : Chris McKenna & Erik Sommers
  • COMPOSITEUR : Michael Giacchino
  • GENRE : Super Héros, Science Fiction
  • DURÉE : 2h10
  • NATIONALITE : Américain 
  • DISTRIBUTEUR : Sony Pictures Releasing France
  • SITE OFFICIEL : https://www.spidermanfarfromhome.movie/
  • DATE DE SORTIE : 3 juillet 2019

 

 

Critique rédigée le 27 juin 2019