EVERYTHING EVERYWHERE ALL AT ONCE de Daniel Scheinert & Daniel Kwan [Critique Ciné]

EVERYTHING EVERYWHERE ALL AT ONCE de Daniel Scheinert & Daniel Kwan [Critique Ciné]

Everything Everywhere All At Once - |Copyright Leonine

En salle ce mercredi, Everything Everywhere All At Once est bien parti pour être le film le plus fou de l’année.

Dans cette époque où la recherche du profit à tout prix semble avoir tué quasment toute innovation dans le cinéma, il est bon parfois de découvrir qu’il existe encore quelques cinéastes qui n’ont pas renoncé à leur passion. Prenant tout le monde par surprise le film Everything Everywhere All At Once est devenu le plus gros succès des distributeurs indépendants d’A24  lors de sa sortie aux États Unis en mars 2022 grâce à sa folie. Autant dire que nous étions impatient de pouvoir le découvrir a notre tour après des mois d’attente.

Everything Everywhere All At Once raconte l’histoire d’Evelyn, une chinoise partie vivre aux États Unis avec son mari où ils ont ouvert une laverie. La routine de cette vie a fini par causer la ruine de leur commerce et tuer la passion dans leur couple tout en faisant fuir leur fille. Lors d’un rendez vous avec une inspectrice des impôts, Evelyn va être contactée par une version alternative de son époux déclarant venir d’un autre univers qui va lui faire découvrir une infinité de vies parallèles qu’elle aurait pu emprunter en faisant d’autres choix dans la vie.

Everything Everywhere All At Once - |Copyright Leonine

Écrit et réalisé par Daniel Scheinert et Daniel Kwan surnommé « Les Daniels » à qui l’on doit déjà le complètement déjanté Swiss Army Man avec Daniel Radcliffe en zombie péteur, Everything Everywhere All At Once est clairement le film que les grands studios Hollywoodiens ne sont aujourd’hui plus capable de faire. Un vrai film sur le multivers bien plus fou et original que ce tout ce que a pu nous proposer la Phase IV du Marvel’s Cinematic Universe qui aurait aussi pu être un Matrix 4 largement plus réussi que le très mauvais Matrix Ressurection. Le plus étonnant est que ce long métrage est pourtant produit par Les Frères Russo, réalisateurs des derniers Captain America et Avengers, qui semblent avoir voulu donner une leçon à Disney en matière d’histoires originales.

Initialement développé avec Jackie Chan dans le rôle principal, les réalisateurs ont finalement décidé de prendre plutôt une femme comme héroïne de leur histoire. C’est bien évidement vers le pendant féminin de l’acteur qu’ils se sont logiquement  tournés vers la brillante Michelle Yeoh. Offrir le premier rôle d’un film d’action à une femme âgée de 60 ans il fallait l’oser et l’actrice a ici peut être trouvé  le rôle de sa vie en mélangeant l’action, la comédie et le drame. Bien loin de tout ce qu’on peut lui proposer aujourd’hui, le film devrait en tout cas permettre de se faire connaitre d’une nouvelle génération qui n’aurait jamais vu Tigre Et Dragon et encore moins les films d’action Hong Kongais de ses débuts dans les années 80 tel que Police Action.

Everything Everywhere All At Once - |Copyright Leonine

Composé de deux grands chapitres Everything et Everywhere et d’un épilogue plus court All At Once, le film est avant tout une comédie dramatique sur les difficultés d’une famille d’immigrés chinois aux Etats Unis mais c’est aussi à la fois un film très drôle rempli de véritables scènes d’action totalement délirantes. Les Daniels ne cesseront de nous étonner tant ils débordent d’idées pour rendre leur multivers complètement fou basculant au format Imax pour les scènes les plus spectaculaires et changeant régulièrement de styles jusqu’au dessin animé ou la Stop Motion. Les chorégraphies des combats sont vraiment originales et bien souvent hilarantes avec l’utilisation d’armes loin d’être conventionnelles.

Les influences semblent se bousculer dans Everything Everywhere All At Once. il y a bien sur avant tout les film de Kung Fu pour ses combats, un coté Matrix dans la manière de pouvoir apprendre de nouvelles capacités en se connectant au multivers mais aussi peut être bien celle de Charlie Kaufman pour son aspect comédie dramatique surréaliste, celle de Michel Gondry pour les doigts en hot dog voir même celle de Quentin Dupieux pour la scène absurde de dialogue entre deux cailloux et du studio Pixar pour sa parodie  délirante de Ratatouille.

Michelle Yeoh est particulièrement bien entourée ici puisqu’elle est accompagnée de Ke Huy Quan dont le nom ne vois dira peut être rien mais qui est pourtant bien connu pour ses rôles de Demi Lune dans Indiana Jones Et Le Temple Maudit ou de Data dans Les Goonies. Leur fille est jouée par Stephanie Hsu issue de la série La Fabuleuse Mme Maisel qui démontre une belle capacité de métamorphose. Mais surtout Michelle Yeoh a ici pour redoutable ennemi une inspectrice des impôts jouée par une Jamie Lee Curtis difficilement reconnaissable tant son rôle est complètement barré. On retrouvera aussi l’excellent James Hong dans le rôle du grand père autoritaire.

Everything Everywhere All At Once - |Copyright Leonine

Avec Everything Everywhere All At Once, Les Daniel signe certainement le film le plus fou et original de l’année. Les réalisateurs débordent d’imagination pour donner vie a un multivers où se mélangent toutes leurs influences. De quoi filer des complexes au Marvel Studio qui n’a pas encore su exploiter le concept dans ses films. Nul doute que ce long métrage fera date dans les filmographies de Michelle Yeoh et Jamie Lee Curtis bien souvent sous exploitées ces dernières années.

MON AVIS :
5/5

A Lire Aussi

Moonage Daydream

MOONAGE DAYDREAM de Brett Morgen [Critique Ciné]

Le réalisateur Brett Morgen rend hommage à David Bowie à travers le documentaire pas comme les autres Moonage Daydream.

Everything Everywhere All At Once

EVERYTHING EVERYWHERE ALL AT ONCE de Daniel Scheinert & Daniel Kwan [Critique Ciné]

En salle ce mercredi, Everything Everywhere All At Once est bien parti pour être le film le plus fou de l’année.

3000 Ans à t'Attendre

3000 ANS À T’ATTENDRE de George Miller [Critique Ciné]

George Miller nous plonge dans un conte fantastique sur l’amour avec son nouveau film 3000 Ans à t’Attendre.

Vesper Chronicles

VESPER CHRONICLES de Kristina Buozyte & Bruno Samper [Critique Ciné]

Profitant de l’absence des blockbusters américains, le film de Science Fiction Vesper Chronicles tente sa chance sur grand écran.

Esther 2 : Les Origines

ESTHER 2 : LES ORIGINES de William Brent Bell [Critique Ciné]

Treize ans après, le thriller horrifique Esther a subitement le droit à une suite sous forme d’une Origin Story mais était ce réellement nécessaire ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.