THE GAZETTE – LE BATACLAN, PARIS – 14/06/2019 [Chronique Concert]

 

 

Trois ans après leur concert au Zénith, les japonais de The Gazette sont revenu en France pour un nouveau concert parisien au Bataclan le 14 juin 2019 pour promouvoir leur nouvel album « Ninth ».

 

 

Pour leur quatrième concert à Paris, The Gazette fait une sorte de retour aux sources en revenant ce vendredi 14 juin 2019 dans la salle du Bataclan où ils avaient donné leur tout premier concert en France en 2007. Cela fait trois ans que ce groupe de Visual Key japonais n’avait pas posé ses valises dans notre pays. Ils sont de retour avec leur neuvième album tout simplement baptisé « Ninth » sorti il y a presque un an tout pile le 13 juin 2018 qui sera mis spécialement à l’honneur lors de ce concert avec pas moins de huit chansons interprétées ce soir sur les douze qui composent l’album.

C’est sans première partie que The Gazette est monté sur scène à 20h00 sur l’introduction de leur nouvel album. Avec la chaleur qu’il y avait ce soir dans la salle du Bataclan, il est certains que les fans n’avaient pas besoin d’être plus chauffé par un autre groupe. Les musiciens ont choisi de rentrer tout de suite dans le vif du sujet en attaquant par les trois premiers titres  de leur dernier album Ninth dans le même ordre que sur le disque. Remontant légèrement dans le temps c’est par le single de 2011 Vortex que le concert s’est ensuite poursuivi avec ensuite BIZARRE issu de l’album Dogma.

The Gazette reprend alors toujours dans l’ordre la suite de Ninth enchaînant le très lourd THE MORTAL et la ballade SONO KOE WA MOROKU oubliant entre les deux le titre Utsuemi. Après cela, le groupe nous sort ses influences les plus sombres sur l’inquiétant titre Dogma entre Cradle Of Filth et Korn. Histoire de revenir a quelque chose de plus joyeux le concert continue avec le titre The Suicide Circus au refrain surprenant proche d’une chanson de K-Pop.  Le groupe s’énervera à nouveau sur le nouveau titre TWO OF A KIND enchainé au single de 2015 UGLY qui fait beaucoup penser à du Maximum The Hormone. Sans calmer le jeu, les zicos nous offriront avec ABHOR GOD le dernier extrait de Ninth pour cette soirée. Pour finir le concert, The Gazette revient quasiment à ses débuts avec le titre plus accessible Filth In The Beauty.

Il faudra attendre un quart d’heure avant que The Gazette reviennent sur scène pour le rappel. Ils nous offriront trois titres supplémentaires en commençant par Inside Beast, le premier titre de Beautiful Deformity qui mettra le feu à la salle par son refrain catchy. Les fans d’anime seront ensuite servi avec le single Shiver qui avait servi pour le générique de Black Butler. Comme sur les autres dates de la tournée c’est avec le titre Tomorrow Never Die que s’achève ce concert d’une heure et quart qui nous a permis tout de même de profiter de pas moins de 17 titres. 

 

Le public majoritairement féminin à les entendre chanter semblait parfaitement satisfait par ce moment passé en compagnie de The Gazette, connaissant les paroles par cœur et ne ratant jamais une occasion de se faire entendre y compris sur les chansons du dernier album qui passent très bien le baptême de la scène. Même si, comme bien souvent, il faisait une chaleur d’enfer au Bataclan, retrouver le groupe dans une salle plus intimiste que le Zénith a donné l’occasion aux fans de passer un moment inoubliable avec les musiciens habitués à jouer au Japon dans d’énormes salles.

 

MON AVIS : 5/5

 

 

SETLIST :

  • 01. 99.999 (bande)
  • 02. Falling
  • 03. NINTH ODD SMELL
  • 04. GUSH
  • 05. Vortex
  • 06. BIZARRE
  • 07. THE MORTAL
  • 08. SONO KOE WA MOROKU
  • 09. DOGMA
  • 10. The Suicide Circus
  • 11. TWO OF A KIND
  • 12. UGLY
  • 13. ABHOR GOD
  • 14. Filth In The Beauty

RAPPEL :

  • 15. INSIDE BEAST
  • 16. Shiver
  • 17. Tomorrow Never Dies