LA TOUR SOMBRE de Nikolaj Arcel [Critique Ciné]

 

La Tour Sombre

 

Cela fait tellement longtemps que l’on entend parler de l’adaptation de La Tour Sombre que l’on y croyait presque plus. Et pourtant le film adaptée de la saga de Stephen King est bel et bien enfin sur le grand écran depuis ce mercredi 9 août 2017. Reste à savoir si il est réussie…

 

 

SYNOPSIS : Depuis la mort de son père pompier dans un grave incendie, le jeune Jake Chambers fait des rêves étranges à propos d’un mystérieux Homme En Noir qui utilise le pouvoir d’enfants kidnappés pour tenter de détruire La Tour Noire. Chaque attaque semble avoir des répercussions dans notre monde avec de puissants tremblements de terre mais pourtant ni sa mère ni son psy ne veulent croire le jeune garçon. Son seul espoir de pouvoir prouver qu’il n’est pas fou et que le monde est vraiment en danger est de retrouver le mystère Pistolero Roland Deschain qui lui est apparu dans ses rêves.

 

La Tour Sombre c’est l’oeuvre de quasiment toute une vie pour le romancier Stephen King. Celui-ci aura mis en effet quarante ans à venir à bout de ce qu’il a imaginé en mars 1970 comme une grande saga digne du Seigneur Des Anneaux. Au final cette saga compte huit romans vendus à plus de trente millions d’exemplaires à travers le monde. Longtemps jugée inadaptable, ce n’est clairement pas l’oeuvre la plus connue de Stephen King par rapport à Shining, Ça ou La Ligne Verte dont le grand public connait bien les adaptations ciné ou télévisés. Très prolifique, l’auteur semble être redevenu à la mode cette année avec de nombreuses nouvelles adaptations de ses œuvres annoncées comme le nouveau film adapté de Ça, une série télé adaptée de The Mist et La Tour Sombre devenu enfin un film après des années de gestation. Initialement prévue par J.J. Abrams avant qu’il ne passe la main à Ron Howard, La Tour Sombre est finalement réalisé par le danois Nikolaj Arcel peu habitué aux blockbusters puisqu’il est connu surtout pour son drame en costume A Royal Affair.

 

La Tour Sombre

 

Face à l’ampleur de la saga, il n’a jamais été question pour les producteurs de faire autant de films qu’il y a de romans mais  plutôt d’accompagner le film d’une série télé sur la jeunesse du Pistolero Roland Deschain qui n’est pour l’instant encore qu’en préparation. C’est pourquoi, le film ne cherchera pas spécialement à présenter en détails son univers et ses personnages. De toute manières, il savent que les premiers spectateurs du film seront forcement les lecteurs de la saga qui connaissent déjà cette histoire. Un pari risqué parce que ces premiers fans vont trouver ici une adaptation vraiment très libre de la saga qui fait du jeune Jake Chambers le véritable héros du film au lieu de Roland Deschain qui est au cœur des livres. Cela donne l’impression que cette adaptation  s’adresse clairement avant tout aux ados.

De manière général, on sera tous surpris car toute la promotion semblait reposer sur la confrontation entre Le Pistolero et L’Homme En Noir au cœur justement de la première partie de la saga littéraire. Si Matthew McConaughey apparaît très rapidement dans le rôle de l’inquiétant Homme En Noir, lui laissant tout le loisir de visiblement s’amuser  beaucoup dans ce rôle de grand méchant capable de tuer n’importe-qui d’un simple mot. Dans le rôle du Pistolero, Idris Elba se fera vraiment attendre comme si il n’était qu’un second rôle dans cette histoire. C’est d’autant plus dommage qu’on aurait aimé pouvoir profiter un peu plus des talents de tireur de ce personnages et de la prestation très réussie de l’acteur. Forcement leur confrontation sera le moment le plus attendu du film mais malheureusement celle ci paraîtra bien trop expéditive décrédibilisant celui qu’on imaginait comme un méchant hyper-puissant.

 

La Tour Sombre

 

Encore assez peu connu, le jeune Tom Taylor incarne un Jake Chambers dont l’histoire n’a strictement rien à voir avec celle du livre. C’est probablement ce qui va le plus fâcher les fans alors que la nouvelle histoire créé pour ce personnage n’est franchement pas mauvaise et que le jeune acteur est suffisamment convaincant pour qu’on ait envie de le suivre dans son aventure qui nous introduira au monde de La Tour Sombre. Le seul élément qu’ils ont gardé est sa capacité au Shining, le même que le jeune garçon du livre/film du même nom car visiblement les histoires sont liés puisqu’on peut voir une photo de l’hôtel brièvement dans le film. Là encore, il faudra bien connaître les livres de Stephen King pour voir tous les clins d’œil placés dans le film.

Comme si le succès de l’adaptation de La Tour Sombre était déjà certains, ce premier épisode ne dure à peine qu’une heure et demi. Une durée étonnante pour un blockbuster censé installer un univers. Résultat beaucoup de questions resteront en suspend à la fin du film et on aurait bien supporté une bonne demi heure supplémentaire pour voir l’intrigue être un peu plus développée. On sent clairement que le film recèle d’indices sur les prochains films  dans les décors ou par de brèves apparitions de personnages et on s’étonnera que cette Tour Sombre semble aussi anecdotique dans ce premier volet. Il n’y a donc plus qu’à croiser les doigts pour espérer que cette saga puisse  se poursuivre.

 

La Tour Sombre

 

Heureux sont ceux qui n’auront jamais lu les livres de Stephen King car il se retrouveront ici devant un film étonnamment réussi par son univers et ses effets spéciaux qui réservent de grandes scènes spectaculaires et une histoire vraiment distrayante. Le coup sera rude en revanche pour les lecteurs de La Tour Sombre qui seront forcement déstabilisés par la liberté de cette adaptation. Il sera certainement dur pour eux d’oublier ce qu’ils connaissent pour se laisser porter par cette histoire. Les prestations impeccables d’Idris Elba et Matthew McConaughey mais aussi du jeune Tom Taylor pourront cependant peut être les réconcilier et accepter cette version alternative d’une histoire qu’il connaissait déjà.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : The Dark Tower
  • REALISATEUR : Nikolaj Arcel
  • AVEC : Idris Elba, Matthew McConaughey, Tom Taylor, Katheryn Winnick et Abbey Lee
  • SCENARISTES : Nikolaj Arcel, Akiva Goldsman, Jeff Pinkner, Anders Thomas Jensen d’après l’oeuvre de Stephen King
  • COMPOSITEUR : Junkie XL
  • GENRE : Fantastique
  • DURÉE : 1h35
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : Sony Pictures Releasing France
  • SITE OFFICIEL :
  • DATE DE SORTIE : 9 août 2017