LES ENFANT DU TEMPS de Makoto Shinkai [Critique Ciné]

 

Les Enfants Du Temps

 

Devenu incontournable depuis le carton de Your Name., Makoto Shinkai revient cette semaine avec Les Enfants du Temps, un nouveau long métrage d’animation tout aussi enchanteur.

 

 

Il y a encore peu de temps le nom du réalisateur Makoto Shinkai ne parlait pas à grand monde en dehors des véritables férus d’animation japonaise qui s’était intéressé à ses premières œuvres sorties chez nous directement en DVD. Avec le succès de son précédent film Your Name. qui s’est permi de détrôner grand nombre des classiques du Studio Ghibli au Box Office japonais, il est aujourd’hui une figure incontournable du cinéma d’animation japonais. Alors si vous ne le connaissez pas encore, il est grand temps pour vous de foncer en salles découvrir son nouveau long métrage Les Enfants Du Temps.

L’univers de Makoto Shinkai  se reconnaît désormais immédiatement et on ne peut s’empêcher d’être à nouveau subjugué très rapidement par les premières images de ce nouveau film. Entre Les magnifiques décors dessinés à la main qui reproduisent à la perfection de célèbres quartiers de Tokyo et les sublimes effets de lumière, Les Enfants Du Temps est tout simplement sublime. Déjà très présente dans Your Name., la capitale japonaise est au cœur de ce nouveau long métrage nous faisant voyager dans le quartier moderne de Shinjuku et de petites rues plus traditionnelles. Mieux que personne, le cinéaste arrive à combiner à la perfection une animation parfois assistée par ordinateur à une somptueuse réalisation en animation traditionnelle qui devrait inspirer tous les studios qui ne jurent plus que par l’image de synthèse avec souvent des résultats guère convaincants.

 

Les Enfants Du Temps

 

On ne saura pas grand chose du passé que cherche à fuir Morishima, le héros des Enfants Du Temps. Lorsqu’on le rencontre pour la première fois il est sur un ferry en route pour Tokyo,  le visage recouvert de différents pansements signe d’un combat sur lequel on ne saura rien. Âgé de seulement 16 ans, il cherche visiblement à fuir ses parents. Rapidement sans ressources. Il pourra compter sur un homme rencontré sur le bateau qui va lui offrir l’hébergement et un travail de journaliste dans son magazine à sensation.

En sauvant des griffes de deux proxénètes une jeune fille qui lui avait offert un Big Mac lorsqu’il était sans ressource. Il va bientôt découvrir qu’elle est une des filles de la pluie dont il avait entendu parler au court d’une enquête. Ensemble ils vont profiter des  ses talents pour créer des éclaircies en montant une affaire rapidement  très lucrative. Mais l’utilisation de ces pouvoirs ne sera pas sans conséquences pour la jeune fille.

 

Les Enfants Du Temps

 

On retrouve dans Les Enfants Du Temps les mêmes thèmes sur l’amitié et l’amour entre deux jeunes adolescents sur fond de science fiction que dans Your Name. A condition d’être bien attentif dans les scènes d’explication,  l’histoire  de ce nouveau long métrage semble bien plus simple à comprendre que les voyages dans le temps de se son précédent film. En cela rendant il pourra paraître un peu plus accessible à tous les publics. Comme dans Voyage Vers Agartha, il est question ici avant tout d’écologie et surtout de dérèglement climatique illustré par cette pluie sans fin en plein mois d’août. Cette météo grisâtre aura de quoi rendre Les Enfants Du Temps un peu plus plombant et déprimant avec même quelques scènes assez violentes.

Le réalisateur arrivera tout de même malgré tout à nous enchanter avec un scénario sans aucun temps mort ponctué bien souvent de scènes très amusantes. Il a inventé toute une galerie de personnages vraiment attachants dont on aimerait pouvoir poursuivre l’histoire au delà du film. On ne voit absolument pas défiler les presque deux heurs que durent ce long métrage et on serait prête à en prendre plus histoired’avoir quelques explications supplémentaires sur des points de l’intrigue qui ne seront pas élucidé. Il ne faut pas oublier de mentionner la jolie musique du groupe Radwimps qui ajoute vraiment une atmosphère propre aux films de Makoto Shinkai.

 

Les Enfants Du Temps

 

Avec Les Enfants Du Temps, Makoto Shinkai confirme qu’il est bien plus que le simple héritier de Hayao Miyazaki. Il est un véritable cinéaste qui s’est créé son propre univers et sa propre identité graphique. Si il continue sur cette voie, il sera sans aucun doute d’ici peu le nouveau fer de lance de  l’animation japonaise pour les années à venir.

 

MON AVIS : 5/5

 

 

FICHE TECHNIQUE :

  • TITRE ORIGINAL : Tenki no Ko / Weathering With You
  • REALISATEUR : Makoto Shinkai
  • AVEC LES VOIX EN V.O. DE : Kotaro Daigo, Nana Mori, Sei Hiraizumi & Yûki Kaji 
  • SCENARISTE : Makoto Shinkai
  • COMPOSITEUR : Radwimps
  • GENRE : Japanimation, Science Fiction, Romance
  • DUREE : 1h52
  • NATIONALITE : Japonais
  • DISTRIBUTEUR : Bac Films
  • SITE OFFICIEL : https://www.tenkinoko.com/
  • DATE DE SORTIE : 8 janvier 2020

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.