KINGSMAN : LE CERCLE D’OR de Matthew Vaughn [Critique Ciné]

 

Kingsman : Le Cercle d'Or

 

Devenu spécialiste des adaptations des comic books de Mark Millar, le réalisateur Matthew Vaughn rempile avec Kingsman : Le Cercle D’Or. La suite du film d’espionnage qui a dynamité tous les codes du genre.

 

 

SYNOPSIS : Le quartier général et l’ensemble des résidences secrètes qui abritaient les Kingsman ont été détruit par une organisation criminelle qui se fait appeler Le Cercle D’Or. A sa tête Poppy Adams a un plan qui menace la vie de centaines de millions de gens à travers le monde. Seuls survivants de cette attaque, Galahad et Merlin vont découvrir qu’aux Etats Unis existent les Stateman, des agents secrets américains qui vont les accueillir pour mettre un terme à cette menace.

 

Pour la première fois de sa carrière, le réalisateur Matthew Vaughn rempile pour une suite. Ni pour Kick Ass ni pour les X-Men, il n’avait jusque là accepté de se répéter mais Kingsman : Services Secrets ayant été son plus gros succès à ce jour, il a été convaincu par la 20th Century Fox de repasser derrière la caméra pour Kingsman : Le Cercle d’Or. Mais si le premier film était une libre adaptation du comic book Services Secrets de Mark Millar et Dave Gibbons, ce nouveau film est lui une histoire totalement originale inventée par le réalisateur et sa fidèle scénariste Jane Goldman.

 

Kingsman : Le Cercle d'Or

 

N’ayant pas le droit de décevoir, Kingsman : Le Cercle D’Or commence sur les chapeaux de roues par une impressionnante bagarre à bord d’un taxi dans les rues de Londres. Totalement spectaculaire et cartoonesque au risque de ne pas être très réaliste, cette première scène donne le ton. Il est clair que nous n’aurons pas le temps de nous ennuyer devant les 2h21 que durent le film sans qu’on ne les voit jamais passé. Matthew Vaughn continue à dynamiter le film d’espionnage à la James Bond où à la Jason Bourne en appliquant les méthodes qui ont fait le succès des films du Marvel Studios.

La grande nouveauté de Kingsman : Le Cercle D’Or est de quitter l’ambiance très anglaise du premier film pour en faire ici un film bien plus américain. Le charme de l’accent british manquera un peu à cette histoire transposée au Kentucky où l’on fera la connaissance des Stateman, les cousins américains des Kingsman qui ont fait fortune dans la distillerie. Là où les agents anglais ont pour nom de code les Chevaliers de la Table Ronde, leurs homologues américains portent le nom de différents alcools : Whisky, Tequila, ou autre Champagne et se comporte un peu tous comme des cowboys à fort accent.

Mais comme tout bon film d’espionnage, Kingsman : Le Cercle d’Or nous fera aussi voyager à travers le monde. Il y a notamment une scène en Italie dans un labo au sommet d’une montagne enneigé qui ressemble fort à un hommage à James Bond. Une grande partie du film se passe aussi dans une jungle d’Amérique du Sud où le Cercle d’Or a installé une base qui ressemble à un ville américaine des années 50 avec son dinner, son cinéma, son coiffeur. C’est dans ce lieu que se dérouleront les plus impressionnants affrontements avec un combat final monumental en plan séquence. De quoi nous faire regretter que le film ne soit pas en 3D tant il semblait taillé pour cela.

 

Kingsman : Le Cercle d'Or

 

C’est toujours Taron Egerton, vu entre temps dans Eddie The Eagle, qui est le héros de Kingsman : Le Cercle d’Or. L’acteur peine cependant toujours à porter le film tant il parait fade face aux autres personnages ou leurs interprètes bien plus charismatiques comme Colin Firth qui fait un retour inespéré grâce à une pirouette scénaristique que l’on acceptera malgré tout parce qu’il aurait clairement manqué à cette suite et Mark Strong aussi incontournable en Merlin. Pour des raisons scénaristiques les autres Kingsman ne feront malheureusement qu’une brève apparition.

Avec son passage aux Etats Unis, le film s’enrichit de nombreux grands acteurs dont certains ne seront pourtant qu’assez anecdotiques comme Channing Tatum, Jeff Bridges et Halle Berry. Si vous comptiez aller voir le film juste pour leur présence ce ne se sera franchement pas la peine. C’est Pedro Pascal vu dans Game Of Thrones et Narco qui accompagnera le plus les Kingsman dans leur mission. Julianne Moore tient ici le rôle de la grande méchante très inspirée encore par les adversaires de James Bond qui cache une réelle cruauté derrière sa gentillesse apparente. Pas aussi fou que Samuel L. Jackson dans le précédent film mais tout de même excellente dans son genre. Il ne faut pas oublier les incroyables apparitions d’Elton John qui pourrait démarrer une nouvelle carrière après ce rôle.

 

Kingsman : Le Cercle d'Or

 

L’effet de surprise en moins, Kingman : Le Cercle d’Or paraît forcement un peu moins bon que le premier épisode. Il reste cependant bien au dessus de tous les films d’espionnages sérieux on non sortis cette année par ses stupéfiantes scènes d’action. La mise en scène complètement folle de Matthew Vaughn aurait largement mérité une sortie en 3D tant elle s’y prête complètement. Reste le problème de Taron Egerton dans le rôle principal auquel on aura du mal à s’attacher. Heureusement il est  toujours aussi bien entouré pour faire oublier cette erreur de casting. Reste à voir ce qu’il donnera dans le troisième épisode déjà prévu.

 

MON AVIS : 4/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Kingsman : The Golden Circle
  • RÉALISATEUR : Matthew Vaughn
  • AVEC : Taron Egerton, Colin Firth, Mark Strong, Julianne Moore, Pedro Pascal, Channing Tatum, Halle Berry
  • SCÉNARISTES : Matthew Vaughn et Jane Goldman d’après l’œuvre de Mark Millar et Dave Gibbons
  • COMPOSITEURS : Henry Jackman & Matthew Margeson
  • GENRE : Action, Espionnage
  • DURÉE : 2h21
  • NATIONALITÉ : Britannique, Américain
  • SITE OFFICIELhttps://www.foxmovies.com/kingsman-the-golden-circle
  • DATE DE SORTIE : 11 octobre 2017