Blu-Ray, DVD & VODCritique Blu-Ray, DVD & VOD

TENTACULES de Ovidio G. Assonitis [Critique Blu-Ray]

Tentacules

Rimini Editions va vous faire changer vos plans de vacances à la mer avec Tentacules leur nouveau combo Blu-Ray de la collection Angoisses.

Après avoir effrayé tous les parisiens avec Les Rats Attaquent au mois d’avril, l’éditeur Rimini Editions a décidé à l’approche des grandes vacances de vous dissuader de partir vous baigner à la mer avec Tentacules. Une nouvelle histoire de monstre géant qui rejoint la collection Angoisses dans un Combo Blu-Ray et DVD en digipack disponible depuis le 3 mai 2024.

Sorti en 1977, Tentacules n’a jamais caché ses ambitions de surfer sur le succès de Les Dents De La Mer sorti deux ans plus tôt. Mais comme son titre le laisse deviner, plutôt que de se risquer à une comparaison directe avec le long métrage de Steven Spielberg, c’est une pieuvre géante qui viendra ici terrifier les habitants d’Ocean Beach, une petite ville de la côte pacifique. La découverte des corps d’un bébé et d’un marin étrangement mutilés poussera un journaliste, le shérif local et un océanographe à tenter de faire la lumière sur ces attaques.

Tentacules

En voyant les noms de John Huston et Henry Fonda sur la jaquette de Tentacules, nous les imaginions directement à bord d’un bateau pour aller chasser la pieuvre ! Malheureusement à l’image des derniers Direct To Vidéo de Bruce Willis, vous risquez d’être bien déçus en découvrant que John Huston annoncé dans le rôle principal du journaliste Ned Turner ne mènera qu’une pseudo enquête qui le mettra face à Henry Fonda en riche industriel dont les équipes sont responsables du réveil du monstre mais qu’il ne se retrouvera jamais confronté à la créature.

Production Americano-Italienne, Tentacules est réalisé par le méconnu Ovidio G. Assonitis qui a aussi réalisé Piranha 2 : Les Tueurs Volants. Nous aurons bien du mal à lui reconnaitre un talent pour le suspense alors que le film commence par un long plan fixe de la radio d’un taxi. La scène suivante suscitera cependant un peu d’intérêt en voyant que durant une discussion entre deux vieilles amies, la caméra va petit à petit zoomer sur le landau au fond de l’image plutôt que de filmer les deux femmes. Le premier des meurtres causé par la pieuvre qui ne se dévoilera pas immédiatement. Ce qui pouvait passer pour une façon de ménager le suspense, finira par devenir une interminable attente tant le monstre mettra du temps à apparaître enfin à l’image.

Tentacules

Honnêtement l’idée d’un poulpe tueur montrera très rapidement ses limites surtout avec le budget très limité du film. A part entortiller ses fameuses Tentacules autour de ses proies, le monstre ne paraîtra jamais une menace  aussi terrifiante qu’un féroce requin blanc capable de dévorer ses victimes. Ici, vous ne verrez jamais une goutte de sang et les morts seront bien souvent plus suggérés que montré de manière horrifique. Le climax du film a pris de l’avance sur Les Dents De La Mer Deuxième Partie en mettant en scène une course de bateau mais la réalisation sans dialogues et pleine d’images figées ne suscitera aucune angoisse car nous ne verrons même pas les attaques de la pieuvre. Loin de la célèbre bande originale de John Williams, le thème principal de Tentacules est une sorte d’air au clavecin qui ne se montrera absolument pas angoissant mais finira par nous saouler à force de l’entendre. 

Avec si peu de budget, c’est à se demander pourquoi le film compte autant de personnages ! Il y en a tellement que ce sera difficile de comprendre qui sont vraiment les premiers rôles et qui sont toutes ces personnes. Tenter de mieux les cerner, sera peut être la seule bonne raison pour tenter un second visionnage. Ils paraîtront tous au final bien inutiles d’autant plus que ce n’est pas ceux que nous pourrions croire qui arriveront à sauver tout le monde du monstre mais des héros que nous avions deviné dans une scène d’exposition. Ce dernier affrontement est tellement ridicule qu’il en deviendrait presque drôle si nous n’avions pas surtout  l’impression d’avoir perdu notre temps devant Tentacules.

Tentacules

Quarante sept ans après sa sortie, il est vraiment regrettable que Tentacules nous soit encore vendu comme un long métrage peuplé de stars capable de rivaliser avec Les Dents De La Mer. Beaucoup d’acheteurs risquent d’être fort déçu par ce nanard au budget ridicule qui n’arrivera qu’à susciter un ennui profond tant il manque d’effroi et de suspense.

MON AVIS :
2/5

Tentacules

LE BLU-RAY :  Même si nous serons prévenus de quelques soucis d’images et de son, nous serons agréablement surpris par le master de Tentacules dont les riches couleurs se montrent vraiment très belles et où nous ne verrons pour seul défaut quelques rares scratches et un peu plus de grain sur certaines scènes sans que cela soit vraiment gênant. Le film est proposé dans sa version originale anglaise mais aussi dans ses doublages français et italien. La véritable déception est l’absence de bonus vidéo comme si aucun spécialiste n’avait osé décrypter ce nanard. Vous trouverez cependant des informations sur le livret fourni dans le digipack.

A Lire Aussi

Les Colons

LES COLONS de  Felipe Gálvez Haberle [Critique DVD]

Récompensé du Prix de La Critique au Festival de Cannes 2023, Les Colons s’offre une nouvelle exposition avec sa sortie en DVD.

Les Rats Attaquent

LES RATS ATTAQUENT de Robert Clouse [Critique Blu-Ray]

Rejoignant la Collection Angoisses de Rimini Editions, Les Rats Attaquent vont faire trembler tous les parisiens avec sa sortie en combo Blu-Ray + DVD.

Le Chat Et Le Canari

LE CHAT ET LE CANARI de Radley Metzger [Critique Blu-Ray]

La collection Angoisses de Rimini Editions accueille le film à suspense Le Chat Et Le Canari de Radley Metzger dans un nouveau combo Blu-Ray + DVD.

Le Péril Jeune

LE PERIL JEUNE de Cédric Klapisch [Critique Blu-Ray]

Le Péril Jeune, le film le plus culte de Cédric Klapisch, sort pour la première fois en Blu-Ray dans une très belle édition collector chez Rimini Editions.

24 Heures A NewYork

24 HEURES A NEW YORK de Vuk Lungulov-Klotz [Critique DVD]

Tranche de vie d’un jeune trans à New York, 24 Heures A New York mérite d’être rattrapé avec sa sortie en DVD.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.