LA PLATEFORME, un angoissant huis-clos hispanique sur Netflix [Actus S.V.O.D.]

 

Résonnant un peu avec notre quotidien, le film La Plateforme va bien nous mettre en angoisse vendredi sur Netflix .

 

 

Quoi de tel qu’un bon film en huis clos en cette période de confinement ? Si ce n’est certainement pas fait exprès, Netflix a bien choisi le moment pour sortir le huis-clos d’anticipation La Plateforme. Si le cœur vous en dit, ce film espagnol qui s’annonce particulièrement angoissant sera disponible le vendredi 20 mars 2020 à partir de 9h01.

La Plateforme c’est l’histoire d’une prison pas comme les autres par sa forme verticale. Superposée les unes sur les autres chaque cellule contient deux prisonniers. Pour manger, ils ont accès une fois par jour pendant seulement deux minutes à une plateforme chargée de nourriture qui descend progressivement de cellules en cellules laissant de moins en moins de provisions aux prisonniers dans les cellules les plus basses. Une injustice que compte bien réparer un nouveau détenu.

 

La Plateforme

 

La Plateforme est le premier long métrage du réalisateur Galder Gaztelu-Urrutia qui s’était fait remarqué avec ses deux courts métrages La Casa Del Lago et 913. L’histoire originale du film a été écrit par Pedro Rivero le réalisateur du dessin animé Psyconautas et par David Desola. Présenté en avant première au Toronto International Film Festival, le film a remporté le Grand Prix au Festival de Sitges en Espagne.

La Plateforme met en scène Ivan Massagué vu dans Le Labyrinthe De Pan et Les Derniers Jours, Antonia San Juan vu dans Tout Sur Ma Mère, Zorion Eguileor vu dans la mini-série L’Espionne De Tanger ainsi que la chanteuse Alexandra Masangkay vue dans les séries Dreamland et +De 100 Mentiras.

 

Alexandra Masangkay

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.