L’ÉCOLE BUISSONNIÈRE de Nicolas Vannier [Critique Ciné]

 

 

Nicolas Vannier poursuit son travail entre le documentaire animalier et la fiction avec L’École Buissonnière, un nouveau long métrage qui nous plonge au cœur de la Sologne.

 

 

SYNOPSIS : Après avoir grandi à l’orphelinat à Paris, le jeune Paul est recueilli par Célestine qui va le ramener chez le Comte de La Fresnaye en Sologne. Découvrant la forêt, les landes et les champs pour la première fois, le jeune garçon va être initié à la nature par Totoche, un braconnier toléré par le Comte mais pourchassé sans cesse par le garde chasse Borel. Ce que le petit garçon ne sait est qu’un secret de famille le relie à ces terres.

 

L'École Buissonnière

 

Loin des territoires enneigés et des montagnes de ses précédents films, le réalisateur Nicolas Vannier a choisi de poser sa caméra pour L’École Buissonnière dans la région de la Sologne qu’il apprécie tant. Si cette région lui avait déjà inspiré son roman Le Grand Brâme, c’est une toute nouvelle histoire qu’il a choisi d’écrire et de réaliser ici, capable de séduire avant tous les grands parents pour qu’ils y emmènent leurs petits enfants pendant les vacances de la Toussaint.

Si Nicolas Vannier n’a pas voulu rempiler pour la suite de Belle Et Sebastien, L’École Buissonnière le voit tout de même garder les mêmes ingrédients avec un jeune héros et la nature au cœur de l’intrigue. Alors qu’on entend souvent dire que le plus dur au cinéma est de tourner avec des enfants et  avec des animaux, le réalisateur ne semble pas être effrayé par le challenge. Le gros chien étant cependant cette fois ci remplacé par un braconnier un brin bourru mais qui cache au fond un grand cœur. Le film se déroule même quasiment à la même époque puisque ne nous sommes ici dans les années 30. Curieusement il y a même une histoire avec les gitans comme dans Belle Et Sebastien 2 avec une belle jeune fille qui va faire connaître ses premiers émois au jeune Paul.

 

L'École Buissonnière

 

Alors que la majorité des spectateurs seront attiré en salles par la promesse de beaux paysages, Nicolas Vannier a tenu absolument à glisser un mystère dans son film alors que ce n’était clairement pas nécessaire. Totalement cousue de fil blanc, cette intrigue se devine déjà rien qu’en voyant la bande annonce et ne nous tiendra franchement pas en haleine. Il y a même une impression de gâchis, car on n’aurait largement préféré pouvoir découvrir tout le passé trouble de l’intrigant braconnier Totoche au final pas assez développé.

En dehors des paysages, l’autre attrait de L’École Buissonnière est son casting. Au coté du débutant Jean Scandel bien sympathique dans le rôle de Paul, il y a d’abord Valérie Karsenti célèbre pour son rôle dans la série Scènes De Ménage qui joue Celestine, son époux est joué par Eric Elmosnino révélé par son rôle de Gainsbourg dans le biopic du chanteur dont il semble retrouver parfois certaines intonations dans ce personnage têtu et bourru de garde chasse. Alors qu’il a souvent la même tête dans tous ses films François Cluzet est cette fois ci presque méconnaissable en Totoche. François Berléand reste lui fidèle à lui même dans le rôle du Comte à la fois sympathique mais un peu inquiétant.

 

L'École Buissonnière

 

On ne s’attendait pas à grand chose avant d’entrer en salles en dehors de l’envie d’un peu de dépaysement. De ce coté là on ne ne sera certainement pas déçus par la beauté des images et des animaux que l’on pourra voir. Si le talent de Nicolas Vannier pour signer de belles images n’est plus à prouver, on sera bien moins emballé par l’intrigue assez faiblarde et inutile. Pour autant on ne s’ennuiera pas devant L’École Buissonnière grâce à sa belle brochette d’acteurs. Un film a voir pour profiter d’une belle ballade en forêt mais qui ne restera certainement pas longtemps en mémoire.

 

MON AVIS : 2/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Nicolas Vannier
  • AVEC : Jean Scandel, François Cluzet, Valérie Karsenti, Eric Elmosnino & François Berléand
  • SCÉNARISTES : Nicolas Vannier et Jérôme Tonnerre
  • COMPOSITEUR : Armand Amar
  • GENRE : Comédie Dramatique
  • DURÉE : 1h56
  • NATIONALITÉ : Français
  • DISTRIBUTEUR : StudioCanal
  • SITE OFFICIELhttp://nicolasvanier.com/portfolio/lecole-buissonniere/
  • DATE DE SORTIE : 11 octobre 2017