Critique Série TV : FLICS de Nicolas Cuche (les 2 premiers épisodes)

img518/1750/r1fr4z118c095nq0.jpg
FICHE TECHNIQUE :
AVEC : Frederic Diefenthal & Yann Sundberg
REALISATEUR : Nicolas Cuche
GENRE : Policier
DUREE : 4 x 52 Minutes
DATE DE DIFFUSION : 09 et 16 Octobre 2008 sur TF1

SYNOPSIS : Yach et Constantine sont deux flics au 36 Quai Des Orfèvres, autrefois amis il
se tirent désormais la bourre a la tete de leur service respectif. Le jour ou la patronne du 36 va etre la cible d’une voiture piégée, les deux hommes vont se retrouver a nouveau sur la même
affaire.

 

CRITIQUE : Apres trois long-métrages au cinéma, Olivier Marshall, ancien policier devenu cinéaste, a choisi de s’orienter
vers la télévision pour une série innovante qui puise dans son expérience dans le milieu. Un projet en quatre épisodes de 52 minutes vendu a TF1 et qui devrait être diffusé courant octobre.

 

Flics marque une réelle différence avec les productions françaises habituelles. L’expérience d’Olivier Marshall donne un nouveau ton aux dialogues qui utilise un
vrai jargon policier un peu obscur pour le grand public mais qui collabore a un réalisme plus poussé. On retrouve également les conflits entre brigades qui etaient au cœur de son long métrage
36, Quai Des Orfèvres.

 

L’intrigue de la série tourne autour de deux protagonistes Yach et Constantine tous deux chef de brigade et de leur équipe constitué de flics rodés et de
stagiaires fraîchement débarqués. Autour d’eux gravitent egalement la directrice du 36 et un procureur sévère. Tous semblent cacher des blessures et des secrets qui nourriront le scenario au grés
des épisodes. On se croirait un peu dans une sorte de portages de la série Urgences chez les policiers.

img511/8131/188387641513bdevd9.jpg

Le casting de la série repose principalement sur Frederic Diefenthal qui incarne Yach, flic séducteur et beau parleur aux méthodes expéditives. Un role plus
sombre qu’a l’habitude qui lui va comme un gant. L’acteur de la saga Taxi est entouré de comédiens moins chevronnés vu principalement dans d’autres séries TV. Yann
Sundberg
incarne le rival Constantine, un personnage hanté par un secret mais trop lisse pour être réellement accrocheur. Deux petites stagiaires sont la pour amener un
public plus jeune a la série et l’ouvrir sur de nouvelles intrigues il s’agit de Annabelle Hettman vue dans Les Chansons D’Amour et Alice Vial
(Plus Belle La Vie). Toutes deux attachantes, elle seront au coeur de l’intrigue des deux premiers épisodes.

 

La série n’est pas réalisé par Olivier Marshall mais par Nicolas Cuche a qui l’on doit déjà David Nolande avec Frédéric
Diefental
. L’homme a réussi le pari de renouveler le genre par un rythme soutenu, de grandes scènes d’actions et l’entretien du mystère. Chaque épisode se terminant par un cliffhanger
haletant qui donne envie de decouvrir au plus vite le prochain. On pourra cependant lui reprocher l’utilisation par moment de grosses ficelles et de clichés necessaire au cahier des charges de
TF1 mais ceux ci s’estompent des le second épisode.

 

Flics se révèle une excellente surprise dans le PAF, enfin une série française capable de rivaliser avec ses homologues etrangers, sans coté beauf et avec une vraie histoire, il
aurait fallu simplement un peu plus de budget pour amener la série a la hauteur des films de son créateur. Peut être pour une seconde saison ?

MON AVIS : 3/5