Critique Ciné : UNE PROMESSE de Patrice Leconte

CritiqueCiné2014

http://nsm08.casimages.com/img/2014/04/28/14042802371117207912184260.jpg

Alors que Patrice Leconte évoquait récemment la possibilité de prendre sa retraite, on l’a rarement vu avec des projets aussi variés. Après le film d’animation musicale Le Magasin Des Suicides, le voici parti tourner en Anglais une adaptation d’un roman de Stefan Zweig. Le début tardif d’une carrière internationale ?

En Allemagne en 1912, Friederich est un jeune ingénieur fraîchement diplômé et tout juste embauché dans l’usine de Karl Hoffmeister. Ses brillants travaux permettent au jeune homme de gravir très rapidement les échelons de l’entreprise jusqu’à devenir le secrétaire particulier du patron. Atteint d’une grave maladie, celui ci va même lui confier la sous direction de l’usine et l’héberger chez lui. Sur place il va faire la connaissance de Charlotte, la femme de l’industriel et rapidement tomber sous son charme.

On compte déjà plus d’une cinquantaine d’adaptation des livres de Stefan Zweig, sans compter l’inspiration qu’a pu donner le romancier à d’autres cinéastes comme Paul Wes Anderson avec son dernier film The Grand Budapest Hotel. La nouvelle Le Voyage Dans Le Passé n’avait jusque là jamais été adaptée. C’est le scénariste Jérôme Tonnerre avec qui Patrice Leconte avait écrit Mon Meilleur Ami et Confidences Trop Intimes qui lui a conseillé d’en faire son prochain long métrage.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/04/28/14042802370417207912184259.jpg

Initialement Patrice Leconte avait en tête de réaliser ce film en Allemand et en Allemagne pour rester le plus fidèle à la nouvelle de Stefan Zweig. Mais ne connaissant rien à cette langue, il a finalement opté pour l’anglais, une langue universelle qui permettra au film de connaitre plus facilement une carrière mondiale. Si pour le réalisateur tourner en anglais était la meilleure option, il faut bien avouer qu’en vérité cela à plutôt pour effet de nous faire oublier que cette histoire se déroule en Allemagne.

Cependant lorsqu’on voit la qualité du casting de ce long métrage, on se moque en réalité du lieu de cette histoire qui parle avant tout d’amour. Le jeune ingénieur est incarné par Richard Madden, l’un des héros de la série Game Of Thrones, qui trouve ici son premier grand rôle au cinéma. Le comédien se trouve tout aussi bon en amoureux discret qu’il l’était en Roi Du Nord dans la série. C’est Rebecca Hall vue dans Iron Man 3 qui joue Charlotte Hoffmeister, un rôle tout en non dit et en grâce qui lui va très bien. Enfin le terrible Herr Hofmeister est interprété avec brio par l’impeccable Alan Rickman qui n’a même pas besoin d’ouvrir la bouche pour en imposer.

http://nsm08.casimages.com/img/2014/04/28/14042802364917207912184256.jpg

L’histoire d’Une Promesse se démarque des habituelles grandes histoires d’amour par le non dit. Ici les deux amants ne peuvent s’avouer leurs sentiments dans la maison du mari malade. C’est un jeu de regards, de frôlements permanents qui nous tient en haleine. Une tension amoureuse aussi intense qu’un bon thriller dans laquelle on sent le danger d’avouer ses sentiments et de risquer ainsi de perdre une belle situation et d’être déshonoré.

L’autre sujet du film est celui qui lui donne son nom. Peut-on vraiment promettre de s’aimer lorsque la distance nous sépare ? Parti au Mexique pour une période de deux ans avant de finalement s’y retrouver coincé durant la première guerre mondiale, Friederich disparaît peu à peu de la vie de Charlotte. L’absence cruelle au début fini par s’estomper faute de nouvelles. Les deux amants se seront finalement peut être ratés au désespoir des spectateurs qui vibraient à leur union. 

http://nsm08.casimages.com/img/2014/04/28/14042802365617207912184257.jpg

MON AVIS

3/5

Patrice Leconte a toujours été très doué pour filmer les émotions. Il trouve ici l’occasion de faire de très belles images sur des silences et des non dits aidé par un casting formidable. Tourner avec des acteurs anglais semble avoir donner un nouveau souffle au réalisateur qui était prêt à raccrocher. Il signe ici une très belle histoire d’amour qui sort des sentiers battus et qui mérite vraiment d’être vue.

 

FICHE TECHNIQUE :

 – TITRE ORIGINAL : A Promise

 – REALISATEUR : Patrice Leconte

 – AVEC : Rebecca Hall, Richard Madden & Alan Rickman

 – SCENARISTES : Patrice Leconte & Jérôme Tonnerre

 – GENRE : Romance

 – DUREE : 1h38

 – MUSIQUE : Gabriel Yared

 – SITE OFFICIEL :

 – DATE DE SORTIE : 16 avril 2014

A LIRE AUSSI :

 – la critique de THE GRAND BUDAPEST HOTELhttp://xav-b.over-blog.com/article-122623877.html

 – la critique de ANNA KARENINEhttp://xav-b.over-blog.com/article-critique-113237048.html

 – la critique de JANE EYREhttp://xav-b.over-blog.com/article-109268771.html

 – la critique de SWEENEY TODDhttp://xav-b.over-blog.com/article-16094215.html

 – la critique de LE MAGASIN DES SUICIDEShttp://xav-b.over-blog.com/article-111028688.html

 – la criitique de LA GUERRE DES MISShttp://xav-b.over-blog.com/article-27038414.html

 – la critique de MON MEILLEUR AMIhttp://xav-b.over-blog.com/article-5323487.html

 – la critique de LES BRONZES 3, AMIS POUR LA VIEhttp://xav-b.over-blog.com/article-1758602.html