Critique Ciné : DANS LA COUR de Pierre Salvadori

CritiqueCiné2014

 http://nsm08.casimages.com/img/2014/04/26/14042602360717207912177811.jpg

Lassé d’écrire des comédies, le réalisateur Pierre Salvadori a choisi d’insuffler un peu de drame dans son nouveau film sans pour autant totalement délaissé l’humour. Le résultat s’appelle Dans La Cour et donne à Gustave Kervern l’occasion de tenir pour la première fois le premier rôle d’un long métrage qu’il ne réalise pas lui même.

Chanteur dans un groupe de rock, Antoine décide sur un coup de tête de planter ses camarades en plein concert. Souhaitant tourner totalement la page de cette vie d’artiste, il se fait embaucher comme gardien d’immeuble. Il y fera la rencontre de Mathilde, récemment retraitée, qui croit que le batiment va s’effondrer après avoir découvert une grande fissure dans son appartement. De plus en plus obsédée par cette histoire, la retraitée semble sombrer petit à petit dans la folie. Malgré ses problèmes, Antoine va tout faire pour l’aider à ne pas plonger.

 

 http://nsm08.casimages.com/img/2014/04/26/14042602361417207912177812.jpg

 

Dans La Cour commence comme une véritable comédie : des répliques drôle et un personnage principal dont la déprime le rend tout de fois amusant. Son rendez-vous à l’agence d’intérim, l’entretien d’embauche et ses premiers pas dans la fonction de gardien d’immeuble sont l’occasion de scènes vraiment amusantes. Ce n’est que lorsque l’intrigue se développe que le film prend petit à petit une tournure différente et s’éloigne progressivement de la comédie.

L’immeuble imaginé par Pierre Salvadori et David Léotard est rempli de personnages tous un peu frappés. Mathilde obsédée par sa fissure, Stéphane qui vole tous les types de vélo qu’il trouve, Mr Maillard qui fait le chien pour tenter de retrouver celui qui squatte la cour, Lev l’agent de sécurité qui squatte l’immeuble et bien sur Antoine, qui a largué la gloire pour on ne sait quelle raison pour devenir gardien d’immeuble. Chacun pourra se retrouver un peu dans l’un ou l’autre de ces personnages.

 

 http://nsm08.casimages.com/img/2014/04/26/14042602363417207912177814.jpg

 

Beaucoup souffrent en fait de solitude et de perte de repères. Si Antoine pense réussir à garder les pieds sur terre en se shootant, Mathilde pour qui la retraite semble être une vraie souffrance va petit à petit perdre totalement pied. Malgré sa déprime, Antoine a un grand coeur et refuse de voir la retraitée se faire interner par son mari. Les deux pensent mutuellement se faire du bien mais leur faille est bien plus profonde et l’histoire va plonger progressivement dans une atmosphère plus sombre.

Alors qu’on ne le voit quasiment plus dans les films qu’il réalise en duo avec Benoit Delepine, Gustave Kervern prouve ici un véritable talent d’acteur. Son physique de nounours est parfait pour le rôle de cet homme au grand coeur. Il est immédiatement attachant dans sa sensibilité et sa déprime. Catherine Deneuve continue de jouer avec son image, en interprétant ce personnage triste mais à la foir très amusant par son obsession. Dans un rôle très secondaire, Pio Marmaï joue un voleur de vélo tout le temps stone vraiment marrant.

 

http://nsm08.casimages.com/img/2014/04/26/14042602362517207912177813.jpg

MON AVIS

3/5

Qu’on se le dise, Dans La Cour n’est pas  du tout le « feel good movie » auquel on pouvait s’attendre. Même si il réserve quelques passages vraiment amusant, il faut tout de même  plutôt avoir le moral pour ne pas sortir complètement déprimé de la salle. On ne sait pas vraiment si c’est cela que voulait exprimer Pierre Salvadori mais on ressort du film vraiment bouleversé.

 

FICHE TECHNIQUE :

 – REALISATEUR : Pierre Salvadori

 – AVEC : Gustave Kervern & Catherine Deneuve

 – SCENARISTES : Pierre Salvadori & David Léotard

 – GENRE : Comédie Dramatique

 – DUREE : 1h37

 – MUSIQUE : Grégoire Hetzel

 – DATE DE SORTIE : 23 Avril 2014

A LIRE AUSSI :

 – la critique de HORS DE PRIXhttp://xav-b.over-blog.com/article-4894183.html

 – la critique de POTICHEhttp://xav-b.over-blog.com/article-63826768.html

 – la critique de LE GRAND SOIRhttp://xav-b.over-blog.com/article-106843540.html

 – la critique de MAMMUTHhttp://xav-b.over-blog.com/article-49162617.html

 – la critique de LOUISE-MICHELhttp://xav-b.over-blog.com/article-26135538.html