LE GANGSTER, LE FLIC ET L’ASSASSIN de Lee Won-Tae [Critique Ciné]

 

Le Gangster, Le Flic Et L'Assassin

 

Présenté hors compétition lors du dernier Festival de Cannes, le thriller Le Gangster, Le Flic et L’Assassin arrive dans les salles de cinéma françaises après avoir détrôné Avengers : Endgame au Box Office sud-coréen.

 

INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS

 

SYNOPSIS : Craint de tous dans le milieu, le puissant chef de gang Jang Dong-su a pourtant bien failli se faire trucider par un assassin qui frappe au hasard. Échappant de peu à la mort, il sera cependant ridiculisé dans le milieu. Pour ne pas perdre sa réputation et sa fortune, il va être obligé de faire équipe avec le policier Jung Tae-Seok pour tenter d’arrêter ce qui s’avère être un serial killer mais chacun aura sa méthode pour le faire payer ses crimes.

 

Le Gangster, Le Flic Et L’Assassin, un titre qui fait forcement écho  au classique Le Bon, La Brute et Le Truand et même encore plus au film coréen Le Bon, La Brute et Le Cinglé qui jouait déjà sur ce titre. Mais loin du western, le second film du réalisateur Lee Won-Tae, après l’inédit Man Of Will, est un thriller bien nerveux qui a réussi à détrôner Avengers : Endgame de la tête du box office en Corée Du Sud. Il n’en a pas fallu plus pour que Sylvester Stallone s’en procure immédiatement les droits pour produire un remake américain déjà prévu pour 2020. Mais plutôt qu’attendre cette contrefaçon, il vaudrait bien mieux foncer voir l’original tant que cela est encore possible !

 

Le Gangster, Le Flic Et L'Assassin

 

Après Parasite qui a remporté la Palme d’Or, 2019 semble être une bonne année pour le thriller sud coréen ! Mais contrairement au film de Bong Joon-Ho où à Burning sorti l’année dernière, Le Gangster, Le Flic Et L’Assassin est un thriller bien plus nerveux qui s’inscrit plutôt dans la lignée des films The Chaser et The Murderer de Na Hong-jin. Avec ces plans de buildings filmé en hauteur, le début du film pourrait laisser penser à un polar américain mais les enseignes dans les rues nous laisseront aucun doute.

Après un premier meurtre brutal et gratuit commis par l’Assassin, nous ferons tout d’abord connaissance avec Le Flic Jung Tae-Seok qui sans se soucier de la corruption de son patron, s’amuse à aller perturber les activités des mafieux locaux avec une nonchalance très amusante. Cela ne fera cependant pas rire leur boss le Ganster Jang Dong-su dont la première scène montrera qu’il ne vaut pourtant mieux pas le contrarier. Et pourtant entre ce flic pas impressionné par ces mafieux car il a la loi pour lui et cet assassin qui aura presque réussi à lui ôter la vie, Jang Don-su pourra continuer à faire le fier mais ces affaires vont en prendre un coup.

 

Le Gangster, Le Flic Et L'Assassin

 

Le Gangster, Le Flic Et L’Assassin repose donc sur un cas de conscience aussi bien pour ce policier anti-corruption que pour le gangster qui devront faire équipe malgré leur opposition. Chacun avec ces méthodes, ils vont tenter de coincer l’assassin. L’occasion de scènes violentes et trépidantes où le réalisateur  Lee Won-Tae démontrera toute sa virtuosité. Que ce soit dans des scènes de combats à mains nus ou des courses poursuite à pied ou en voiture, les fans d’action en auront clairement pour leur argent. De manière général on sera ébloui par les nombreux plans séquences et la magnifique photo du film. On sent que ce compromis entre le flic et le gangster va nous conduire à un moment à une explosion de violence et nous ne serons clairement pas déçu à ce sujet.

Après avoir joué le passager nerveux et cogneur dans Dernier Train Pour Busan, Ma Dong-seok impressionne réellement en chef de gang qui en quelques mandales semble pouvoir tuer n’importe qui. Moins connu Kim Moo-yul  est lui aussi vraiment excellent dans le rôle de ce flic un brin nonchalant et un peu trop cool qui arrive pourtant toujours à ses fins. Quand à Kim Sung-kyu il est tout simplement glaçant dans le rôle de ce serial killer particulièrement sadique.

 

Le Gangster, Le Flic Et L'Assassin

 

Second film de Lee Won-Tae, Le Gangster, Le Flic Et L’Assassin démontre l’impressionnant talent de ce réalisateur venu de la TV qui semble s’inscrire dans la lignée de Na Hong-jin  pour la nervosité de son thriller qui dénote de l’habituelle lenteur des thrillers sud-coréen. On en prend ici littéralement plein la vue dans ces scènes d’action trépidantes et l’on restera sans peine scotché à cette intrigue par l’interprétation sans failles de son trio d’acteurs. Un film tellement excellent qu’on se passera sans peine de son remake américain.

 

MON AVIS : 5/5

 

 

FICHE TECHNIQUE

  • TITRE ORIGINAL : Akinjeon / The Gangster, The Cop & The Devil
  • RÉALISATEUR : Lee Won-Tae
  • AVEC : Ma Dong-seok, Kim Moo-yul & Kim Sung-kyu
  • SCÉNARISTE : Lee Won-Tae
  • MUSIQUE : Jang Won-seok
  • GENRE : Thriller
  • DURÉE : 1h51
  • NATIONALITÉ : Sud-Coréen
  • DISTRIBUTEUR : Metropolitan Filmexport
  • DATE DE SORTIE : 14 août 2019