AU POSTE ! de Quentin Dupieux [Critique Ciné]

 

Au Poste !

 

Exilé de longue date aux Etats Unis pour laisser  libre champ à sa folie créatrice, Quentin Dupieux pose pour la première fois sa caméra en France pour Au Poste ! Une nouvelle comédie toute aussi déjantée qui repose cette fois ci plus sur les dialogues que sur les situations ubuesques sans pour autant les oublier.

 

 

SYNOPSIS : Parce qu’il a découvert un cadavre en bas de chez lui, Fugain se retrouve suspect numéro un de ce meurtre. Il va passer la nuit en garde à vue cuisiné par le scrupuleux commissaire Buron qui va vouloir connaître tous les détails de sa soirée.

 

Au bout de six films, il était grand temps que Quentin Dupieux ose enfin réaliser un film en France ! C’est pour pouvoir mieux jouer avec les mots qu’il a choisi de poser sa caméra au sous sol de l’ancien siège du Parti Communiste Français choisi comme cadre pour le commissariat pas comme les autres de Au Poste !. Après les flics de Los Angeles dans Wrong Cops, c’est cette fois la Police Française qu’il égratigne gentiment avec toujours la même absurdité et le non sens permanent qui caractérise tous ses films. Vous êtes prévenus !

 

Au Poste !

 

Le film sortant pour le dernier jour de la Fête Du Cinéma, il y a de fortes chances que de nombreux spectateurs qui ne sont pas familier du travail de Quentin Dupieux se demandent où ils sont tombés en découvrant la première scène où un chef d’orchestre uniquement vêtu d’un slip rouge dirige un grand ensemble dans une clairière avant de se faire embarquer par la Police. Pour ceux qui ont déjà vu les précédents films du réalisateur, rien de plus normal et déjà c’est la promesse d’un nouveau film délirant et absurde où il ne faudra jamais chercher une explication plausible. Comme très bien expliqué au début de son second film Rubber, le cinéaste prône la culture du non sens, ce qui n’est clairement pas évident à vendre au public français nourri de comédies rarement aussi inspirées.

Au Poste ! est quasiment un huis clos dont la majorité des scènes se déroule dans le commissariat et surtout dans le bureau bas de plafond du Commissaire Buron. Dans ce décor  étrange des années 70, le policier un peu long à la comprenette va faire reprendre encore et encore sa déposition au pauvre Fugain présumé coupable d’un meurtre parce qu’il fût le premier à découvrir le cadavre. C’est principalement au sept allers-retours qu’il a effectué cette nuit là que le policier va s’intéresser. L’occasion de saut dans le temps et de scènes en extérieur où Fugain va le plus calmement possible expliquer toute sa soirée malgré les nombreuses interruptions du commissaire et de ses collègues, tous plus étranges les uns que les autres, et la faim qui le taraude.

 

Au Poste !

 

Pas vraiment familier du travail de Quentin Dupieux, c’est pour la qualité des textes de Au Poste ! que Benoît Poelvoorde et Grégoire Ludig, la moitié du Palmashow, ont accepté de jouer dans le film. Il faut reconnaître que c’est bien agréable pour une fois de bien saisir tout l’humour des dialogues du réalisateur qui dans la bouche de Benoît Poelvoorde sont un véritable régal. Le rôle de Fugain étant plus réservé, Grégoire Ludig n’est pas le plus remarquable dans cette distribution où il se fait même éclipsé par des seconds rôles savoureux. On découvrira entre autre une Anaïs Demoustier comme on ne l’a jamais vu qui a contaminé tout le poste à répéter en permanence « C’est pour ça ». Véritable running gag dont on pourra s’amuser à compter le nombre de fois où l’expression est prononcée. Autre prestation remarquable, celle du moins connu Marc Fraize, vu également dans Problemos, en policier né avec un seul œil ultra méfiant mais visiblement pas assez.

Le seul défaut que l’on pourrait trouver  à Au Poste ! est sa trop courte durée. Le long métrage ne dure en effet pas plus d’une heure et treize minutes, c’est particulièrement frustrant lorsqu’on s’amuse autant mais ne nous laissera du coup pas le temps de s’ennuyer un instant. De plus le réalisateur nous laisse encore avec une fin vraiment surprenante qui va faire encore plus s’arracher les cheveux à tout ceux qui cherchaient encore un peu de rationalité dans ce long métrage. Beaucoup de questions resteront en suspend mais cela fait parti du jeu lorsqu’on va voir un film de Quentin Dupieux.

 

Au Poste !

 

Avec Au Poste !Quentin Dupieux bouleverse les codes de la comédie française ! Si le film risque de décontenancer les amateurs de comédies populaires qui demandent généralement de débrancher le cerveau, il devrait en revanche séduire pleinement tous ceux qui cherchent de l’originalité. Pour Benoît Poelvoorde, les dialogues délirants et parfaitement ciselés de Au Poste ! lui offre un nouveau rôle en or tandis que Grégoire Ludig trouve ici son meilleur rôle au cinéma. Mention spéciale aussi à Anaïs Demoustier qui mériterait d’autres rôles aussi décalés.

 

MON AVIS : 5/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • RÉALISATEUR : Quentin Dupieux
  • AVEC : Benoît Poelvoorde, Grégoire Ludig, Anaïs Demoustier, Marc Fraize, Philippe Duquesne & Orelsan
  • SCÉNARIO : Quentin Dupieux
  • GENRE : Comédie
  • DURÉE : 1h13
  • NATIONALITÉ : Français
  • DISTRIBUTEUR : Diaphana Distribution
  • SITE OFFICIELhttp://diaphana.fr/wp-content/uploads/2017/12/au-poste_dp_web.pdf
  • DATE DE SORTIE : 4 juillet 2018