Critique Ciné : INTO THE WOODS, PROMENONS-NOUS DANS LES BOIS de Rob Marshall

CritiqueCiné2014


Into The Woods, Promenons-Nous Dans Les Bois 

Comme à chaque fois certains spectateurs vont se retrouver dans la salle d’Into The Woods sans s’être rendu compte auparavant qu’il s’agissait d’une comédie musicale. Il est vrai que rien sur l’affiche n’indique clairement le genre de films que l’on pourrait prendre pour une comédie fantastique. Ils seront peut être cependant moins choqués que pour Les Misérables puisqu’il s’agit cette fois-ci d’une production Disney et qu’il n’est pas rare d’entendre des chansons dans la majorité de leurs grands classiques.

 

 

 

Un boulanger et sa femme se désespère de ne pas avoir d’enfants. Leur voisine la sorcière leur révèle qu’ils sont victimes d’une malédiction. Pour lever le sortilège, ils devront trouver la vache aussi blanche que le lait, la cape rouge comme le sang, les cheveux aussi blond que le maïs et la chaussure aussi pure que l’or avant la la fin de la troisième nuit. Pour cela ils vont devoir aller dans les bois…

Et oui ! Into The Woods est bel et bien une comédie musicale. L’adaptation par Rob Marshall d’une oeuvre signée Stephen Sondheim et James Lapine. Si le nom de ce compositeur n’est pas aussi connu qu’un Andrew Lloyd Webber, on lui doit tout de même l’exceptionnel Sweeney Todd porté sur grand écran par Tim Burton et les paroles des chansons de West Side Story. Le reste de ses oeuvres étant connues principalement des amateurs des comédies musicales de Broadway, faute de chansons devenus réellement célèbres en dehors de celles-ci.

 Into The Woods, Promenons-Nous Dans Les Bois

Avant Shrek et la série TV Into The Woods, Stephen Sondheim et James Lapine imaginaient une sorte de « crossover » entre différents personnages de contes de fées : Cendrillon, Le Petit Chaperon Rouge, Raiponce et Jack et Le Haricot Magique. Tout en restant très fidèle aux contes, les deux hommes se sont accordés quelques arrangements supprimant quelques personnages secondaires ou aménageant l’intrigue pour la permettre de fusionner avec celles des autres personnages. Ils ont aussi rajouté l’histoire inédite du boulanger et sa femme comme fil conducteur.

La réalisation d’Into The Woods a été confié à Rob Marshall qui signe ici sa troisième adaptation de comédie musicale après Chicago et Nine. Même si on aurait bien revu Tim Burton à la tête d’une histoire comme celle-ci, le réalisateur du dernier Pirates Des Caraïbes nous offre un conte fantastique bourré d’humour à l’image réellement magnifique. Décors et costumes sont à la hauteur de la fantaisie, le seul petit bémol est qu’on aurait voulu voir un peu mieux les géants mais on sent que la limitation budgétaire n’a pas pu permettre de le faire.

 Into The Woods, Promenons-Nous Dans Les Bois

Into The Woods est un film choral où chacun des acteurs donnent de la voix avec brio. Dans le rôle de la Sorcière, Meryl Streep a probablement les plus belles chansons de tout le film et étonne vraiment car le registre est bien plus difficile que celui de Mamma Mia. C’est la première fois en revanche qu’on peut entendre Emily Blunt pousser la chansonnette et le résultat est à la hauteur. On sera moins étonné par la prestation excellente d’Anna Kendrick en Cendrillon puisqu’elle était l’héroïne du film musical The Hit Girls. Chris Pine poursuit son chemin dans la comédie avec un rôle de Prince Charmant répondant à tous les clichés avec une très belle chanson. Enfin signalons la brève apparition de Johnny Depp, le héros de Sweeney Todd, en Grand Méchant Loup un brin pédophile.

Musicalement on reconnait bien le style de Stephen Sondheim dans Into The Woods. Certaines lignes de chant rappelant celles de Sweeney Todd. Les chansons sont cependant moins sombres et comportent beaucoup d’humour. C’est aussi une comédie musicale pleine de messages à destination de tous les publics quelques fois un peu moraliste, parfois dénonciateur. L’un des derniers messages avait même été repris dans un discours par Barack Obama lors d’une commémoration du 11 Septembre. Contrairement à d’autres comédies musicales, les chansons laissent souvent la place à des scènes de dialogues et se font presque trop rares dans le dernier acte, ce qui pourra peut être convaincre les plus réticents à découvrir le film de Rob Marshall.

 

Into The Woods, Promenons-Nous Dans Les Bois

MON AVIS :

5/5

L’adaptation de Rob Marshall permet de découvrir enfin ce grand classique de Broadway qu’on ne verra probablement jamais en France. On est tellement loin de ce qui peut sortir par chez nous qu’il est franchement regrettable de voir le public français bouder ce genre de films. D’autant plus qu’en dehors des chansons, Into The Woods est une formidable comédie fantastique totalement dépaysante qui nous fait passer un excellent moment. Pour tout ceux qui aiment les classiques Disney remplit de chansons, il serait franchement dommage de passer à coté.

 

FICHE TECHNIQUE :

  •  – REALISATEUR : Rob Marshall
  •  – AVEC : Meryl Streep, Emily Blunt & Anna Kendrick
  •  – SCENARISTES : James Lapine & Stephen Sondheim
  •  – GENRE : Comédie Musicale
  •  – DUREE : 2h04
  •  – MUSIQUE : Stephen Sondheim & James Lapine
  •  – NATIONALITE : Américaine
  •  – DISTRIBUTEUR : The Walt Disney Company
  •  – SITE OFFICIELhttp://movies.disney.com/into-the-woods/
  •  – DATE DE SORTIE : 28 Janvier 2015

BONUS : Une version d’Into The Woods sur scène :

 

A LIRE AUSSI :