Chronique CD : TENACIOUS D – THE PICK OF DESTINY

 img300/7922/b000iom1ri01ss400sclzzzif9.jpg

FICHE TECHNIQUE :

  • LINE UP : Jack Black (Chant / Guitares), Kyle Gass (Guitares) + Guests
  • GENRE : Heavy Metal
  • DUREE : 33:46
  • DATE DE SORTIE : 14 Novembre 2006 (Import)
  • SITE OFFICIEL : http://www.tenaciousd.com/

 

TRACKLISITING :

  • 01. Kickapoo
  • 02. Classico
  • 03. Baby
  • 04. Destiny
  • 05. History
  • 06. The Government Totally Sucks
  • 07. Master Exploder
  • 08. The Divide
  • 09. Papagenu ( He’s My Sassafrass)
  • 10. Dude ( I Totally Miss You)
  • 11. Break In-City (Storm The Gate)
  • 12. Car Chase City
  • 13. Beelzeboss (The Final Showdown)
  • 14. POD
  • 15. The Metal

 

CHRONIQUE : Attention le plus grand groupe de rock au monde est de retour ! Aprés un excellent album éponyme sorti en 2001 et un DVD live en 2003, le groupe composé de l’acteur Jack Black et son comparse Kyle Glass revient avec un second album qui est également la bande originale du film racontant les origines de Tenacious D.

Ce second album se démarque de son predecesseur par son coté plus heavy, là où le premier album privilégiait avant tout le duo de guitares acoustiques. Le ton est donné dès le premier titre Kickapoo qui voit la participation au chant de Meatloaf et Ronnie James Dio pour raconter la jeunesse de Jack Black. C’est sur le final de l’album que le duo devient réellement metal avec plusieurs perles comme Break In City, Car Chase City et Bezlzeboss, les chansons qui illustrent certainement le climax du long métrage. L’album finit en apothéose par The Metal dont le titre suffit a mettre les points sur les i.

L’agressivité des morceaux n’empeche pas l’album d’etre toujours aussi drôle. Il conporte de nombreux passages vraiment délirants meme si ils sont moins présents que sur le précédent disque. Il n’y a plus de "sketches" entre les morceaux, on se concentre ici sur la musique avec cependant un Papagenu totalement délirant. L’album se permet également quelques moments plus softs voir émouvants comme les titres Baby et Dude (I Totally Miss You)  où les guitares acoustiques reprennent le dessus.

img245/1203/tenaciousdinthepickofdeka9.jpg

Plus qu’un grand acteur, Jack Black démontre également ses immenses capacités vocales sur plusieurs titres. Sur Classico il  déploie toute sa tessiture vocale, sur Master Exploder c’est toute sa puissance  qui explose. Kyle Gass s’occupe lui des mélodies à la guitares et des passages les plus complexes comme par exemple sur POD.

Parmis les guests de l’album signalons la présence de Dave Grohl, leader de Foo Fighters et ex-batteur de Nirvana derriere les fûts. Même si il se consacre désormais à la guitare et au chant dans son groupe, le bougre n’a rien perdu de ses talents de batteur et nous sert des rythmes et breaks originaux et péchus sur la fin de l’album (Car Chase City,  The Metal). Il prête également sa voix sur le titre Beelzeboss, incarnant une nouvelle fois le diable comme dans le clip Tribute sur le précédent album.

Le challenge du second album est donc relevé haut la main, on pourra juste lui reprocher sa trop courte durée d’autant plus que les singles comportent chacun des titres inédits comme l’excellente et majestueuse Kong, chanson composée en hommage au roi des singes qu’a cottoyé Jack Black récemment dans le film de Peter Jackson. Ce nouveau CD à l’avantage de nous donner un apperçu de ce qui nous attend sur grand écran à la sortie du film. On a hâte de voir ça.

MON AVIS : 5/5