LA CHAÎNE de Stanley Kramer [Critique Blu-Ray]

LA CHAÎNE de Stanley Kramer [Critique Blu-Ray]

La Chaîne - Copyright L'Atelier d'images

Film culte de Stanley Kramer, La Chaîne sort pour la première fois en Blu-Ray le 8 novembre chez l’éditeur L’Atelier D’Images.

Assisterions-nous à un revival Stanley Kramer ? Après la sortie pour la première fois en Blu-Ray au mois de septembre dernier de son film d’anticipation Le Dernier Rivage chez Rimini Editions, l’éditeur L’Atelier D’Images rend aussi hommage au réalisateur en sortant également pour la première fois en haute définition son grand film La Chaîne le 8 novembre 2022 dans une édition collector offrant une nouvelle jeunesse à ce classique de 1958.

La Chaîne raconte l’histoire de deux détenus le blanc Joker Jackson et le noir Noah Cullen enchaînés l’un à l’autre malgré les conventions habituelles lors d’un transfert en véhicule. Profitant d’une sortie de route du fourgon, les deux hommes vont prendre la fuite toujours reliés l’un à l’autre par une chaîne. Pour réussir leur cavale, ils devront oublier leurs rancœurs passés et apprendre à collaborer s’ils veulent réussir à échapper aux forces de l’ordre qui sont à leurs trousses. 

La Chaîne - Copyright L'Atelier d'images

Plus qu’un simple film de cavale, La Chaîne est avant tout un film militant. Il fait en effet parti d’une série de films réalisés par Stanley Kramer pour lutter contre le racisme ordinaire qui était alors monnaie courante aux Etats Unis où la ségrégation s’est arrêté seulement six ans après la sortie de ce long métrage. C’est aussi une sorte de sorte de Buddy Movie précurseur en mettant en scène deux héros dont la relation était bien mal parti mais qui vont se retrouver forcés de collaborer. Il n’y manque en fait que l’aspect comédie habituel à ce sous genre cinématographique qui s’est réellement développé dans les années 70 et 80.

La réalisation de La Chaîne est assez particulière avec plusieurs détails marquants. Tout d’abord une absence de musique sur la plupart des scènes. Il n’y a en effet qu’un blues chanté par Sidney Poitier qui sert en même temps de chanson pour le générique d’ouverture dans la première scène et qui reviendra à deux autres moments dans le film et une autre musique très joyeuse qui accompagne chacune des scènes où l’on voit les forces de l’ordre comme pour les ridiculiser encore plus dans leurs désaccords perpétuels. En revanche c’est sans aucune musique que se dérouleront toutes les scènes d’action, ce qui manquera réellement pour ajouter plus de tension à ces moments où les acteurs se démenent pourtant pour leur donner de l’intensité.

La Chaîne - Copyright L'Atelier d'images

Si la scène de l’accident du fourgon nous fera involontairement exploser de rire tant il est flagrant qu’il s’agit d’une bien vilaine maquette, d’autres scènes auront de quoi marquer les esprits comme cette descente à la nage dans les rapides. Mais comme s’il n’y avait pas assez de matière pour se focaliser sur la relation entre les deux hommes, la dernière partie verra l’arrivée guère valorisante pour la gent féminine d’une fermière en manque d’homme qui se lancera dans une drague que l’on pourrait qualifier aujourd’hui de lourde. Ce moment de romance viendra sérieusement ralentir le rythme d’un film qui n’était déjà pas très trépident avant de se rattraper en relançant le suspense pour la dernière partie du film.

Loin d’être le premier choix pour incarner Joker Jackson, Tony Curtis joue ici un macho loin de ses rôles les plus connus dans Certains L’Aiment ChaudAmicalement Votre. La Chaîne est aussi le premier rôle en tête d’affiche de Sidney Poitier qui incarne l’autre détenu Noah Cullen. Les deux acteurs ont été nommés pour L’Oscar du meilleur acteur bien mérité pour leur prestation pleine d’émotion dans ce film. Récompensé à juste titre de l’Oscar de la meilleure photographie, La Chaîne aurait dû servir d’exemple à Ryan Coogler incapable de filmer des acteurs noirs dans l’obscurité dans ses films Black Panther alors que jamais le visage de Sidney Poitier ne disparaîtra ici dans les nombreuses scènes nocturnes.

La Chaîne - Copyright L'Atelier d'images

Film culte qui a certainement inspiré de nombreux réalisateurs, La Chaîne pose les bases du film de cavale. Mais pour les spectateurs d’aujourd’hui qui le découvriraient seulement maintenant, le film manquera certainement d’intensité dans ses scènes d’action qui manquent clairement de dynamisme par rapport à ce qu’il se fait maintenant. il faudra le regarder avec de vrais yeux de cinéphiles capable de se mettre dans la peau d’un spectateurs des années 50 pour apprécier ce récit mais tout le monde sera capable d’apprécier les excellentes prestations de Tony Curtis et  Sidney Poitier et la superbe direction photo du film qui lui permet de supporter l’épreuve du temps.

MON AVIS :
3/5

La Chaîne - Copyright L'Atelier d'images

LE BLU-RAY :  Vous n’aurez certainement jamais eu l’occasion de regarder La Chaîne avec une qualité d’image aussi exceptionnele que sur ce Blu-Ray. Pour un film de plus de soixante ans, le passage à la Haute Définition lui réussi à merveille grâce à l’excellent travail sur la direction photo. Impossible de trouver le moindre défaut ou aspérité du temps dans cette copie remasterisée qui profite aussi bien d’une bande son en DTS-HD dans les scènes où les bruitages ont de l’importance. Évitez en revanche de regarder le film dans son doublage français d’origine clairement pas à la hauteur de la version originale dans l’interprétation. En bonus, Sylvain Lefort nous apportera plein d’informations utiles sur le réalisateur, le contexte de l’époque et sur sa vision du film à travers un entretien et une analyse personnelles des premières minutes du film.

A Lire Aussi

La Peau Sur Les Os

LA PEAU SUR LES OS de Tom Holland [Critique Blu-Ray]

L’adaptation méconnue du roman La Peau Sur Les Os de Stephen King sort pour la première fois en Blu-Ray et DVD en France chez Rimini Editions.

La Chaîne

LA CHAÎNE de Stanley Kramer [Critique Blu-Ray]

Film culte de Stanley Kramer, La Chaîne sort pour la première fois en Blu-Ray le 8 novembre chez l’éditeur L’Atelier D’Images.

Nous Sommes Tous Des Voleurs

NOUS SOMMES TOUS DES VOLEURS de Robert Altman [Critique Blu-Ray]

Film méconnu de Robert Altman, Nous Sommes Tous Des Voleurs sort pour la première fois en Blu-Ray chez L’Atelier D’Images le 8 novembre.

Cérémonie Mortelle

CÉRÉMONIE MORTELLE de Howard Avedis [Critique Blu-Ray]

Pour Halloween (re)découvrez le slasher des années 80 Cérémonie Mortelle à l’occasion de sa sortie en Combo Blu-Ray et DVD chez Rimini Editions.

Hamlet

HAMLET de Laurence Olivier [Critique Blu-Ray]

L’adaptation d’Hamlet de William Shakespeare par Laurence Olivier est édité pour la première fois en Blu-Ray dans une luxueuse édition chez Rimini Editions.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.