LE MANS 66 de James Mangold [Critique Ciné]

 

 

Après avoir conclu l’histoire de Wolverine avec Logan, le réalisateur James Mangold est de retour avec le biopic Le Mans 66 sur la rivalité entre Ford et Ferrari.

 

 

SYNOPSIS : Afin d’améliorer son image auprès d’une clientèle à la recherche de voitures sportives, Ford a besoin de s’imposer face à Ferrari aux Vingt Quatre Heures Du Mans. Pour réussir cet exploit impensable, ils vont engager l’ancien pilote Caroll Shelby afin qu’il imagine le bolide capable d’écraser la concurrence mais pour cela il aura besoin de son ami pilote Ken Miles dont le profil ne correspond clairement pas à l’image de Ford.

 

La fin d’année est généralement l’époque où commence à sortir les potentiels films à Oscars. Avec Le Mans 66, le réalisateur James Mangold se lance lui aussi dans la course aux récompenses en même temps que dans la course automobile. A une époque où la plupart des blockbusters ne sont que remake ou suite, son nouveau film n’a aucun lien avec le mythique film de Steve McQueen du même nom en dehors qu’il se déroule sur le même circuit. Le titre original Ford v Ferrari ne laissait d’ailleurs aucun doute la dessus.

 

Le Mans 66

 

Même si ce n’est officiellement pas le cas, on pourrait à la limite imaginer que Le Mans 66 est une sorte de prequel au film culte puisqu’il se déroule deux ans plus tôt. Mais si la course des Vingt Quatre Heures du Mans est le climax du film, il s’agit avant tout de raconter l’histoire d’amitié et de rivalité entre deux pilotes au fort caractère. Matt Damon incarne Carroll Shelby qui a été contraint d’arrêter de piloter à la suite de problèmes cardiaques et qui s’est recyclé en concessionnaire de voitures de luxe. Christian Bale joue Ken Miles, pilote encore en activité et habile mécanicien. Les deux hommes qui passent beaucoup de temps à se quereller, même si ils s’apprécient au fond, vont se mettre d’accord pour construire le bolide ultime qui imposera Ford sur le mythique circuit français dominé jusque là par Ferrari.

D’un classicisme typique au biopic formaté pour les Oscars, cette sympathique histoire se suit sans déplaisir mais manque clairement de surprises On n’a beau raconter a chaque fois l’histoire de personnages différents, la trame de ce genre de film semble pourtant toujours la même. Fort heureusement, les deux acteurs portent parfaitement l’histoire pour nous entraîner avec eux et arriver à nous faire vibrer pour eux. Il manque tout de même un peu plus d’émotion dans cette histoire et notamment dans son épilogue tragique mais curieusement mis en scène comme si tous les spectateurs savaient déjà par avance comment cela allait finir.

 

Le Mans 66

 

La grande force du film repose clairement sur ces scènes de courses particulièrement bien mises en scènes et impressionnantes qui réjouiront sans aucun doute les amateurs de sports mécaniques. James Mangold a choisi de privilégier les prises de vues réelles plutôt qu’utiliser des tonnes d’effets numériques. Cela se ressent particulièrement dans le réalisme de la reproduction des courses. En cela, Le Mans 66 pourrait devenir la nouvelle référence du genre avec l’excellent Rush de Ron Howard.

Aux côtés des formidables Matt Damon et Christian Bale, le casting de Le Mans 66 est une vraie réussite avec Caitriona Balfe dans le rôle de la femme de Ken Miles qui a du répondant et dans le rôle de son fils Noah Jupe qui jouait déjà le fils de Matt Damon dans Bienvenue à Suburbicon. On s’amusera de voir John Bernthal connu pour ses rôles dans The Walking Dead et The Punisher enfiler cette fois ci un costume pour jouer un employé de Ford.

 

Le Mans 66


Un peu trop conventionnel dans sa mise en scène clairement formaté pour les Oscars, Le Mans 66 mérite le détour principalement pour ces impressionnantes scènes de courses automobiles très réalistes et pour une distribution impeccable. Le film aurait vraiment pu être meilleur avec un peu plus d’originalité et d’émotion mais il devrait pleinement satisfaire les amateurs de sports mécaniques.

 

MON AVIS : 3/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Ford v Ferrari
  • RÉALISATEUR : James Mangold
  • AVEC : Matt Damon, Christian Bale, Caitriona Balfe, Tracy Letts, John Bernthal & Noah Jupe 
  • SCÉNARISTES : Jez Butterworth, John-Henry Butterworth & Jason Keller d’après l’oeuvre de A.J. Baime
  • COMPOSITEUR : Marco Beltrami & Buck Sanders
  • GENRE : Biopic
  • DURÉE : 2h33
  • NATIONALITÉ : Américain
  • DISTRIBUTEUR : 20th Century Fox France
  • SITE OFFICIEL : https://www.foxmovies.com/movies/ford-v-ferrari
  • DATE DE SORTIE : 13 novembre 2019